En 2009, la CIA avait averti les autorités au sujet d’Edward Snowden

Edward Snowden

L'affaire Snowden fait son petit bonhomme de chemin et nous en apprenons tous les jours. Par exemple, la CIA a eu de nombreuses occasions d'arrêter celui qui finira par divulguer le vaste programme d'espionnage orchestré par la NSA.

Certains doivent s’en mordre les doigts aujourd’hui, pourtant, tout ce marasme aurait pu être évité, si la CIA et la NSA s’étaient attardées sur les signes avant-coureurs… Retour en 2009. Le New York Times rapporte que Snowden était en phase de quitter son poste de technicien à la CIA car son superviseur le soupçonnait de s’intéresser de trop près à des documents classifiés. Il n’y a pas de fumée sans feu…

Ledit superviseur a d’ailleurs annexé un rapport au dossier personnel de Snowden, expliquant également quelques changements dans son comportement. L’ingénieur passait énormément de temps sur les questions de sécurité et également à se plaindre de la surveillance civile.

Hélas, ce dossier personnel semble avoir été perdu, au moment où Snowden est parti oeuvrer pour la NSA. Ah les joies de la bureaucratie… Malgré les inquiétudes de son supérieur à la CIA, Snowden a gardé son habilitation ‘secret et sécurité’. Nous arrivons en 2012, à l’époque où il a commencé à voler des documents potentiellement dangereux dans les archives de la NSA.

Au final, le gouvernement américain aurait sans doute pu éviter de se faire prendre la main dans le sac si ce dossier n’avait pas été perdu dans les limbes de l’administration et de sa paperasse. Une révélation qui ne manque pas d’ironie…

Tags :Sources :NY Times
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ouais. Ou tout cela est … volontaire.
    De la part de la CIA bien entendu.
    Juste un bon moyen de tirer dans les pattes de sa consoeur, de la placer devant les feux de la rampe et d’ainsi permettre de s’effacer un peu des radars quant à ses agissements ignobles : tortures, assassinats, etc.

    db

  2. « Marasme » ?? Tiens parlons-en un peu !
    1- Dénutrition de phase avancé (cachexie)
    2-Découragement, apathie profonde.
    3-Stagnation
    4- Petit champignon à pied coriace dont une variété est appelé mousseron d’automne (c’est de saison !)

    Alors expliquez moi,Florence, en quoi l’affaire « Snowden » est un « marasme ».
    Capharnaüm, est plus à propos, ou bien cacophonie.

    Et pour finir : oui belle ironie cette histoire !

    1. Je trouve les gramma nazys stupides, ce qui compte c’est le sens et l’esprit d’une phrase. Une faute de grammaire, ou de conjugaison, n’enlève rien aux nuances d’un message. Les autistes de l’orthographes se focalisent sur un minuscule point de détail, la ou le message essaie de faire comprendre quelque chose de plus haut qu’une page du Bescherelle.
      Par contre employer des mots à contre sens nuit à la phrase, et vide le message de sa substance.
      Ce mot n’est en effet pas a sa place, a la rigueur la NSA est dans le marasme après l’affaire, mais l’affaire ne peut pas vraiment être un marasme. Ca ne veut juste rien dire et ça oblige le lecteur à faire des efforts pour comprendre.
      Il ne sert à rien d’employer des mots compliqués pour briller à l’écrit, la force est juste d’arriver à exprimer simplement des choses complexes.

      1. Au début j’ai presque cru qu’il était pas content ; mais en faite , si.
        Et j’avoue que pour l’orthographe je suis pas très tatillons, cependant faire ce genre d’erreur ça me file de l’urticaire !
        Ca veut paraître intelligent avec des jolis mots !

        C’est raté !

  3. C’est marrant mais c’est toujours la même chose :
    « Ouai on le savait depuis 2009 »
    « On le surveille depuis 2010 »

    On sait tout mais au final on ne sait pas grand chose, dixit l’affaire Merah.

  4. en attendant heureusement qu’il y a des types comme lui pour montrer au monde que les US ne nous protègent pas mais nous traquent. alors maintenant ils sauvent la face avec quelques affirmations comme quoi ça aurait pu etre evité, tout en sous-entendant encore une fois qu’il est un danger pour la democratie etc etc et du coup ils interpellent le monde en pleurant à chaudes larmes, tout degoutés qu’ils sont qu’il leur ai echappé. comment on appelle ça… oui, des larmes de crocodile; voilà.

  5. Pas le temps de lire l’article:
    le titre me suffit!
    Ils sont forts ces américains!
    En fait c’est avant sa naissance à Edward qu’ils auraient même pu diagnostiquer le problème!
    … Qu’est ce qu’ils n’inventent pas pour ne pas perdre la face!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité