Petite mise en bouche avant de dévoiler la BMW i8

Le teasing ne semble décidément plus l'apanage du cinéma. Dans tous les domaines, la pratique est devenue commune, permettant d'appâter encore davantage la clientèle. Ainsi, la constructeur automobile BMW dévoile une courte vidéo pour vanter la future i8, dévoilée le 10 Septembre.

Après les différents clichés de la tant attendue i8, l’électrique haut de gamme selon BMW, l’on peut désormais baver devant cette courte vidéo de teasing dévoilant certaines des courbes de cette voiture d’exception.

Espérons que ces quelques dizaines de secondes fassent patienter les fans avant son annonce officielle le 10 Septembre. En attendant, luxe et technologie semblent, comme à l’accoutumée, au rendez-vous.

Tags :Sources :Youtube
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. A ton avis qu’elles serons les pires conséquences dans 200 ans :
      – Enterrer les déchets nucléaire à 500 mètres sous terre.
      – Ou continuer a produire autant de CO2 (voir plus) que l’on en produit aujourd’hui

      Dans un cas il n’y aura aucun impact pour environnement dans l’autre il changera fortement.

        1. Si les hommes des cavernes avaient produit le courant que nous consommons en utilisant des énergies fossiles ils seraient tous morts de cancers du poumon depuis le temps

      1. et arrêter de consommer inutilement ? genre vouloir tout connecter a internet en passant par le coussin et la caisse du chat, cela ne serait pas une option ?????

  1. Saviez-vous que la voiture ELECTRIQUE est une totale ABERRATION ? Eh bien, sachez-le !

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité