Un mur de glace pour limiter les eaux radioactives de Fukushima

Pour lutter contre les eaux radioactives qui se déversent dans l'océan Pacifique, suite à la catastrophe nucléaire survenue à Fukushima en 2011, le gouvernement japonais a opté pour un plan consistant à poser des barrières de glace autour des flux, freinant ainsi leur progression.

Le Japon subissait il y a deux ans l’une des pires catastrophes naturelles de son histoire. D’abord frappé par un séisme causant un inévitable tsunami sur une grande partie du pays, ce dernier a tout ravagé sur son passage, traversant par la même occasion la centrale nucléaire de Fukushima.

Dans le but de limiter les dégâts importants dus, notamment, aux eaux contaminées qui se répandent dans l’Océan Pacifique, le gouvernement a décidé, la semaine dernière, de faire construire un véritable mur de glace pour parer à la diffusion de ces eaux.

Plus précisément, ce seront d’énormes réacteurs qui exerceront un travail de pompage pour d’abord décontaminer le liquide néfaste, puis pour le geler. Coût de l’opération : environ 360 millions d’euros.

Tags :Via :ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bonjour.
    Et pour alimenter en énergie ce dispositif qui va maintenir le sol gelé, il faudra construire une centrale nucléaire.
    Je ris ! (jaune, forcément)

  2. Imaginons une petite experience toute simple :

    vous prenez une planche inclinée à 45 degrés, vous mettez en haut de cette planche un robinet ouvert en permanence.

    Vous pouvez construire des murs en glace ou en beton de la taille que vous voulez. Le but est que l’eau n’atteigne pas le bas de la planche.

    Vous allez vite vous rendre compte que c’est physiquement impossible !

    Pas besoin d’expliquer le parallèle avec Fukushima…. Tepko nous prend pour des cons a grande échelle et personne ne bronche…..

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Le but n’est pas que l’eau n’atteigne pas la mer, mais qu’elle évite de passer sous la centrale (pour ne pas être contaminée) en la contournant. On parle là de l’eau sous-terraine (propre) venant des montagnes…
      « Tepko nous prend pour des cons » : n’auraient-ils pas raison ? :-)

      1. Et la nappe phréatique? les remontées d’eau, vous en faites quoi? Ils veulent générer une sorte de permafrost: il faudrait qu’il soit parfaitement étanche, et là, c’est pas gagné. il faudrait ensuite qu’il ne dégèle pas, car le Japon n’est pas vraiment à la même latitude que la Sibérie. D’autre part, ce projet date de plus d’un an, mais rien n’a été encore fait, il n’existe que sur le papier. On en parle seulement maintenant à cause des JO de Tokyo, pour rassurer l’opinion.

      2. D’autre part, non, il ne s’agit pas de l’eau qui passe sous la centrale (il y en a, c’est vrai), mais de l’eau déversée en permanence depuis deux ans sur les ruines fumantes de trois ex-réacteurs (car il n’y a plus de réacteurs, les cuves sont percées et le combustible a fui) et qui s’accumule dans les sous-sols dévastés. Sur le graphique, la jolie flèche bleue bien propre désigne uniquement les eaux de ruissellement qui viennent des montagnes.

        Ensuite, une fois qu’ils auront rendu étanche le pourtour, ils vont se retrouver avec un lac sous-terrain hautement radioactif: bien le bonjour pour aller récupérer quoique ce soit là-dedans. Actuellement, même les robots blindés ne résistent pas aux radiations. Rien qu’à l’extérieur, près de conteneurs fuyants, on a relevé des doses capables de tuer un homme en 4 heures. Et ils seront obligés de continuer à envoyer de l’eau da-dedans. Alors travailler au dessus de milliers de litres d’eau encore plus contaminée, c’est du pur délire. Concentrer la radioactivité dans les sous-bassement est l’idée la plus stupides qu’ils aient pu avoir, et de nombreux scientifiques sont au minimum sceptiques quand ce n’est pas des critiques virulentes de cette fuite en avant délirante.

        Tout ça en fait n’est qu’effet d’annonce en vue des JO de 2020. La réalité, c’est qu’il vont balancer toute la flotte contaminées dans le Pacifique, ce qu’ils font déjà depuis plus de 2 ans. mais maintenant, ce sera officiel et à grande échelle. Mais attention, on diluera AVANT, de sorte que chaque échantillon ne dépasse pas la dose légale. Et le tour est joué. Il n’y a pas que le Japon qui prend tout le monde pour des c… Les autorités de régulation du nucléaire sont complices, parce qu’impuissantes à apporter une réponse à l’appel çà l’aide lancé la semaine dernière par le Japon. ça vous a échappé? Normal, la presse n’en a quasiment pas parlé. mais miracle des plans de com’, Tokyo a eu les JO. Il faut vraiment être aveugle….

  3. J’ai vraiment l’impression que la situation leurs échappe totalement et que l’on assiste à une fuite en avant qui consiste à mettre en place des solutions toutes plus bancales les unes que les autres.
    Non décidément, le nucléaire ça marcher quand tout va bien, mais à la moindre anicroche on est totalement largué sans aucunes solutions efficaces qui nous permettrait de contrôler la situation.

  4. « Moindre anicroche » = tremblement de terre d’une grande violence, cumulé avec un gros tsunami.
    Malheureusement nous sommes tous coupable à vouloir plus de confiés, de loisirs, de vacances. On tu la planète et notre espèce (et les autres aussi) à coup de pétrole, de CO2 et de nucléaire civile ou militaire.

  5. @Overdose of games. Oui ne voulons plus de conges, de loisirs ou de vacances, cela resoudra le probleme du nucleaire : les radiations ???? Je n’ai pas vraiment compris le rapport …

  6. @ElBarto. il veux dire que nous consomont tellement qu’il nous faut de lenergie et pour ca a prend des auto et des source denergie comme le nucleaire ou le charbon. sans compter le nombre choses innutiles a la maison que l’ont fabrique et que l’ont pourrais bien se passer. de toute facon leconomie va soi tomber ou soi faire un 180• bientot.

  7. Le rapport, c’est les besoins énergétiques sans cesse croissant, le rapport, c’est la société de consommation, de sur- consommation dans laquelle on est plongé et qui bouffe tout sur son passage…
    C’est bon, tu ne vois le rapport, maintenant ?

  8. Il faut creuser sous la centrale pour couler une fondation en béton.
    Ensuite on fait des murs en béton
    Et finalement on met une chape en béton au dessus, recouvert de lauses (parce que c’est plus joli et qu’il ne faut pas négliger l’impacte esthétique sur le public)
    Ensuite on demande à Chuck Norris d’aller insérer un crocher sur le toit
    On accroche tout ça à une fusée et on l’expédie vers le soleil.
    Put**n, c’est quand même pas compliqué !
    (on est mal :-/ )

  9. Même si la technique est efficace (vu dans un reportage sensation du type « Les Constructions de l’Extrème », où les fondations d’un pont en Chine ont pu être faites en gelant le sol autour de la zone à creuser), pour ce qui est de la décontamination du liquide néfaste et de la viabilité de la solution à long terme : Non mais LOL

    1. La technique est loin d’être nouvelle : déjà pour la construction de la ligne 4 du métro parisien (en 1910 !), le sous-sol sous la Seine et sous l’ile de la Cité avaient été congelés par injection de saumure à -25°C.

  10. Ben déjà, décontaminer l’eau… je rigole… Alors tout le reste du baratin que l’on essaye de nous faire gober…
    La question que je me pose avec le nucléaire, c’est « est-ce que j’achèterais une voiture qui n’a pas de freins ? ». A mon sens, le nucléaire, ça ressemble un peu à ça non ? On utilise des choses que l’on ne sait pas arrêter ou neutraliser, tout juste sait-on les contrôler, et encore…

  11. C’est un peu le placebo sur la jambe de bois leur truc … éviter une contamination de l’eau de mer ? nan mais vous avez vu les photos satellites de l’irradiation de l’Océan Pacifique par Fukushima ? c’est hallucinant !
    La zone irradiée s’étend déjà jusqu’à la Polynésie …

    Une des questions à laquelle aucune réponse n’a été apportée c’est :
    Pourquoi être allé placer la centrale à cet endroit ? c’est une des zones les plus actives en matière de tremblements de terre et catastrophes du même acabit. Si on regarde une carte du Japon avec les zones à risque, on s’aperçoit que toute la pointe sud du Japon est relativement faiblement exposée aux séismes. La centrale n’aurait jamais subit de tels dégâts ….

  12. On dit merci à Game of Thrones pour l’idée du mur de glace: nuclear winter is coming !
    la garde de nuit en combinaison NBC va avoir fort à faire

    1. Bonjour.
      Comme je le disais au-dessus, la technique est loin d’être nouvelle : déjà pour la construction de la ligne 4 du métro parisien (en 1910 !), le sous-sol sous la Seine et sous l’ile de la Cité avaient été congelés par injection de saumure à -25°C.
      Game of Thrones n’a pas inventé grand chose.

  13. Le Japon par son irresponsabilité et la corruption généralisée, va provoquer une catastrophe écologique majeur dans tout le pacifique, et bientôt sur les côtes Californiennes.
    Des tonnes d’eau radioactives ont déjà été déversée dans l’océan. Les responsables japonnais ne font que mentir.
    Et le peuple japonnais toujours aussi disciplinés et stupide va en payer de lourdes conséquence. Ils ne pourront pas comme à leur habitudes cette fois ci accuser les « barbares » étrangers.
    Qui sème le vent, récolte la tempête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité