De l’eau ! De l’eau sur Mars ! Curiosity découvre de l’eau sur Mars !

Tel Wall-E abandonné sur sa planète, Curiosity tire au laser sur des cailloux, analyse les éléments, fait des trous, avance, recommence… sauf que cette fois Curiosity a découvert de l’eau dans le sol martien. Les scientifiques de la NASA ont publié 5 articles dans Science pour détailler les expériences qui ont mené à cette découverte. Vous avez bien lu. Il y a de l’eau sur Mars.

Même s’il y a de quoi être excité, il faut quand même relativiser. Curiosity n’a pas découvert un lac sous une montagne, ni même un ruisseau. Il a plutôt trouvé des molécules d’eau liées à des minéraux dans le sol martien. Mais il y en a beaucoup. Les chercheurs pensent que 0,03 mètre cube de sol martien contient l’équivalent de 1 litres d’eau (ça fait combien de litres au mètre cube ?). En tout, le sol martien est composé à 2% d’eau.

« Nous avons tendance à penser que Mars est une planète sèche, mais trouver de l’eau en surface et assez simple à extraire du sol est excitant pour moi », a déclaré Laurie Leshin (doyenne de science à Rensselaer Polytechnic Institute) à The Guardian. Elle a aussi expliqué comment ils sont parvenus à cette découverte.

Curiosity a prélevé un échantillon de sol martien, avant de le mettre dans SAM, un instrument d’analyse français, à bord du rover. « Nous avons chauffé [l’échantillon] jusqu’à 835°C, aspiré toutes les vapeurs et nous les avons mesurées. » SAM est capable d’analyser très finement ces vapeurs. Il peut détecter l’eau et tout ce qui s’échappe de la combustion.

Bien sûr, ce n’est pas le premier signe d’eau sur la planète rouge. En juin, Opportunity a trouvé un morceau de roche qui contenait un type d’argile ne pouvant être formé que dans une zone d’eau neutre. Ce qui a fait dire aux scientifiques que Mars a un jour eu de l’eau à sa surface. Et bien sûr, les scientifiques suspectent depuis longtemps la présence d’eau qui aurait façonné les paysages à la surface de Mars mais toujours à une époque lointaine. En fait, ça fait longtemps qu’on sait que l’eau avait coulé en abondance sur Mars, peut-être même autant que sur Terre.

Mais cette découverte est importante pour de nombreuses raisons, mais elle est surtout excitante pour ce qu’elle signifie avec les futures missions sur Mars.

« Nous savons maintenant qu’il y a de l’eau en abondance et facilement accessible sur Mars. Quand nous enverrons des gens, ils pourront creuser le sol n’importe où à la surface, le faire chauffer un peu, et ils auront de l’eau. »

Avec Leshin, la vie sur Mars semble simple. Surtout que cette eau pourrait aussi être utilisée pour fabriquer du carburant qui permettrait le retour sur Terre des astronautes. Il reste aussi à savoir comment survivre aux radiations mortelles qu’implique un tel voyage spatial.

Tags :Sources :ScienceVia :The Guardian
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Les autres fois, on avait juste la confirmation que l’eau avait coulé sur Mars, il y a longtemps, en grande quantité, et qu’elle était buvable. Aujourd’hui, on a trouvé de l’eau sur Mars, en surface, facile à extraire.

      1. Pourtant la sonde Phoenix a bien découvert en 2008 de la glace d’eau en creusant la surface sur une petite portion de sol dans une région proche des pôle et l’avait analysée. La découverte me semble donc être un peu plus complexe et ne se résume pas à la pure et simple découverte de l’eau sur mars qui a bien été confirmée en 2008.
        Ce qu’il y a de différent et d’important en l’occurrence est le fait que cette eau soit liée au minéraux du sol comme vous l’avez retranscrit dans l’article, ce qui signifierait qu’il ne serait pas nécessaire de se ravitailler dans les régions polaires pour en trouver à l’état de glace.

  1. Donc d’un coup on pourrait utiliser de l’eau comme carburant ? Pour revenir sur terre ? Faudrait prévenir qu’on avait résolu le problème principal de l’humanité, depuis le temps que je mets du diesel dans ma voiture…

    1. Ce ne serait pas forcément économique. Car l’eau peut être utilisé pour en extraire de l’hydrogène et de l’oxygène par hydrolyse. Mais produire assez d’hydrogène et d’oxygène pour remplir une fusée capable de revenir sur Terre est de la science-fiction.

        1. oui effectivement, c’est bien d’électrolyse de l’eau qu’il s’agit, pour casser les molécules d’eau et ainsi obtenir de l’oxygène et du dihydrogène séparément.

  2. Depuis les années 60 nous savons que l’eau existe sur mars , sur les calottes polaires, mais c’est de la glace . Et elle fut principalement liquide il y a fort longtemps, pour preuve les canyons martiens.
    On a ensuite découvert qu’elle était parfois liquide selon les périodes  » fontes des glaces « .
    Là ce doit être de l’eau  » liquide » dont parle l’article.
    Car sinon il n’y a rien de neuf.

  3. Petit extrait:
    Les dépôts stratifiés polaires – que l’on appellera abusivement « calottes polaires » – sont les plus grands réservoirs d’eau présents à la surface de Mars. Leur volume total représente 2 à 3 millions de km3. Les propriétés physiques de la glace ainsi que leurs variations spatiales sont en grande partie inconnues.

  4. Encore merci Norédine pour toutes ces précisions dans les coms. Rien qu’au titre de l’article on sent bien l’excitation et l’enthousiasme :)

  5. C’est cool on a trouvé de l’eau sur Mars, Pendant ce temps pas mal de régions désertiqus sur la terre n’ont pas d’eau et les gens crevent de soif & faim, amis on s’en fout, on dépense des milliards pour aller sur Mars.

    bravo l’égoisme des scientifiques

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Le montant dépensé en conflits divers, et en gaspillages, et largement supérieur au montant dépensé dans le projet Curiosity.
      Quelques millions pour le projet curiosity, répartis sur quelques années… Quelques milliards par an pour les conflits…

      1. Pourquoi dépenser du pognon pour Mars, ou on ne peut y vivre, pendant que d’autres ici meurt.

        Je suis aussi d’accord sur le coup des lobby et des conflits.

        Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
        1. Ah obscurantisme… !
          Il n’est pas impossible que d’ici un siècle, les ressources martiennes soient exploitées, faisant vivre plusieurs millions de personnes.
          Alors en effet, faire des recherches maintenant, n’a aucun débouché à court terme, mais à long terme ?

  6. Radiations mortelles oui ! Mais il n’y avait pas une histoire de poussière nano qui pourrait traverser les combinaisons et se loger dans les poumons aussi ?

    Et dire qu’il a déjà des milliers de personnes à vouloir aller sur cette planète…ça fait Riddick mais sans les aliens ! (en attendant qu’il y ai de la pluie…)

  7.  » Surtout que cette eau pourrait aussi être utilisée pour fabriquer du carburant qui permettrait le retour sur Terre des astronautes. »

    Dire que sur Terre on est entourer d’eau de partout 90% de la surface de la Terre, et ils ne sont pas en état de fabriquer le moindre carburant (moteur a Hydrogène en utilisant l’eau ), mais que sur MARS, ont est capable …il y a quelques chose qui cloche

    1. Le problème avec l’électrolyse, c’est qu’elle demande de dépenser plus d’énergie qu’elle n’arrive à en produire. Ce qui n’est pas très rentable. Sur Mars, on peut imaginer des panneaux solaires pour créer cette électrolyse. Si on n’est pas pressé, c’est une solution qui peut être envisageable. Le principal problème était d’avoir de l’eau en grande quantité.
      Pour l’instant, cette découverte sera beaucoup plus utiles aux premiers astronautes qui pourront extraire de l’eau pour leur consommation personnelle (Comme dit @gros, pour le Pastis ou autre…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité