Les traqueurs d’activités pour diagnostiquer Alzheimer !

La maladie d'Alzheimer, la forme la plus commune de démence chez les personnes âgées, est un des défis mondiaux du domaine de la santé. Il n'existe encore aucun remède, et les thérapies actuelles nécessitent un diagnostic précoce pour être efficaces. Qui pourrait nous aider ? Les traqueurs d'activités !

Nous parlons bien des capteurs tels que le Nike FuelBand, Fitbit et autres Withings. Car en effet, une équipe interdisciplinaire de chercheurs allemands a révélé que les détecteurs de mouvement simples peuvent compiler les changements d’activité physique associés à la maladie, et même la diagnostiquer plus efficacement que les méthodes actuelles.

Les chercheurs ont placé des accéléromètres à trois axes – exactement comme vous en trouverez dans n’importe quel bon traqueur fitness – sur les chevilles des patients atteints d’Alzheimer ainsi que sur les personnes saines vivant à leurs côtés.

Dans une analyse aveugle des données, l’équipe était capable de discerner les sujets malades dans 91% des cas ! D’autres tests sont nécessaires avant que cette méthode ne puisse être démocratisée, mais à terme, cela pourrait révolutionner la façon dont nous prenons soin des patients victimes d’Alzheimer.

Tags :Sources :Medicalxpress
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Comment ils peuvent diagnostiquer la maladie si ils ont fait le test sur de malades ?? (23 malades, 23 biens portant)

    Ce que je comprend c’est qu’ils font surtout cela pour observer si le traitement est efficace et non pas le diagnostiquer.

    1. C’est une étude qui vient d’être réalisée et qui, semble-t-il, n’a même pas encore été publiée.
      Elle offre une nouvelle perspective au diagnostic et au suivi de la maladie mais n’a pas encore été soumise à l’évaluation par les pairs.
      C’est une nouvelle « peut-être que… »

  2. Le problème avec Alzheimer est qu’il s’agit d’une démence qui ressemble a beaucoup d’autre,(Démence à corps de Levy, démence vasculaire, démence temporo-frontal)e et généralement une IRM et un TDM sont parfois nécessaire pour confirmer le diagnostic.

    Même si les signes et les symptômes peuvent être similaire, certains permettent de le dénicher.

    Je doute sincèrement de qu’un capteur d’activité, puisse débusquer une démence, dont certains comportement de mouvement, qu’on pourrait extrapoler à de la socialisation, puisse être confondu avec d’autre pathologie qui provoque des changements brusques d’activités, (SPT, Dépression, Mélancolie, Schizophrénie..)

    L’observation clinique n’est pas remplaçable par des gadgets.

  3. Tu ne voudrais pas être diagnostiquée alzheimer Florence, histoire que tu oublies que tu as la possibilité d’écrire tes articles de merde ? Merci.

  4. L’étude établit un corrélation forte entre entre troubles moteurs (induits par des dysfonctionnements neurologiques) et maladie d’alzheimer.
    Toutefois le lien de causalité n’est pas démontré.
    C’est un très bon outil de diagnostic qui nous est présenté, et rappelons aussi que la médecine est une science empirique.
    En attendant une application pour smartphone relié à un capteur dans la chaussette. Succès garanti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité