Le seul condamné par Hadopi conservera sa connexion à Internet

Après avoir fait grandement parler d'elle pendant quelques années, la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet (HADOPI) n'est désormais presque plus qu'un lointain souvenir. Le seul condamné à une coupure de connexion à Internet ne verra pas sa peine appliquée.

En Juin dernier, un employé de la mairie de Montreuil avait été condamné à 600€ d’amende et quinze jours de suspension de connexion à Internet. En cause, des téléchargements illégaux de deux titres, selon PCInpact.

Heureusement pour notre homme, le 9 Juillet, le ministère de la Culture faisait supprimer par décret la coupure de connexion à Internet. Immédiatement, la présidente de la commission de protection des droits de la Hadopi, Mireille Imbert-Quaretta, annulait par rétroactivité la peine de coupure.

A l’heure du bilan de la Hadopi, avant son « renouveau » au sein du CSA, la Haute Autorité aura donc finalement pratiquement œuvré pour rien…

Tags :Sources :Le Monde
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Quelle histoire pathétique cette affaire …
    Arrêter de tout faire à l’envers peut-être ?
    Quand il y a un magasin clandestin, on ferme le magasin, on ne poursuit pas les clients dans la rue.
    « P2P ya pas de centres ! » ?
    lol, quelles comédies, pourquoi ne pas aussi sortir un peu des hypocrisies geekesques ?
    Et sans oublier que s’en prendre aux centres, si lutte anti piratage, cela veut aussi dire pouvoir se foutre entièrement des flux utilisateurs, faut-t-il comprendre que le monitoring à tout va est plus ou moins le but ?
    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/piratage-hadopi-etc/

  2. Y’a pas un « centre » unique qu’ils peuvent prendre sur cible non. Ils tuent un site un serveur, un autre repousse ailleurs, il est la leur réel problème. La technique est réellement la contrainte.
    Oui ils profitent de « cette excuse » pour faire passer des trucs qui empièteront sur notre vie privée la je suis d’accord.

  3. Il faut vraiment être chômeur/smicard pour télécharger illégalement franchement…

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Ou pas vouloir payer 30 € un film qu’on verra qu’une fois tous les 2 ans, ou un jeu à 70 € bourré de bugs, et fini en 3 heures (sans parler de ces merdes de DLC).

      1. En même temps faut être un peu con pour acheter ses films 30€ ! Ou alors de mauvaise foi!
        La moyenne pour un blu-ray chez Zozone c’est 20€…

    2. non, tout le monde télécharge, mais les smicards sont tellement pas doués que ce sont les seuls à se faire chopper.

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      1. c’est normal, si ils étaient doués ils ne seraient plus smicards

        Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
        1. Ouais ou laors l’Etat poursuit pas les riches parce-qu’ils savent quils vont perdre contre eux, vu leurs moyens. Et au vu de vos commentaires, je pense que vous en faites partie. Enfin, jusqu’à ce que papa-maman vous foute dehors.

  4. Pourquoi vous écrivez que l’hadopi n’a servi à rien dans le cas présent ? Vous oubliez les 600€ d’amende. 600€, c’est pas rien et je trouve le montant dissuasif, surtout pour 2 titres.

    Mais si en plus les ayants-droit décident d’attaquer au civil l’internaute chopé par l’hadopi, les indemnités pourraient se chiffrer à des dizaines de milliers d’Euros, à verser aux majors.

    Moi de mon côté l’hadopi m’a détourné du P2P. Du coup j’utilise d’autres méthodes.

  5. A rien, enfin si elle a servi a placer des gens qui ont recu un gras salaire pendant des annees a ne rien faire : le principe « des cerlces d’amis etatiques », pas de soucis ces inutiles seront replaces ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité