Les créateurs de Batwoman quittent DC Comics sur fond de mariage homosexuel

Les fans de comics seront déçus d'apprendre que les aventures de Batwoman, au sein de DC Comics tout du moins, sont bel et bien terminées. Cette annonce brutale fait suite à la décision récente d'interdire de mettre en scène le mariage de Kate Kane/Batwoman avec Maggie Sawyer. Les créateurs ont donc quitté DC.

Les fans savent à quel point Kate Kane est une femme décidée, offrant un caractère bien trempé tant à ses amis qu’à ses ennemis. Aussi, lorsque sa liaison avec Maggie Sawyer est devenue sérieuse, de nombreuses questions se sont posées chez DC Comics… Ce n’est que tout récemment que la maison d’édition américaine a refusé, purement et simplement, de dépeindre, de quelque manière que ce soit, leur mariage.

Une situation que les créateurs de Batwoman, J. H. Williams III et W. Haden Blackman, ont eu du mal à accepter, les poussant à quitter l’aventure DC Comics. Les aventures de Batwoman cesseront donc après le numéro 26.

Notons au passage que « les divergences éditoriales avec les scénaristes de Batwoman n’avaient rien à voir avec l’orientation sexuelle du personnage », selon DC Comics, situation confirmée par J.H. Williams:

Malheureusement, nous ne savons pas si le fond du problème concerne le mariage gay en général simplement l’idée que Batwoman soit mariée. Toujours est-il que les conséquences sont fâcheuses pour les fans…

Tags :Sources :Nerd Approved
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. -« Les créateurs de Batwoman »
    Batwoman est un création de Bob Kane (1956)

    -« au sein de DC Comics tout du moins »
    Le personnage appartient a DC Comics

    -« Les aventures de Batwoman cesseront donc après le numéro 26. »
    La publication n’est pas arrété, d’autres auteurs/dessinateur continueront.

  2. Oui honnêtement les homo commence a nous saoulé sérieusement, ils ne peuvent pas vivre leurs sexualité dans l’intimité comme tout le monde ? sans faire chier la terre ? Chacun est libre de vivre sa sexualité comme il le souhaite et chacun dispose des même droits mais merde qu’ils nous laisse tranquille c’est pas trop demander non ? vouloir l’approbation de la terre entière pour légitimer leurs enculade ou leurs lechouille vouloir a tout prix se sentir normaux au yeux des autres quitte a nous saouler eternellement ça commence a bien faire…..

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  3. Ce qui commence à bien faire, c’est que ça soit encore un sujet. Quand il n’y aura plus aucune remarque lorsque que telle ou telle personne, réelle ou pas, soit homo et alors plus personne ne fera chier quiconque. Quand 2 hétéros se marient, ils étalent bien leur intimité ; pour autant on ne parle pas de leur levrette.

    1. Quand tu veras une hetero-pride on en discutera quoi que non une hetero-pride risquerai d’etre pris pour un rassemblement d’homophobe et de facho alors qu’une gay-pride c’est The Evolution Of Society –‘
      Et encore si on parlait racisme je serai d’accords de subir un tel dechainement mediatique, mais là c’est qu’une histoire de préférence sexuelle et sentimentale qu’ils vivent leurs histoires de couple ou de fesse en silence comme toutes les personnes normale, eux qui veulent a tout prix qu’on les considère comme normaux……

  4. J’en vois très souvent des hetero prides, sans avoir ce nom. Mais de toute façon tu es hors sujet : aucun homo n’a revendiqué quoi que ce soit dans cette affaire. Il y a eu refus éditorial lié à un mariage de 2 personnages de fiction. Les auteurs ont refusés de se faire censurer. On ne sait meme pas si c’est parce que c’est un mariage homo ou pas et peu importe. Dans tous les cas, il est légitime pour les auteurs de quitter une maison d’édition si celle ci n’est pas d’accord avec leurs idées. Donc stop aux detournements de sujets, pour raler en plus !

  5. Il faut arrêter de s’en prendre à tout le monde et n’importe qui !! Premièrement : il nous soul pas avec sa car c’est les anti-mariage pour tous qui braille le plus ! Et les médias !! Deuxièmement : en postant ce genre de message tu continue d’alimenter cette polémique qu’il n’a pas lieux d’être.
    Quand on voit dans d’autre pays qu’ils ont fait la fête après la lois … La France me fait peur …

  6. Voila :) L’ideal : 2 personnages, de fiction ou pas, se marient, qu’ils soient de meme sexe ou pas, personne ne dit rien, ne remarque rien. En concequence, la gay pride n’a aucune raison d’etre, on transforme ca en human pride, tout le monde s’amuse, personne ne rale, et on parle d’autres sujets plus intéressants

  7. après avoir lu certain commentaire je me gausse de toute ces stupidité…

    soyons sérieux la nature à bien fait les chose un homme et une femme peuvent avoir des enfants le reste est purement issue de la société humaine … alors à ceux qui disent qu’on étale plus l’intimité naturel que celle que pourrait vouloir certains humain Ben c’est logique il n’y a pas 36 moyen de faire des enfants à si la pma et la gba …

    Faut arrêter les conneries !! et si bat bidule est gay je m’en tape le haricot mais il faut reconnaître que ici l’intention est clairement d’appuyer le lobbing gay pour les teenagers

    1. L’homme à juste inventé le Kamasutra… les relations mâle > mâle / femelle > femelle sont bien présente dans d’autres espèces.

      « ici l’intention est clairement d’appuyer le lobbing gay pour les teenagers »

      Et l’ado homo il a pas le droit d’avoir ses fantasmes aussi ? Tu n’as pas le monopole de la libido, je suis sur que toi aussi à 14 ans tu te tripotais la nouille sur des héroïnes de comics ou des starlette de la TV.

  8. C’est marrant quand deux hétéros s’embrassent ou se marient ça ne choque personne mais quand ce sont des gays ont leur dit que ça relève de l’intimité, que ça ne doit pas se montrer… Pour résumer le baiser de Jacques Doisneau version hétéro c’est une jolie photo, version homo on dit que c’est du porno…

    1. Bientôt, l’hétérosexualité sera vue comme tellement normale qu’il faudra faire du prosélytisme jusqu’à arriver à l’équilibre statistique homo/hétéro (ben oui, si on prend deux personnes quelconques dans le monde, il y a une chance sur deux qu’elles soient de même sexe, donc si c’est « normal », c’est pas plus rare que le contraire).
      En attendant, il faut mettre dans le crâne de tous que c’est normal. Que c’est une option strictement aussi valable à tout point de vue … et que l’aiguille de l’orientation sexuelle a exactement les mêmes chances de pencher du coté homo que du coté hétéro.
      Bref, si vous demandez à un homo ce qu’il en pense, ne vous attendez pas à une réponse plus impartiale que celle que vous donnent les hétéros extrémistes. Car, s’il y a bien des hétéros « peu sexualisés » prêt à confondre tout et n’importe quoi dès qu’on leur place le mot « tous » ou « égalité » dans un slogan … être de l’autre bord a longtemps été une démarche volontaire, laquelle laisse peu de place à l’indécision.
      Entre la tolérance et accepter le prosélytisme, il y a le choix de société. Alors qu’on arrête de se mettre la tête dans le sable et qu’on nous décrive exactement la société vers laquelle nos décideurs veulent nous emmener (qui est différente de la société actuelle, mais qu’il faudrait définir en terme d’arrivée, pas seulement en terme d’évolution).
      Si on veut arriver dans 100 ans à un couple homo sur deux et de la PMA GMA à gogo, qu’on nous le dise tout de suite.
      Si on veut continuer de contenir le phénomène (en lui reconnaissant un impact négatif sur la démographie, en tant que phénomène de société, pas à l’échelle de l’individu) en rangeant plutôt les indécis du coté des hétéros, qu’on nous le dise aussi.
      Qu’on limite le prosélytisme homo (en le déclarant moins légitime que le prosélytisme hétéro : à ne pas favoriser pour qu’il aboutisse à 50% du message) ou qu’on arrête de nous bassiner pour que n’importe quel couple hétéro de 16 ans ayant une maladie génétique grave essaye quand même de faire 4 enfants (on voit ce genre d’émissions à la TV). Qu’on soit un minimum cohérent.
      En ce moment, la référence homo est présente absolument partout.

  9. @akernar : la nature a bien fait les choses, on peut facilement mourir de nombreuses bactéries. Pas besoin de les combattre par des antibiotiques, puisque c’est « naturel »…

    D’une manière moins ironique : oui, les enfants d’homos, ce n’est pas naturel, c’est social. Et alors ? La plupart des lois sont anti naturelles (ex : les lois combattent le principe naturel du « le plus fort a raison »).
    Perso, j’ai pas envie de vivre dans une grotte en allant chasser pour me conformer à notre destinée naturelle.

    1. reste qu’il a raison. les homos ne font pas de gosses, c’est la realité. on peut les aider à faire semblant d’enfanter mais ça s’arrete là. qu’on ne vienne pas dire qu’il n’y a aucune difference entre heteros et homos. j’ai dans mon entreprise une femme avec un coeur en or, qui a accepté l’homosexualité de son fils sans eclats; quoi de plus normal, les liens du sang sont plus puissants que les prejugés. par contre, cette belle tolerance ne lui donnera jamais de petit-fils qui jouira d’une authentique famille, au sens des liens du sang. il ne s’agit pas de stigmatiser ceux qui n’ont qu’un pere ou qu’une mere ou aucun des deux, je pointe juste du doigt la perte des liens de sang. la procréation assistée est une chose, l’adoption en est une autre. si vous n’arrivez à comprendre le concept de lignée, de descendance qu’en des termes eugenistes, sachez tout de meme qu’on ne remplace pas le sentiment d’avoir un petit fils qui vous ressemble. c’est naturel et les animaux se comportent de la meme maniere. vous pourriez dire que ce sera marginal, reservé aux personnes homophobes ou deprimées mais quand on ne se sent pas lié à un gosse, on ne l’eduque pas avec tout son amour. et là c’est effectivement la famille en tant que socle de notre culture qui est attaquée.

  10. Si je suis scénariste, sur un projet bien nul, mais alors vraiment nul, un truc avec un homme chauve souris, un bouzin bien commercial. Mais même pas, la c’est le sous produit avec une femme chauve souris. Et quand plus la sauce ne prend pas, que le projet touche le fond, et que je vais me faire virer du projet, alors qu’a la base, en plus, je méprise le truc. Et bien, je trouve un stratagème, une pirouette, pour partir avec un minimum de panache.

    Le truc avec les homos est parfait, en plus je deviens trop un liberal badass. Ca marche avec tout ce truc…

      1. il suffir d’imiter leur cri de parade amoureuse, celui qu’on entend au coeur des nuits d’été, juste quand les hommelles reviennent de leur migration et viennent retrouver leurs fommes dans le nid conjugal: ce cri le voici « bite au cul ! cuni cuni cuni cuni cuni ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité