La bactérie E. coli pour produire de l’essence !

Normalement, E. coli n'est rien de plus qu'une bactérie alimentaire particulièrement embêtante, en effet, certaines souches peuvent être pathogènes, entraînant alors des gastro-entérites, infections urinaires, méningites, ou sepsis. Sinon, les scientifiques coréens ont trouvé un moyen de produire de l'essence à partir de ce fléau.

Objectivement, comme le dirait Jésus, c’est à peu prêt comme transformer de l’eau en vin. Le pétrole et l’essence ont toujours été le nerf de la guerre et nous savons tous que nous allons finir par en manquer cruellement.

Bien que sa composition chimique soit relativement simple, il s’agit exclusivement d’hydrocarbures d’additifs et agents de mélange, les scientifiques n’ont pas réussi à le fabriquer de manière artificielle. Certes, grâce à de longues chaînes d’alcanes, des hydrocarbures saturés, ils ont synthétisé le diesel, mais ce n’est pas la panacée.

C’était sans compter sur le génie des scientifiques de Daejeon, Corée du Sud, qui ont utilisé l’ingénierie métabolique pour créer des dérivés d’acides gras issus de l’E. coli. Ceux-ci sont plus courts que la normale permettant la biosynthèse des alcanes à chaîne courte et donc de créer une substance de type essence !

La technique est fonctionnelle, mais il est encore trop tôt pour qu’elle soit démocratisée. Il faut encore apporter des améliorations sur la concentration, la productivité et les performances globales. Reste que il est désormais possible de créer de l’essence… Moralité ? Vous n’aurez plus jamais la gastro comme avant !

Tags :Sources :ResearchVia :Nature
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Un consortium mené par les principaux pétroliers (Exxon, BP, Total, etc) et gaziers envisage d’acheter la technique et de déposer les brevets associés non ?
    Ca vaut bien une centaine de milliards de dollars un truc comme ça non ?
    db

  2. Ben voilà… ça commence bien, nous voici avec de nouvelles prouesses journalistiques:
    « Normalement, E. coli n’est rien de plus qu’une bactérie alimentaire particulièrement embêtante, en effet, certaines souches peuvent être pathogènes, entraînant alors des gastro-entérites, infections urinaires, méningites, ou sepsis. »

    Florence, c’est bizarre, ton intestin est plein de « bactéries alimentaires particulièrement embêtantes »… et pourtant tu vas très (trop?) bien. Étonnant non?
    Pour info: la majorité des souches d’Escherischia coli (pour ta gouverne, c’est le nom complet de ce charmant micro-organisme…) sont parfaitement inoffensives et peuplent nos intestins. Et ne sont pas le moins du monde « embêtantes » (j’admire l’usage très précis et très élégant des termes dont tu fais preuve, chère Florence).

    « Sinon, les scientifiques coréens ont trouvé un moyen de produire de l’essence à partir de ce fléau. »
    Je ne sais pas ce que vient faire ce « sinon » au début de cette phrase. Ceci restera certainement un des mystères d’internet. Et remarquons que l’on fait encore plus dans l’emphatique: Escherischia coli devient un fléau. Bientôt, on va nous annoncer que la bactérie tueuse menace l’avenir de l’humanité?

    « Objectivement, comme le dirait Jésus, c’est à peu prêt comme transformer de l’eau en vin »
    Je me demande bien qui en a bu (ceci dit, je doute que l’alcool puisse entraîner de tels effets.
    Tout le monde sait que Jésus avait l’habitude de dire « objectivement ». Je me demande s’il maîtrisait aussi bien la différence entre le terme « à peu près » et le mot « prêt »…

    « Le pétrole et l’essence ont toujours été le nerf de la guerre et nous savons tous que nous allons finir par en manquer cruellement. »
    Ah… rien ne vaut les expressions du genre « le nerf de la guerre » pour pimenter un article.

    « Bien que sa composition chimique soit relativement simple, il s’agit exclusivement d’hydrocarbures d’additifs et agents de mélange, les scientifiques n’ont pas réussi à le fabriquer de manière artificielle. »
    Gnééééé???? (La traduction automatique a encore cafouillé?).

    Ah, le retour des belles expressions: « ce n’est pas la panacée », « c’est sans compter sur le génie » (cf. http://parler-francais.eklablog.com/sans-compter-sur-a57526701 )…
    On rajoute plein de points d’exclamation et au milieu une bouillie bien digérée de quelques termes scientifiques plus ou moins bien utilisés…

    On a aussi un superbe: « Reste que il est désormais possible de créer de l’essence » (vraiment, que il est bôôô cet article).

    Et nous terminons par: « Moralité ? Vous n’aurez plus jamais la gastro comme avant ! »

    (je ne vois pas bien où est la moralité, si ce n’est que cet article tient du milieu naturel de la plupart des souches d’E. coli).

    K. à cas…

    1. Commentaire rasoir…
      J’ai lu les 8 premières lignes, puis, comme j’ai vu que c’était chiant, j’ai zappé.
      La prochaine fois, essaie d’être intéressant, stp.
      Merci d’avance.

    2. Si tu n’aimes pas comment elle écrit, t’as qu’à créer un blog et tenter d’écrire mieux qu’elle … et on viendra commenter du caca sur tes articles nous aussi.

  3. L’arrogance du gars qui donne des leçons ! Incroyable ! Tu attends quoi pour te présenter à la présidence de la république ? Tu es tellement meilleur que tout le monde !!
    J’ai des hauts le cœur devant ce genre d’individu ! Beurk !

    En plus d’être arrogant, effectivement tu écris tellement bien qu’au bout de 2 minutes on a envi de zapper tellement c’est chiant à lire …..

    1. Ben moi j’ai bien aimé le com de K. En lisant l’article de la Floche, je me disais « mais quelle merde… », et j’ai tiqué aux mêmes endroits que le brillant K.
      maintenant ça fait un peu fiche de lecture, mais c’est tellement juste

    2. il n’en reste que c’est plus précis et détaillé que la crasse que Flo nous a encore pondu
      Moi c’est le genre d’invidus comme toi qui me donne la nausée, ce genre de gars qui cherche pas plus loin que le JT de TF1, adepte de la médiocrité

  4. Le pétrole et l’essence … nous savons tous que nous allons finir par en manquer cruellement …
    …et si on continue à l’utiliser on va finir par périr par la pollution (regarder les changements climatiques de cet été…de la pluie 5 jours/7, les nuages de pluie se forment lorsque l’atmosphère de la TERRE et polluer, la pluie est la réponse à la pollution atmosphérique, les scientifiques l’ont dit dans un documentaire, en analysant les particules qui forment les nuages de pluie et en envoyant des avions dans les nuages de pluie pour prélever des échantillons.

  5. Comme dis dans un commentaire très long (cf: K), Escherichia Coli, de son « vrai » nom (c’est un nom d’espèce, je ne vous parle pas des milliers de taxons qui existe en plus), est une bactérie commensale du tube digestif, représentant 80 à 90% de la flore totale.

    Cette bactérie est la plus utilisée dans l’industrie pharmacologique par différents procédés, dont le plus connus est le « bioréacteur », pour synthétiser a une échelle massive des « médicaments ». (les guillemets sont là pour ne pas galvauder le terme, et lui appliquer un sens plus large que ce que pourrait comprendre Florence), en insérant le gène codant pour cette la molécule voulu dans son génome.

    L’article est certes intéressant, mais lacunaire, et les termes ne sont visiblement ni compris ni maitrisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité