Toyota Winglet, essai de l’appareil de mobilité

Moi, sur le Winglet...

[caption id="attachment_57873" align="aligncenter" width="593"]Moi, sur le Winglet... Moi, sur le Winglet...[/caption]

[CEATEC] On a parlé du Toyota Winglet au début de cette semaine, mais depuis, j’ai pu conduire un de ces véhicules électriques personnels cool, alors voici mes impressions: à un très haut niveau, c’est comme un Segway, que vous avez ou non vu en vrai, mais c’est logique que la plupart des gens tendent naturellement vers cette comparaison. C’est la même idée, mais les designs sont tout à fait différents: le Winglet est plus petit et il battrait probablement le Segway en termes de slalom et de virage serré, tandis que le Segway serait meilleur sur une surface irrégulière et un environnement plus hostile.

Conduire le Toyota Winglet est assez facile, et quand l’instructeur nous l’a montré, j’ai réalisé que ce n’était pas très loin de faire du ski en parallèle. Toyota a même une version sans la poignée pour les personnes qui se sentent assez en confiance pour ça (ce n’était pas mon cas, lol). Le Winglet s’allume quand on introduit une clé en plastique, et quand vous avez fini de conduire, il y a un bouton “stop” qui va lentement désengager le moteur électrique pour vous permettre de descendre en douceur.

Il est assez facile à contrôler, et c’est une question d’équilibre avec votre corps. Vous restez droit et rien ne se passe, vous vous inclinez en avant/arrière et il se déplacera dans cette direction. Vous vous inclinez à gauche et à droite, et il va tourner – comme je le disais, c’est similaire à faire du ski en parallèle de l’extérieur, et une fois que vous êtes expérimenté, vous pouvez slalomer dans des espaces très serrés. Je me sentais en contrôle au bout de quelques minutes de conduite, mais je n’étais pas prêt à faire des figures à la fin des 10mn d’essai.

En ce qui concerne la vitesse, il est un peu plus lent que quelqu’un qui court, alors il est conçu pour remplacer vos jambes et être utilisé sur des trottoirs plutôt que sur la chaussée. Pour le moment, l’appareil n’a pas été approuvé pour être utilisé dans les rues/trottoirs du Japon, mais on soupçonne qu’il sera utilisé dans les propriétés privées, dans des complexes industriels avant que cela ne se produise.

Le Uni-Cub de Honda convient probablement plus aux personnes âgées

Le Uni-Cub de Honda convient probablement plus aux personnes âgées

Pour le moment, je ne vois aucun type de véhicule électrique personnel être utilisé dans des endroits bondés comme Akihabara ou Shibuya (et pour les escaliers, etc?), mais je pourrais définitivement m’en servir dans des salons comme CEATEC ou CES. C’est facile à dire, mais il y a encore de trop nombreuses considérations pratiques comme le parking, les éventuels accidents ou vols, qui ne sont pas résolus. Au-delà des besoins des geeks comme nous, l’aspect le plus important de la mobilité personnelle, c’est qu’elle pourrait aider les personnes handicapées ou âgées (un sujet important au Japon). Dans les deux cas, j’ai tendance à penser qu’un design “chaise” est plus stable (comme le véhicule personnel de Honda), mais c’est juste une question de design industriel.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité