Epatez vos amis en brûlant un billet sans perdre votre argent !

Dans le contexte économique actuel - et en règle générale d'ailleurs -, brûler de l'argent ne devrait pas être autorisé. Pourtant, l'effet d'un tel geste est toujours conséquent. Si vous souhaitez toutefois vous lancer, sachez qu'il existe une solution pour y parvenir sans pour autant perdre votre argent.

Nul besoin de devenir magicien cela dit, il s’agit ici d’une simple question de chimie. La combustion apparaît entre de l’alcool et de l’oxygène, produisant lumière, chaleur, dioxyde de carbone et eau. Un billet de banque trempé dans une solution composée à 50% d’eau et 50% d’alcool et d’une pincée de sel ou de colorant (pour obtenir des flammes visibles) s’enflammera mais ne brûlera pas. Mieux, les flammes disparaîtront ensuite, vous rendant votre billet comme neuf.

Cela est en réalité dû au matériau qui compose un billet de banque, celui-ci se rapproche davantage d’un textile que d’un papier. L’alcool, qui brûle, est concentré tout autour du billet, celui-ci restant mouillé. Une fois l’alcool consumé, les flammes disparaissent. CQFD.

A vous de jouer ! Evitez cela dit de tenter le coup avec un gros billet ou avec un billet résistant à l’eau !

Tags :Sources :io9
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « brûler de l’argent ne devrait pas être autorisé » => C’est totalement illégal de brûler de la monnaie. Il appartient à l’état, et un billet brulé est un billet perdu, il est interdit d’en réimprimer sans faire baisser la valeur de la monnaie.

    Donc évitez …

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. J’adore ces commentaires, style « c’est pas bien, pan pan cucul ! »

      On imagine un prof en train de faire un sermon.

      Sauvons les bébés phoques, c’est plus sensé que sauver un billet, billets qu’on imprime par millions au cours dans années. Donc il n’y a aucun souci.
      On n’est pas à un billet près vu que personne ne sait exactement combien il y en a, entre ceux qui sont brûlés, trempés, déchirés, cachés…

      Bref.

      Il y a longtemps qu’on devrait être passés à la monnaie virtuelle.

  2. Article provenant des USA….. a tout les coups ça ‘e marche pas avec les billets européen. Quelqu’un essayé pour nous le confirmer ?

    1. Ca fonctionne parfaitement avec nos euros, j’ai déjà vu cette expérience en vrai à une conférence avec un billet en euro d’un spectateur. 😉

  3. de toute façon les billets de banque n’ont depuis longtemps plus aucune valeur intrinsèque : les banques impriment tellement de monnaie qu’il n’y a plus de lien entre le stock d’or censé garantir la valeur de la quantité de monnaie mise en circulation et la quantité de monnaie effectivement émise.

  4. Quand on brûle un billet, on brûle du papier. L’argent, c’est une idée, un concept. Mais concrètement ça n’existe pas.
    Certes, un billet est un papier monétisé : il représente le certificat d’une dette de la Banque Centrale envers l’économie (dette qui ne sera jamais remboursée, puisque la monnaie n’est plus couverte par aucun actif tangible, tel que l’or, depuis août 1971 : c’est là qu’on se fait tous complètement enfler par le système monétaire basé sur le mécanisme du crédit).
    Là où c’est fort, c’est que la banque centrale émet le papier monétisé avec intérêt : ils demandent donc de récupérer plus de certificats de leur dette que ceux qu’ils ont émis (donc qu’à terme on efface une part plus grande de leur dette que celle qui existe vraiment) : forcément ça crée des tensions et des faillites inévitables dans l’économie, ce qu’on encourage par la concurrence. Le principe même de la banque centrale est une aberration économique et comptable.
    Personnellement ça ne me choque pas qu’un billet soit brûlé :
    – ça ne fait que de la monnaie de singe en moins
    – c’est une partie de la dette de la banque centrale qui est effacée, ils devraient être contents (ah non, mince, c’est vrai, ils demandent en retour qu’une partie plus grande de leur dette soit effacée)
    – ce certificat de dette est le mien, il représente ce que me doit la Banque Centrale (je peux l’utiliser lors d’une transaction commerciale en disant « c’est maintenant à toi que la Banque Centrale doit quelque chose), je dois donc pouvoir en faire ce que bon me semble.
    – Ça fait toujours moins de monnaie en circulation, c’est bon pour lutter contre l’inflation.
    Bref, interdit ou pas, le système monétaire en place est un système d’escroquerie institutionnalisé : dans ce contexte, je m’en calle pas mal que les instruments monétaires de ce système soit altérés ou non.
    J’envisagerai les choses différemment quand on aura retrouvé un système monétaire équilibré et couvert par des actifs tangibles. D’ici là, j’attends que celui-ci s’écroule (ce qui est mathématiquement inévitable) en espérant que ça arrive vite.

  5. La valeur du dollar est basée sur la confiance envers les États Unis
     » Gros » a tout à fait raison

     » Un dollar vaut un dollar » Richard Nixon.

    Donc c’est comme si tu jouais au Monopoly et que tu te servais dans une autre boîte pour payer ce que tu dois et que les autres joueurs ne disaient rien car tu es le plus costaud.

  6. « brûler de l’argent ne devrait pas être autorisé ».

    Et depuis quand c’est autorisé?
    Vous vous informez de temps en temps avant d’écrire vos articles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité