Samsung a dopé le Galaxy Note 3 pour truster les benchmarks !

On ne se refait manifestement pas. Après avoir boosté le S4 pour qu'il supplante ses concurrents aux tests de performance, Samsung remet le couvert avec le Note 3. C'eût été dommage de se priver...

Reprenons les bases, un benchmark n’est rien de plus qu’un test de référence qui permet de comparer les performances des appareils circulant sur le marché. Le Note 3 est modifié pour être exceptionnel lors de l’analyse alors que ses compétences réelles sont en réalité, en deça. Houps.

Ars Technica a constaté que le Note 3 gonflait ses performances de 20% sur les Benchmarks… L’écart de vitesse se remarque car le processeur Snapdragon 800 cadencé à 2.3GHz du Note ne peut techniquement pas supplanter le Snapdragon 800 du LG G2 cadencé à 2.3GHz. Cela ne devrait pas arriver avec des SoC identiques…

Comment Samsung réalise-t-il cette tricherie ? Lorsque le Note 3 est évalué sur certains tests d’évaluation, il les reconnait et fonctionne en mode littéralement dopé, tout en cachant ses performances réelles. Le joujou tourne alors à plein régime, la vitesse du processeur est poussée à son paroxysme sur les quatre coeurs.

benchmark

Comme vous pouvez le voir, le Note 3 surpasse le LG G2, même si les entrailles du G2 sont similaires. Quand il n’est pas truqué, il retombe à un niveau équivalent.

Le Note est un excellent smartphone, nous ne comprenons toujours pas pourquoi Samsung a recours à de tels artifices, qui ne font que discréditer le périphérique…

 

Tags :Sources :Ars Technica
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « au niveau du G2 » … il reste quand même 10% au-dessus …
    Mais je comprend pas … « Le joujou tourne alors à plein régime » … c’est pas justement le but d’un benchmark de pousser la machine à fond pour voir ce qu’elle a dans le ventre ?

    1. A mon avis, le téléphone doit mettre de côté le traitement d’autres process (tel que la reception d’appel téléphonique, gestion de l’alarme, recpetion des mail, etc…) pour ce concentré uniquement et simplement sur l’application de benchmark. Ce n’est pas fairplay puisque lorsque tu joueras à ton jeu préféré ton téléphone continuera de s’occuper des autres tâches qui lui incombe de gérer.

    2. puis de toute façon Samsung n’est pas le seul constructeur à se foutre de notre gueule, ils font tous ça. Il nous vende de la merde qui tient à peine 2 ans qui coute la peau des couilles (facile de nous berné en nous mettant à crédit un téléphone à 600€). Nous faire acheter de la merde en nous faisant croire que c’est de la qualité.
      Ça va changer cette politique.. à la fin tous les consommateurs vont leurs dire merde.
      J’aime bien la technologie mais jsuis passé d’un arc S fainéant à un tel comme çà http://www.resettoo.com/wp-content/uploads/2013/03/ResetSamsungE1190.jpg pour 19€ qui tient une semaine sans recharger… et sans exploser…

      1. Oui c’est vrai ? Samsung and Co envoie des agents pour nous mettre des couteaux sous la gorge pour acheter leurs produits de merde. Oooh mince ! Je pensais que c’était de plein gré ! On m’aurait menti alors ?

        1. Si j’ai bien compris l’idée principale… tu te sens obligé d’acheter de la merde quand on t’en propose ?
          J’ai un peu de mal a cerné ce que tu dis puisqu’il n’a jamais été question d’agent et de couteau mais plutôt de stratégie marketing… Pour faire ressortir une idée essai d’imagé correctement !

    3. Comme toi , je pensais naivement que le bit d’un bench c’etait de pousser la machine a 100% de sa puissance , un peu comme quand une voiture est donnée a 150Cv , les 150Cv sont obtenus au régime max du moteur meme s’il est très rarement atteint en pratique .

      En fait pas du tout , le benchmarking sur mobile c’est n’importe quoi :

      Pour avoir lu un peu différentes sources a ce sujet , il est reproché a Samsung

      1/ d’avoir désactivé l’économie d’énergie lors du benchmark
      2/ d’avoir poussé les CPU a 2.3Ghz (soit 100% de leur puissance ) aucun rapport avec de l’overcloking comme on peut le lire dessous.
      3/ Que les programmes sous Android ne sont pas toujours capable de mobiliser toute les ressources de la machine , donc Samsung n’aurait pas du permettre aux applis de bench de le faire. ( en pratique c’est faux j’ai testé la lecture de vidéos en 4K CPU Spy m’indique que je suis a la fréquence max )

      Il y un article sur Tom’s hardware qui expliquent qu’en gros aucun benchmark n’est fiable , par exemple pour Antutu , les instructions « Neon » des puces ARM ne sont pas prise en compte a cause de la version de l’appli de benchmark sous Android ( mal codé qui ne le gère pas ) alors que pour la version Intel pas de soucis , du coup les SOC ARM sont systématiquement défavorisés par rapports aux Intel.

      Donc à la fin de l’article , le journaliste explique qu’il doit essayer tout les benchmark dispo pour essayer de se faire une idée à la fin pas trop éloignée … LOL

      J’aurais surtout appris qu’un benchmark dit ce qu’il veut et que c’est donc pas fiable du tout peu importe si Samsung triche ou pas.

      1. Merci à tous pour vos éclaircissements.
        Sinon la puissance motrice d’une voiture est généralement donnée avec un régime moteur. En général je crois que c’est 75% du régime « zone rouge »…. il devraient adopter la même nomenclature pour les processeurs et les benchmarks du coup ^^

  2. @djud

    Non un benchmark n’est pas la pour montrer les résultats du à un overclocking , il est la pour montrer l’utilisation réelle du téléphone.
    Je n’arrive même pas à comprendre comment on peux chercher à justifier ce genre de tricherie…
    Si le téléphone est vraiment rapide le constructeur n’aurai pas besoin de tricher.
    À travers ces dernières années 3 marques/modèles n’ont jamais triché, Motorola , Nexus 4 ,et Apple (source amandtech et autres sites de test,cherchez ils ont fait un tableau).

    Au moins il y a UN avantage à cette tricherie 😉
    Si vous voulez échanger votre téléphone gratuitement, faites tourner pendant 2-3 jours un benchmark , le téléphone devrait griller car il n’a pas été pensé pour chauffer autant.

        1. Oui, dans cet article là, elle a repris l’expression sans la comprendre …
          « Truster » signifiant ici « occuper les premières places » ou encore « monopoliser les bonnes places ».
          Dans l’article suivant (intitulé « Tiens donc, tous les constructeurs trustent les Benchmarks ! »), il y a plein d’autres trusters … et donc le mot « truster » est utilisé (de façon impropre) à la place de « tromper ».
          Il faudrait expliquer à Florence que le trust, ça ne peut pas se faire à deux ou trois … celui qui truste les meilleures places, il n’en laisse pas aux autres.

        2. J’ai l’impression qu’en fait la confusion vient du mot anglais « truster » qui fait référence à une forme de réacteur … bon là ça tombe complètement à côté car on pense en premier au sens donné par Fiduce.

        3. Edit : en fait le réacteur c’est un « tHruster » … avec un ‘h’ donc ma remarque est merdique et n’a pas lieu d’être.

      1. Comment t’expliquer …. imagine un village dans une zone où le patois serait vraiment exotique … le truc bien étrange … imagine une gamine à qui la maitresse ferait un compliment en CE1 parce qu’elle a mis dans sa rédac une expression entendue au journal de 20h … et bien voilà, faut pas chercher plus loin la naissance d’une vocation de blogueuse.

  3. en meme temps tout n’est pas prit en compte lors de ces tests qui pour moi n’ont aucune réelle valeur du faire que chaque constructeur modifie androïd a ca manière donc peut aussi reduire les capacités du processeur si mal intégré au système

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité