Nouveau concept Smart, la Fourjoy

Smart continue d'innover sur le segment des petites voitures. Spécialiste de la gamme, il n'en est pas à son premier coup d'essai dans l'électrique. La Fourjoy rejoint désormais la longue liste de concepts imaginés par la marque et préfigure d'une Smart à quatre places.

Depuis 2011 au Salon de Genève avec la Forspeed, Smart multiplie les concepts de véhicules basés sur une même motorisation électrique, celle de l’actuelle Fortwo E.D, – puissance de 75ch, 55kW, avec une batterie lithium-ion de 17,6kWh. La Fourjoy n’est donc pas si différente, excepté que son nom – Fourjoy et non Forjoy – pourrait annoncer une version quatre places.

Et comme il s’agit là d’un concept-car futuriste, tous les « délires » sont permis. On retrouve ainsi deux skateboards électriques sur le toit, parfaits pour de petits déplacements en ville et les casques sont fournis ! De quoi imaginer en tout cas une future Smart quatre places, d’une longueur de 3,50m, comme la Twingo.

Tags :Sources :Challenges
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Saviez-vous que la voiture ELECTRIQUE est une totale ABERRATION ? Eh bien, sachez-le !

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

    1. Saviez-vous que les DEPLACEMENTS sont une totale ABERRATION ? Eh bien, sachez-le !
      L’immense majorité des voitures, trains, avions produits dans le monde sont destinés à des déplacements (travail, loisir, vacances). Or, tout déplacement d’une forme en une autre s’accompagne de consommations d’énergie. Ainsi, la conversion de l’énergie d’abord en déplacement, puis en travail ou rencontres festives avec des amis conduit à des pertes bien plus importantes que la conversation directe par des moyens de communications électroniques. Donc, pour arriver au même résultat social, on a besoin de plus d’énergie et, du coup, de production de CO2.
      A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport (péages, accidents de la route, voire de train, les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage des véhicules (frais de parking).
      Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des routes et voies ferrées, ainsi qu’à leur entretien.
      En clair, si on regarde les choses globalement, les déplacements sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Le déplacement, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.
      (En France où on a bon réseau d’autoroute et de TGV on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les milliers de morts par an, c’est pas forcément mieux. Et avec nos lignes de chemins de fer qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a toute une population à déplacer …).

  2. Le nom est définitif ? nan je sais pas … FourJoy ça me fait un peu penser à « On te fourre et c’est la joie » mais je dois certainement avoir l’esprit mal tourné ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité