Une nouvelle molécule force le SIDA à s’auto-détruire !

Nous avons fait d'énormes progrès vers la destruction du VIH, ce virus qui s'attaque au système immunitaire et qui provoque le SIDA. Toutefois cette maladie existe toujours, causant près de deux millions de décès chaque année, en grande partie parce que ce virus développe des mutations résistantes aux médicaments. Et si...

Des chercheurs de l’Université Drexel ont pensé une approche radicalement différente… Ils ont découvert une molécule qui trompe le virus, le poussant à s’auto-détruire AVANT qu’il n’infecte les cellules.

Comme tous les virus, le VIH fonctionne en transformant les cellules saines via l’insertion de son ADN. Celles-ci continuent de proliférer, en étant hélas, porteuses du virus. C’est là que le Dual Action Virolytic Entry Inhibitor, ou DAVEI, entre en jeu.

Il combine un composant qui modifie le mécanisme de liaison cellulaire du VIH à une protéine qui trompe le virus en ouvrant ses protections. DAVEI sélectionne les cellules atteintes, le virus réagit alors comme s’il était attaché à une cellule et sort de son contenant.

Ainsi, en dispersant les composants du virus et en l’empêchant d’intégrer une cellule, DAVEI le rend inoffensif. Bien sûr, davantage de recherches sont nécessaires, mais une solution ciblée qui inactive mécaniquement le VIH pourrait aider à combattre même les souches virales résistantes aux médicaments.

Tags :Sources :Medicalxpress
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. J’imagine bien les chercheurs lorsqu’ils ont du lui donner un nom ^^

      En tout j’espère que ce médicament sera fonctionnel pour virer cette merde de SIDA

    1. @ Ara

      Le SIDA est l’état de déficit immunitaire qui peut s’installer à la suite d’une contamination par le VIH. L’éradication du VIH est de nature à permettre au système immunitaire de se reconstruire. Sauf grave infection pendant cette période de déficit, le système immunitaire, s’il se rétablit, est en mesure de combattre les maladies « générées » par le SIDA.
      On ne meurt jamais du SIDA à proprement parlé mais d’une infection contractée durant cette période de déficit immunitaire.

      1. Euh, oui ok merci pour la description ^^ Je dis simplement que le DAVEI provoque le « suicide » du VIH et non du « Syndrome d’immuno-déficience acquis ». Par conséquent, le titre est un non sens 😉

      2. « Le SIDA est l’état de déficit immunitaire qui peut s’installer à la suite d’une contamination par le VIH »
        Ce n’est pas certain. On a constaté une forte corrélation, c’est vrai. Mais la causalité de la contamination par le VIH entrainant le SIDA n’est pas scientifiquement prouvée (même si la présomption est grande).

      3. Bref H2o, merci d’etaler ta « science » mais tu m’as l’air un peu de t’embrouiller de tout seul … Effectivement comme dit Ara, on ne tu pas tuer le SIDA

  1. Le VIH est un virus a ARN, disposant d’une « reverse-transcriptase » pour intégrer son génome en ADN dans la cellule.

    « 2 millions de décès par an » Ou ??? En France ? En Afrique ? Dans le monde ?? Merci de préciser.

    « Comme tous les virus, le VIH fonctionne en transformant les cellules saines via l’insertion de son ADN.  » –> FAUX
    Déjà, via l’insertion de son ADN ..Où ça ? dans la celulle ? Dans le noyau ? Dans mon c** ?
    L’exemple du VIH est qu’il intègre son génome dans l’ADN de la cellule hôte. Mais tous les virus ne le font pas. Il ne peuvent aussi que détourner la machinerie enzymatique de la cellule est l’utiliser à sa réplication jusqu’a à la mort de son hôte

    Des petites nuances qui font la différence…

    Un peu de professionnalisme encore une fois !!!

    1. Certes.
      Dommage néanmoins que tes fautes nuisent à ta crédibilité.

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
        1. C’est toujours plus facile de ne pas avoir à subir de remarques sur les fautes quand on fait un minimum attention à ce qu’on écrit.
          Bien amicalement.

          Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. Très accessoirement, le VIH n’intègre pas son ADN, mais son ARN converti en ADN. C’est un retrovirus, d’où d’ailleurs les antiretroviraux utilisés pour ralentir l’atteinte du virus sur notre système. :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité