Pourquoi l’alcool rend les os fragiles ?

C'est une chose bien connue de la médecine, les gros buveurs ont une propension plus importante à se briser les os, et pas seulement parce qu'ils peuvent trébucher sur leurs propres pieds (ça sent le vécu ? Pensez-vous !).  Les chercheurs de l'Université Loyola de Chicago ont voulu aller au fond de la question.

Des études antérieures ont donné quelques bonnes conjectures pour expliquer ce phénomène. La fragilité des os peut simplement être le résultat de la malnutrition associée à l’alcoolisme, ou bien que l’alcool empêche le travail des ostéoblastes, les cellules qui aident les os à grandir.

Pour en savoir plus, l’équipe de Loyola a saoulé des souris, bien au-delà de la limite légale (éthique quand tu nous tiens). Après une fracture induite, les chercheurs ont constaté que les tibias des souris ivres ne guérissent pas de la même manière que ceux du groupe témoin.

La masse temporaire de tissu formée entre les os cassés était beaucoup plus fine suite à une diminution des niveaux d’osteopontin, une protéine clef. Les souris alcooliques ont également montré un taux plus élevé d’une molécule qui joue sur le stress oxydant, un type d’agression des constituants de la cellule.

La science n’a pas encore pu expliquer comment ces éléments spécifiques impactent sur la cicatrisation osseuse, mais cette nouvelle étude confirme une connexion. C’est sans doute à ce moment qu’il convient de rappeler que la modération ne va certes pas conserver vos os intacts, même elle pourra vous épargner quelques nuits embarrassantes.

Tags :Sources :Smithsonian Mag
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. j’ai eu beau tomber, jamais rien de casser, est ce normal ? Non mais faut arrêter, oui tout dans l’excès, ce n’a jamais été très bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité