Ce scientifique veut transplanter une tête humaine

N'en avez-vous pas assez de vous coltiner votre tronche depuis des années ? Un peu de changement ne serait pas un luxe. Ce sera prochainement votre jour de chance ! Le docteur Sergio Canavero croit que grâce à de nouvelles avancées, une tête humaine pourrait être transplantée d'un corps à un autre dans un très proche avenir.

Génie ou folie, même Frankenstein ou son monstre seraient bien incapables d’être catégoriques. De nos jours, les greffes de tête restent de l’ordre du concept, mais l’idée même fait l’objet d’un débat. En effet, il serait extrêmement difficile de relier une tête à la moelle épinière d’un corps différent.

Canavero estime que la récente création Fusogens rendrait ce processus possible. Pour expliquer ce terme quelque peu barbare, les Fusogens sont des membranes en plastique, créées pour réparer les nerfs sectionnés. Ils permettent à l’influx nerveux d’être transmis au système nerveux.

Notre Docteur fonde ses propres théories sur celles de Robert White, un neurochirurgien qui a transplanté une tête de singe dans les années 1970, et estime qu’une greffe de tête totale pourrait être possible dans quelques années.

Évidemment, une telle procédure peut apporter quelques préoccupations éthiques, mais le concept lui-même est absolument fascinant.

Tags :Sources :Discovery
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Marre de vos tronches? Etant donné que le cerveau se situe dans notre tronche, ce ne serait pas plutot juste de dire que l’on change de corp et non pas de tête? Du Florence tout craché…

    1. Le mystère et le débat éthique reste encore tout entier !
      Comme dit dans un commentaire précédent , est-ce une greffe de corps, dans le cas d’un patiente cul-de-jatte par exemple, ou dans la SLA ?
      Ou est-ce une greffe de tête, juste pour rire (pour la recherche, a l’instar des bébé médicaments) ?

      Le Fusogen, n’est pas une membrane, mais une matrice (merci d’arrêter avec google trad c’est exténuant) qui je cite permet à « une moelle épinière tranchée net par un instrument chirurgical de pouvoir se réparer assez aisément pourvu qu’on remette les deux sections en contact dans un mélange de deux polymères, le polyéthylène glycol (PEG) et le chitosane. Ces produits sont en effet capables d’activer une sorte de fusion-réparation des cellules nerveuses endommagées, comme l’ont montré des expériences réalisées sur des cochons d’Inde et des chiens. » (Passeur de science).

      Ce qui est déplorable Florence, c’est votre constante médiocrité dans la recherche et dans la rédaction, et j’insiste sur ce dernier point, l’inexistance d’un analyse de journaliste scientifique (ça ne s’improvise pas), et d’une vulgarisation qui flotte un peu plus haut que le vocabulaire d’un Oui-Oui.

      Encore une fois, vous brillez par votre « absence ».

    1. rhoo mais ferme la à tout jamais..
      Je ne la connaissais pas cette news, je suis content de la découvrir. Peut-être que tu devrais sortir un peu si tu connais tout l’Internet..

      1. Ta réflexion est d’une bêtise sans nom, il s’agit ici d’un site d’information si les informations sont anciennes (plusieurs semaines dans ce cas), il est alors normal de le notifier surtout quand c’est récurent !!! D’autant plus que l’information à déjà était traité en juin ici même http://www.gizmodo.fr/2013/06/27/greffes-tete-humaine-2-ans.html

        Je finirais donc par dire que si tu veux rester un crétin tu es sur la bonne voie :)

        1. ha bin voilà ! avec un vocabulaire un mieux tourné, on a tout de suite plus envie de discuter ^^
          Ta réflexion n’était pas terrible non plus. Tu as raison qu’il faudrait peut-être notifier que la news date. Mais il y a des façons de le dire, moins condescendantes vis à vis du rédacteur.
          Je persiste, je ne connaissais pas la news, donc pour moi elle est neuve :)
          Je suis sûrement un crétin, mais un crétin poli et sympa :)

  2. « n neurochirurgien qui a transplanté une tête de singe dans les années 1970 »

    Il est possible que je me trompe, mais dans mes souvenirs le singe est pas mort peu de temps après l’opération ?

  3. Quand on sait tout ce qui passe dans un cou: articulation, moelle épinière, veines, artères, muscles, peut-être réseaux lymphatiques etc… j’ai beaucoup de mal à croire que ce monsieur puisse passer de une ou deux expériences de transplantation (réussies?) sur un mammifère à une transplantation sur un homme.
    Sans parler du problème épouvantable posé par le rejet, qui est une conséquence fréquente au bout de quelques années.
    Pour faire simple, il faudrait sans doute faire de nombreux essais intermédiaires avant de se lancer dans une greffe grandeur nature.
    Ca ne semble guère sérieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité