« Chroniques d’une noyée », blog d’une « élève » de 42

Lancée il y a à peine quelques mois par le trublion du Net, Xavier Niel - fondateur du groupe Iliad et de Free -, 42, l'école d'informatique nouvelle génération a déjà intégré sa première promotion. Les Chroniques d'une noyée vous proposent de vivre de l'intérieur l'expérience 42.

Ce blog, tenu par Laurenecastor, permet d’en apprendre davantage sur les journées-type à 42. Se lançant dans l’aventure par pure curiosité, l’auteure a appris avec étonnement avoir passé la première épreuve de sélection (8 heures d’épreuves en ligne, type test de QI) et a donc plongé, depuis le 12 Août, dans le grand bain – la Piscine comme ils l’appellent – avec pas moins de 800 autres candidats (seulement 7% de filles).

Au menu, une quinzaine d’heures quotidiennes, des nuits passées à l’école, une collaboration de tous les instants avec les autres « nageurs », des projets à tire-larigot, un système de notation étrange, du stress, des galères, des bons moments… Après 22 jours, Laurenecastor a failli se noyer plus d’une fois mais garde toujours la tête hors de l’eau.

A lire, pour les curieux !

Tags :Sources :Univers FreeboxChroniques d'une noyée
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’écoutais Niel au sujet de cette école la dernière fois … les cours c’est 15h par jour ?! il veut leur apprendre quoi aux gamins ? à coder ou a se comporter comme des esclaves ?

    Je suis pas certains que les assommer de connaissances et les épuiser à la tâche en fera de meilleurs développeurs … et puis à quoi ça sert si il n’y a pas les infrastructures derrière ? certainement à pouvoir faire chuter le prix de la main d’oeuvre en saturant le marché … comme ça il pourra développer son business à moindre coût ?

    Enfin bref … en somme il forme des futures prestataires de service, qui iront se faire exploités par Alten et consorts :/

      1. Bien venue au club ! ma première boîte a été rachetée par Alten. Les conditions de travail se sont considérablement dégradées en l’espace de quelques mois. Plus aucune considération pour les prestas, on t’envoie en mission (de merde, genre 5 mois de validation pourrie) à 2h30 de chez toi et si tu l’ouvres, on te menace et on te met la pression.
        Sans parler des excuses à la mord moi le nœud pour pas te filer d’augmentation. Et tu apprends après que les commerciaux sont tous partis à Marrakech pour 3 semaines de séminaire (oui ce sont les 2% de masse salariale consacrés à la formation).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité