Son estomac brasse sa propre bière !

Personne ne rêve d'avoir un bide à bière, mais s'il y en a un qui doit vous faire rêver, c'est sans aucun doute celui-ci. Cet homme de 61 ans a une étrange particularité... Dans ses intestins, se trouve de la levure de bière, il est donc ivre à chaque fois qu'il mange des glucides !

Etre bourré sans boire est un véritable concept ! Fondamentalement, a chaque fois que cet homme consommait des glucides, et dès lors que la phase de digestion se mettait en branle, il se sentait ivre… Et pour cause, puisque son ventre est en fait une véritable brasserie.

Le patient avait en réalité une infection aux Saccharomyces cerevisiae. Les médecins expliquent que lorsqu’il mangeait ou buvait de l’amidon – un bagel, des pâtes ou même une canette de soda – la levure se mettait à fermenter et à transformer les sucres en éthanol. Il brasse donc de la bière dans son estomac.

Cordell et McCarthy ont dénommé ce cas ‘auto-brewery syndrome’, soit syndrome d’auto-brasserie. C’est on ne peut plus clair… Ainsi sans boire une seule goutte d’alcool, notre bar sur pattes atteignait allégrement les 0,37 mg d’éthanol par millilitres de sang.

Habituellement, la levure de bière ne fait aucun mal et se contente de nous traverser. Il est extrêmement rare qu’elle prenne un intestin comme maison et commence à transformer les aliments en alcool… Une bonne nouvelle pour les tenanciers et autres barmans !

Une p’tite lampée mon p’tit Jack ?

Tags :Sources :NPR
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Tout de suite levure de bière ! Et pourquoi pas la levure de boulanger ?
    Florence t’es une vieille poche !

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. Son bide transforme les glucides en alcool et non en bière.
    C’est dingue même sur les articles les plus simples, vous nous faites de la désinformation.

  3. « 0,37 mg d’éthanol par millilitres de sang », euh ça pas un peu beaucoup ça, genre 37 mg par litres de sang.
    Genre l’overdose quoi !
    M’bref

  4. Et toi ton cerveau sa propre connerie indépendante, pauvre cruche va.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  5. Je me rappelle les « je bois pas, je distille » lancés à nos compagnes qui trouvaient qu’on avait trop bu.
    Ces blagues auraient pu ne pas en être… O_o

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité