Premières impressions sur la manette de Valve

Les développeurs qui ont essayé la nouvelle manette de Valve ont confié à nos confrères de Kotaku leurs premières impressions sur cet appareil qui promet beaucoup de choses. Ne vous y trompez pas, ils disent aussi que c’est assez différent de ce à quoi nous sommes habitués.

« Nous étions chez Valve ce weekend et ne l’avons utilisée [la manette] que peu de temps, cependant, vous remarquez immédiatement une réactivité accrue » raconte le vice-président de la distribution numérique USA et Europe de SEGA, John Clark.

Clark était l’un des participants, issus de petits et de grands studios, à se retrouver chez les parents de Half-Life, DOTA 2 et Steam pour essayer cette troisième pièce du puzzle de Valve : SteamOS, Steam Machine et Steam Controller. Tous ces composants se combinent pour pénétrer dans le salon des joueurs jusque-là réservé aux consoles de Sony, Microsoft et Nintendo.

La manette est une pièce importante. Bien que Valve ait précisé qu’il serait possible de faire tourner un autre système d’exploitation, de changer des éléments matériels, d’installer des logiciels, il est probable que la manette sera définie par des fonctionnalités qui la placent à part d’une manette traditionnelle comme celle d’une Xbox 360 ou de la combinaison clavier et souris. Elle échange ainsi les deux joysticks que nous connaissons pour deux trackpads circulaires conçus pour délivrer un retour de force (comme sur la plupart des smartphones). Les boutons traditionnels se retrouvent aux 4 coins d’un petit écran tactile. Les manettes beta n’en étaient pas équipées, des boutons le remplaçaient.
Clark et son collègue Jurgen Post, Directeur de l’exploitation et président de SEGA Europe ont récemment visité les studios Valve pour essayer la manette et en discuter avec quelques jours avec des équipes de développement de chez Relic (Company of Heroes) et Creative Assembly (Total War).

Le développeur indépendant Ichiro Lambe de chez Dejobaan Games a également essayé la manette et tente d’expliquer le ressenti une fois la manette en main : « C’est dur d’expliquer la sensation tactile tant que vous ne l’avez pas essayée. Pendant les premières minutes, vous vous contentez de bouger vos pouces sur les trackpads tout en vous émerveillant de la sensation » raconte-y-il a Kotaku.

Lambe a joué à un FPS (First Person Shooter, jeu de tir à la première personne) avec cette nouvelle manette. Il semble que le retour de force des trackpads a fait forte impression. L’idée de ce retour est de créer l’impression que le trackpad dispose de bords, peut-être le contour de boutons, si la manette programmée pour un jeu en particulier. Ces trackspads sont sensibles au mouvement et à la pression : « C’est bizarre, mais c’est presque comme faire rouler deux trackballs lestés qui seraient trop grosses pour tenir dans la manette » explique Lambe alors qu’il essaye de décrire les sensations des deux pouces sur la manette. « Pour contrôler la caméra, faites glisser un pouce vers la droite, et vous aurez l’impression de faire tourner une molette. Donnez un léger coup avec votre pouce et la manette réagit comme un trackball, avec son poids, qui continue de tourner un moment. Et puisque tout est contrôlé par le logiciel, le meme trackpad peut agir comme une souri ou un trackpad d’ordinateur portable pour naviguer dans les menus. Dynamique ! ».

Kotaku a reçu des impressions positives similaires sur le retour de force de la manette de la part de Jamie Cheng de chez Klei. Son collègue a pu prendre la manette en main. « Il nous a dit que le retour de force est étrange » raconte Cheng, et qu’ »utiliser le trackpad ressemble beaucoup à presser des boutons « .

Notre confrère de Kotaku a demandé à Lambe de comparer la manette de Valve aux manettes traditionnelles. Il répond : « C’est assez familier pour être accessible mais plus précis que les touches ZQSD et la visée à la souris ». Lambe ajoute que la manette « rend les FPS plus agréables à jouer à la manette et transporte d’autres genres (où un contrôle précis à la souris est exigé) vers le salon ».

Si Lambe est un bon testeur pour les FPS, Tommy Refenes de la Team Meat est un candidat idéal pour tester la réactivité de la manette pour les jeux d’actions en 2D. Refenes s’est essayé à Super Meat Boy et Spelunky. Il essaye de résumer son expérience sur son blog : « »Bon départ, a besoin de quelques ajustements, mais j’ai pu jouer à n’importe quel jeu sans soucis ». « J’y suis allé comme si j’allais jouer à la Xbox et voir ce qu’il en est. La manette s’en est très bien sortie. »

Le commentaire tout entier de Refenes sur la nouvelle manette est intéressant. Il ne se contente pas de décrire la sensation de l’objet, mais fais passer l’ambiance chez Valve à propos de la manette. Les ingénieurs de l’entreprise semblent prêts à faire des changements à la volée. Refenes raconte à propos de son expérience de jeu : « J’ai été capable de contrôler Meat Boy de la façon dont Meat Boy peut être contrôlé à un niveau avancé (et je suis rouillé). Le trackpad de droite correspondait au bouton de saut et les deux gâchettes au bouton pour courir, comme sur un pad 360. Nous avions également le bouton de course attribué aux gâchettes qui peuvent être déclenchées en appuyant à l’arrière de la manette. Cela fonctionne bien mais donne quelques crampes aux mains. Je pense que c’est plus du à la façon d’utiliser le bouton de course dans Meat Boy plutôt qu’à l’ergonomie des boutons de la manette ».

« Spelunky nécessite des boutons pour le fouet, les sauts, les bombes et la corde. Nous les avons configurés comme sur une manette Xbox. Donc le trackpad de gauche correspondait aux boutons de directions, et le trackpad de droite correspondait aux boutons A, B, X, Y, dans la même configuration que ceux de la manette. J’ai joué à Spelunky et la manette a bien fonctionné. Pendant que je jouais, je décrivais aux ingénieurs les mouvements qui vont avec Spelunky… La manette de Valve s’en est très bien sortie. »

Refenes dit aussi qu’il souhaiterait un peu plus de retour physique des trackpads et a discuté avec les ingénieurs de Valve de l’idée d’ajouter de petites bosses aux trackpads « assez grosses pour que les pouces les trouvent, mais suffisamment petites pour que le trackpad reste confortable à utiliser comme une souris ». Il semblait penser que l’idée, déjà considérée par Valve, serait disponible sur les futures itérations de la manette.
Refenes ajoute que pour le moment, il préfère la manette Xbox 360, probablement plus familière, mais qu’il pourrait être heureux de jouer avec la manette de Valve. Il ne sera pas le seul à faire la comparaison avec les deux joysticks des manettes Xbox 360 et PS3. Lambe exprime également quelques préférences pour les manettes traditionnelles : « Il y a quelque chose de satisfaisant à bouger un joystick ou à appuyer sur un bouton, sentir une résistance […] Le retour immédiat que procure un joystick analogique quand vous atteignez l’extrémité d’une direction est utile. Mais quelle partie de cette sensation n’est qu’une simple habitude ? »

Valve Controller

Un représentant de Valve souligne que d’autres développeurs ont également essayé la manette. Parmi eux Paradox Interactive et les studios IO Interactive. Cette diversité indique que Valve espère que sa nouvelle manette puisse s’adapter à tous les styles de jeu. Apres tout, les représentants de SEGA sont spécialisés dans les jeux de stratégie.

« Nous voulons vraiment savoir comment les développeurs s’en sortent avec des jeux de stratégie en temps réel sur PC, et évaluer leurs retours pendant toute la phase de beta » indique Post. « Des jeux comme Company of Heroes 2 et Rome II sont importants pour SEGA et bien évidemment, vous les définissez comme des jeux clavier et souris. Je suis personnellement intrigué de voir comment ces jeux vont fonctionner avec la manette ».

La phase de beta pour la manette et la Steam Machine ne devrait plus tarder à débuter, avec un lancement commercial prévu l’année prochaine. La manette va soulever plein de questions dans les mois à venir. Son utilisation, ses évolutions.

Depuis le week-end dernier, Fred Wester de Paradox Interactive s’est exprimé sur le sujet. Valve l’a laissé utiliser sa nouvelle manette, bien qu’il n’ait pas eu la chance de pouvoir jouer à Crusader Kings ou Europa Universalis. « Je suis curieux de voir comment notre nouveau grand jeu de stratégie va fonctionner » dit-il, « mais je pense que nous allons devoir attendre quelques semaines de plus ».

Wester s’est essaye à un jeu à la troisième personne et raconte que la nouvelle manette fonctionne bien. « Elle est légère et facile à prendre en main, même s’il faut un peu de temps pour se faire au pad au lieu des touches Z, Q, S, D. En comparaison avec les autres manettes, ce n’est pas si différent, ce qui je pense, est une bonne chose. L’utilisation est intuitive ».

L’entreprise de Wester produit principalement des jeux pour clavier et souris. Ce ne sont pas vraiment les jeux qui marchent le mieux dans un salon. Mais le salon, c’est justement pour cette pièce que la Steam Machine a été conçue. Alors comment fait-on pour faire fonctionner un design clavier et souris su une manette ? Wester espère que son équipe trouvera la solution. « Si je comprends bien, la manette simule un clavier et une souris, ce qui rend ces jeux jouables à la manette dès le premier jour. J’ai besoin de plus de temps pour savoir s’il s’agit d’un remplacement total, mais pour les jeux à la première et à la troisième personne, la manette se substitue totalement. Pour les jeux de stratégie et d’autres jeux avec des commandes plus compliquées, j’ai besoin de passer plus de temps manette en mains ».

Dans un mois, Wester et l’équipe de Paradox trouveront peut-être les réponses. « Nous creusons plus loin ces prochaines semaines et nous devrions en savoir plus d’ici la fin octobre, surtout en ce qui concerne l’intégration dans nos jeux de stratégie. Nous avons débuté le l’integration de Linux l’année dernière et nous sommes impatient de ce lancement. »

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Intéressant concept, cette manette.
    Article bien détaillé (pas regardé en détail donc pas vu de fautes 😉 )
    C’est une idée vraiment intéressante, les FPS avec une manette traditionnelle sont une catastrophe.

  2. Enfin un peu d’innovation dans l’ergonomie. Si des pros du JV disent que c’est mieux qu’un clavier/souris pour les FPS, je suis même très curieux!

  3. Le système de champignon sur les manettes PS3 et Xbox n’est pas parfait, suffisant pour des gamers casuals de canapé, mais loin d’être parfait pour des gamers sérieux. Ou simplement pour celui qui a passé l’age de 12 ans et qui joue encore… Le champignon ne permet pas d’être assez précis, du coup ce sont les jeux qui s’adaptent, et cela tend du coup vers un gameplay encore plus arcade. Rien que l’auto aim est un gag, ou la conduite d’une voiture ou d’un avion fait pitié sur console. On ne parle même pas d’un jeu de stratégie…
    D’un autre coté les ventes de PC diminuent, les usages changent, il faut bien s’adapter.
    Je ne me vois pas jouer dans l’avenir sur une tablette comme tata Jacqueline ou jouer sur console a des jeux casuals comme cousin Dylan.

    Donc je vois d’un très bon oeil une machine de canapé pour geek hardcore gamer.

    Surtout que la machine prendra vraiment son essors avec l’oculus rift, et la ca va être de la bombe.

  4. Je vais être sévère.

    Mon impression est que je n’y crois pas un instant à ce projet de steam machine et de sa manette qui ne ressemble à rien.
    Une manette qui essaie de remplacer les joysticks standard et d’imiter le déplacement d’un pointeur d’une souris avec nos pouces.
    Je suis très septique de la fiabilité et des précisions dans les fps. Encore plus septique des sensations de game play qu’elle procurera.
    Les tarifs seront très élevés pour un gameplay proche du passable. Le projet va couler à l’eau.
    Valve devraient penser à autre chose, des jeux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité