Un nouveau médicament pour guérir la maladie de Parkinson ?

Parkinson est une tragédie, comme bien d'autres maladies, cette dernière prive progressivement les patients de leurs capacités physiques et si certains médicaments peuvent aider à améliorer le quotidien, nul n'est capable d'en guérir totalement les symptômes. Sauf si...

Jusqu’ici, nous n’avions pas trouvé le moyen d’empêcher les cellules du cerveau de mourir. Seulement, les chercheurs au Royaume-Uni et la Norvège semblent avoir trouvé un médicament apte à faire fonctionner lesdites cellules normalement. Ce qui est surprenant, c’est bien qu’il a été utilisé depuis des années pour traiter les maladies du foie.

L’équipe de l’Institut de Sheffield a découvert que l’acide ursodésoxycholique (dites le 10 fois très vite) offre la possibilité de guérir les mitochondries défectueuses en leur fournissant l’énergie nécessaire et ainsi éviter qu’elles ne se dégradent et entraînent peu à peu la mort du cerveau.

‘Dans la maladie de Parkinson, les mitochondries peu stimulées sont associées à la mort des cellules nerveuses produisant la dopamine dans la région du cerveau appelée substantia nigra.

Elle joue un rôle majeur dans le contrôle de mouvement. La perte de ces cellules est une caractéristique de la maladie de Parkinson et la cause de symptômes importants, y compris la rigidité et les tremblements.’

L’UDCA, le médicament, est à l’origine utilisé pour traiter les calculs biliaires et certaines formes de cirrhose, il s’est révélé être le plus efficace des 2000 composés testés ! Il possède aujourd’hui le grand potentiel de préservation des fonctions des cellules du cerveau.

Mieux, l’UDCA est sur le marché depuis des années et a donc été par maintes fois testé et approuvé. En somme les chercheurs peuvent directement passer à la phase d’essais cliniques afin de déterminer l’innocuité du médicament et sa posologie optimale pour les patients souffrant de Parkinson.

Pour la première fois, la médecine peut enfin s’attaquer aux causes de la maladie, plutôt que de simplement traiter les symptômes à mesure qu’ils apparaissent.

Tags :Sources :ShefVia :Science Daily