Quand Google recycle d’anciens monorails

Tout le monde a certainement déjà entendu parler des bureaux loufoques en place chez Google. Toboggans, hamacs, espaces de relaxation, de sport, tout y est... Un terrain de jeu pour adultes. Leur dernière trouvaille ? Convertir deux anciennes cabines de monorail en salles de conférence.

Au début de l’année, Paul Cowan, ingénieur chez Google à Sydney, Australie, demande s’il ne serait pas possible de mettre en service un système de transport par monorail pour permettre aux employés de se rendre sur les différents sites, répartis dans le quartier Pyrmont. Malheureusement, la réponse fut négative, « une idée un peu trop à la Shelbyville. »

On ne peut qu’imaginer sa surprise lorsque, six mois plus tard, le même homme qui avait refusé la proposition lui annonce que Google avait acquis deux cabines de monorails à l’abandon. Celles-ci ont été entièrement réhabilitées, aménagées en salles de conférence et intégrer dans les bureaux – non sans peine, il semblerait d’ailleurs qu’il n’y ait eu que 20 centimètres de battement pour passer par la fenêtre -. Coût de l’opération, environ 250 000$.

Tags :Sources :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « une idée un peu trop à la Shelbyville. »

    Je sais pas de qui vient la faute, mais dans les Simpson, le monorail a été vendu à Ogdenville, North Haverbrook et Brockway et est vendu à Springfield. Il n’est jamais question de Shelbyville è_é

  2. Je propose à Google d’acheter le futur téléphérique qui va être installé à Brest. Celui-ci ne servira à rien puisqu’il y a déjà un point à moins de 100 mètres… Le maire veut certainement laisser sa marque dans l’histoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité