Les trous noirs pourraient être des ponts menant vers d’autres univers

Le sujet est épineux, toutefois, selon une récente théorie, les trous noirs pourraient bien être des ponts menant vers d'autres univers.

A la base, les physiciens ont longtemps pensé que les singularités associées à la gravité (comme l’intérieur d’un trou noir) devaient disparaître selon la théorie de la gravité quantique, une branche de la physique théorique tentant d’unifier la mécanique quantique et la relativité générale.

Des chercheurs de l’Uruguay et de Louisiane viennent de publier une description d’un trou noir en utilisant la théorie de la gravitation quantique à boucles. En somme, les prédictions de la physique se terminant en singularités s’évaporent pour laisser place à des ponts vers un autre univers. En d’autres termes, un trou noir ne serait plus un lieu de néant, mais un point d’entrée vers un monde parallèle.

univers

Dans ce nouveau modèle, le champ gravitationnel augmente toujours à la base du trou noir, mais contrairement aux modèles précédents, cela ne se termine pas par une singularité. La gravité réduit finalement, comme si à l’autre extrémité du trou noir se trouvait une autre région de notre univers.

Comme toute théorie, celle-ci aura ses adeptes, comme ses détracteurs. Dans tous les cas, les chercheurs tentent actuellement de prolonger leurs travaux, afin d’amener des preuves supplémentaires et qui sait, peut-être révolutionner la physique.

Le cas échéant, la porte des étoiles vient d’être identifiée, mais qu’importe, ce qui se passe dans un trou noir, reste dans un trou noir.

Tags :Sources :GizmagVia :TechEblog
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ça reste du blabla, personne n’est allé et est revenu d’un trou noir à ce que je sache.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      1. C’est exactement ce que je dis tout le temps !!! quand j’entre dans le trou noir de ma copine j’ai toujours eu l’impression d’être dans un autre univers !!!!

      1. Mine de rien, bien qu’elle soit conne, je lui bourrerai bien son gros trou noir à cette biatch ! Trop bonne Florence ! Quand tu veux, où tu veux !

        Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. @Oui : c’est pour cela que des gens infiniment plus intelligents que nous bossent pour expliquer des phénomènes totalement inaccessibles mon ami.

  3. ça ne tient pas debout, pourquoi la lumière serait aspirée si la gravités redevenait normal à l’entrée ?
    Si c’était le cas les trous noir serait extrêmement lumineux, comme des quasar.

    La prochaine fois appelez moi les gars avant de faire des théories aussi naze que celle de la matière noire (bien vu Eric)

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Ben non le principe c’est que la lumière y est attirée mais ne peux pas en sortir du fait de la gravité … bon ok pour des particules sans masse c’est déjà bizarre de subir les effets de la gravité.
      M’enfin si la lumière ne peut en sortir, un trou noir ne peut donc pas émettre de lumière … et est censément invisible.

      1. Dans la « vraie » théorie de la relativité générale (pas celle des chochottes :p), la notion de force est remplacée par une courbure de l’espace temps !
        Un corps massique agit sur un autre corps en déformant l’espace-temps autour de lui.
        Pour imager, l’espace-temps serait comme une toile de trampoline sur laquelle rouleraient des balles : en s’enfonçant dans la toile, les balles créent une concavité locale qui infléchit la trajectoire des autres balles. Ceci est vrai même si les corps voyageurs sont des photons. Les observations montrent d’ailleurs que le trajet d’une lumière provenant d’étoiles s’incurvait au passage d’autres étoiles.
        A plus forte raison un trou noir donc :)

        1. Oui c’est ce qui a conduit Einstein à remettre en question les lois de la physique classique (newtonienne). L’image du drap tendu est très parlante … si on pose une masse (un planète ou une étoile) sur le drap, elle déforme ce dernier autour d’elle, ce qui symbolise parfaitement son influence gravitationnelle. Les objet qui s’en approchent sont attirés par la pente gravitationnelle aux abords de la masse.
          Plus une masse est importante, et plus son influence est étendue. Un trou noir a une masse telle que la déformation qu’il créée forme un puits dont la lumière ne peut ressortir (comme si le drap prenait la forme d’un entonnoir au niveau du trou noir).

          Dans ce modèle, les photons ne sont pas attirés par la force gravitationnelle mais suivent la déformation de l’espace engendré par la masse des objets (car la lumière se déplace en ligne droite et suit donc le plan de l’espace … représenté par le drap dans ce modèle).

  4. super ! reste plus qu’à inventer un dispositif annulant l’effet de la gravité et puis le voyage extra luminique (l’hyperdrive ?) pour espérer confirmer cette théorie.

  5. Le titre est déjà foireux, il mène dans notre univers pas dans un autre !
    Comme le montre l’image quoi…
    D’ailleurs florence tu t’embrouilles dans ton article, un coup un autre univers un coup une autre région de notre univers.

  6. question conne :
    En admettant que nous ne soyons pas disloqués par la gravité avant de « prendre la porte vers un autre univers », comment fait-on pour ressortir de l’autre côté? Je veux dire, si j’ai bien compris qu’il y’a une zone où la gravité est très forte puis, plus loin, une zone où la gravité est moins forte… OK mais de l’autre côté ça doit être la même chose, en d’autres termes, on ne va faire que passer et repasser cette porte sans être capable d’aller plus loin, car stoppé par la zone « extérieure » (on va dire) de gravité très forte. et donc bloqué dans la zone de gravité moindre…

    1. En effet, tu as tout à fait raison : c’est bien une question conne.

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      1. j’aime bien les mecs qui ont rien de mieux à foutre que d’évacuer leur stress sur gizmodo… Enfin quelqu’un qui a un avis intéressant, c’est tellement rare de nos jours…
        Bon je te laisse te masturber sur ton commentaire plein de réparti entre deux postes sur giz. Faut bien s’occuper et recharger ses batteries après tout.

    2. et bien moi aussi j’en est une question conne. Avec leur raisonnement notre univers n’a que des portes de sortie. Si c’est une porte pour un autre univers elle sont ou les porte pour  »in » dans le notre. Je pense pas avoir déjà entendu parlé de anti-trou noir.

  7. Il y a une chose qui me dérange dans cette théorie…

    Si un trou noir fonctionne de la sorte, alors pourquoi n’a-t-on jamais trouvé de « trou blanc » qui éjecterait la matière absorbée par un trou noir?

    1. La notion de « pont » ici n’est pas à prendre au sens axe d’échange. Un pont peut exister sans pour autant pouvoir physiquement le franchir. Exemple : imaginons que nous disposions d’un outil qui calcul la distance entre les astres (l’espace) et soyons fou, qu’il y a un trou noire à Paris, il est relié à un autre trou noir à Barcelone. On pourrait dire par cet outil, que nous sommes à quelques mètres de Barcelone étant à Paris. Même si nous ne pouvons pas y aller sans passé par l’avion et les Pyrénées. Autrement dit, il ne s’agit que d’une représentation des données. Le trou noire à Paris fait juste tricher les chiffres, modifie notre perception des distances, il change donc les règles, les agence de pub se vanteraient qu’on est à 2 mètres de Barcelone et elles n’auraient pas tord. Mais nous y serions aussi à 3h d’avion (les notions de temps et d’espace en seraient donc dissociés, d’où de nouvelles règles physique à l’approche de paris et de Barcelone). Je ne suis pas sûr que l’exemple soit bien rigoureux pour exprimer mon idée. Néanmoins, ce qu’il faut retenir c’est qu’un trou noire est un puit de gravité, il aspire tout. Cet article laisse juste penser qu’un trou noire est connecté à un confrère dans l’univers. Aucunement qu’il y a échange de matière entre les deux trous noire. Ce qui expliquerai d’ailleurs, pour répondre à votre question, pourquoi nous ne voyons pas de trou noire rejeter quoi que ce soit.

  8. Oui l’hypothèse du trou noir emmenant vers un univers parallèle à déjà été mentionné.
    Cependant, un trou noir est aujourd’hui impossible à observer, on n’arrive à peine à voir les bords de celui de notre galaxie, et ce phénomène reste encore qu’une théorie, et beaucoup de scientifiques font attention lorsqu’ils parlent de ce sujet, car ils savent bien qu’une théorie ne peut être validée que lorsqu’on reproduit un tel phénomène, même à l’échelle miniature.
    Bref tout ça pour dire que je crois en l’existence des trous noirs, mais ils sont bien trop mystérieux pour ce permettre de publier de telles théories, même si elles ne me semblent pas si folles que ça !!!
    Attendons que le CERN nous en crée un par mégarde, là on sera fixé 😉

    1. « Cependant, un trou noir est aujourd’hui impossible à observer, on n’arrive à peine à voir les bords de celui de notre galaxie, et ce phénomène reste encore qu’une théorie, et beaucoup de scientifiques font attention lorsqu’ils parlent de ce sujet, car ils savent bien qu’une théorie ne peut être validée que lorsqu’on reproduit un tel phénomène, même à l’échelle miniature. »

      Et le collimateur de particule à Genève, fait quoi d’après toi, depuis plusieurs années déjà ? reproduire les trous noir miniature qu’ils arrivent à reproduire à l’échelle de la nanoparticule, et ensuite le rôle de collimateur de Genève est de découvrir l’existence de plusieurs Univers parallels, la particule de Dieu était qu’une théorie jusqu’on la découvre dans le collimateur, cette particule du Dieu, est plus petite que l’atome lui-même, qui constitue toute la matière dans l’univers.
      Cette particule de Dieu, en étant plus petite que l’atome, peut traverser les Univers Parallels au nombre total de 7, d’après les scientifiques, le but du collimateur est très important pour notre compréhension du monde et de notre Univers ! Ce n’est pas parsceque on ne le voit pas, qu’il n’existe pas !

      1. Seigneur j’espere que c’est du Troll
        Mais en tout cas ça m’a fait bien rire… (ou pas)

        Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  9. Cette théorie date ! Elle existe depuis plusieurs année. Toujours en retard Gizmodo france…
    De plus vos schémas ne correspondent même pas a vos textes. Un peu de relecture serait la bienvenue!

  10. J’ai jamais trop compris le concept de « singularité ». Pour moi, c’est un mot qui veut juste dire qu’à cet endroit, il se passe un truc, on ne sait pas quoi, mais c’est là. C’est très vague comme terme.

    1. C’est un point de l’espace-temps ou la force gravitationnelle est infinie, souvent après l’explosion d’une étoile et qui peut donc se transformer en trou noir.

  11. Considérant qu’un trou noir tourne autour d’un axe de rotation, qu’on observe des trous noirs éjecter de la matière sur cet axe, à ces vitesses capables de dévier des galaxies, je suis particulièrement amusé de voir l’imagination de nos astrophysiciens, et tout cela pour essayer de consacrer les fameuses équations d’Einstein…
    Un peu comme ces galaxies qui tournent trop vite, et donnent lieu à la théorie de la matière noire. Comme si G, et de manière générale ce que nous appelons les « constantes universelles », l’étaient ailleurs que dans notre tête ! Aucune modestie, aucune tentative de remettre en cause ce que nous croyons acquis.
    C’est toujours un peu dommage de voir des gens si intelligents au sens scientifique du terme, se laisser berner par leur propre orgueil et leurs propres illusions.

  12. Pour moi un trou noir, c’est l’entrée d’un Big bang dans un autre univers.
    La matière qui accumulé d’un côté, est ,rejeté de l’autre via une énorme explosion.

    1. 40 commentaires sur un sujet que personne ne maitrise, c’est dingue !

      Du coup 41, car moi j’y connais rien du tout !

      Il était juste claire pour moi que les trous noirs fussent des ponts d’Einstein-Rosen, depuis un bon bout de temps…

      Infirmation, confirmation, ce va et viens confirme bien la théorie de l’observateur.

      Il en est de même en biologie, où lorsqu’on étudie un système définit, les conclusions sont déjà obsolètes car « l’objet » a déjà changé « d’état ».

  13. Scientifique vénère tu c’est que les trous noirs sont les choses les plus lumineuses et qui emet le plus de lumière dans tous l’univers à ce jour

  14. « Les trous noirs pourraient être des ponts menant vers d’autres univers »

    On sait cella depuis au moins 20 ans…mais belle aproche avec les photos, cella permet a certains de visualiser la chose, a la place de balancer que des mots sans signification pour les visuels.

  15. Perso j’y avais direct pensé (si si) mais bon je ne suis qu’une L alors je pensais peut être le caser dans une histoire de science fiction.
    Par contre ce serait sympa que les scientifiques demandent à des gens plus imaginatif des hypothèses sur la vie ou l’univers parce que les scientifiques à force d’être dans leur formules et théories eh bien manquent d’imagination sur les possibilités.
    Une coopération entre 2 personnalités différentes peut conduire à dégager de nouveaux horizons non?

    1. Si tu as un euro et que j’ai un euro, si je te donne un euro et que tu me donnes un euro, on a chacun un euro.
      Si tu as une idée et que j’ai une autre idée, si je te donne mon idée et que tu me donnes la tienne, on aura chacun 2 idées.

      L’idée qu’on puisse passer au travers des trous noirs pour accéder à d’autres univers n’est pas toute jeune puisqu’elle a été exploitée dans le film de Disney « Le Trou Noir » … film qui doit dater du début des années 80 (si ce n’est avant). Donc ça fait plus de 30 ans les amis.

  16. C’est des conneries.

    Au centre de l’horizon d’un trou noir, il y a un astre d’un poids effrayant, tout petit, constitué de différentes couches de matières. Du centre vers l’extérieur : des couches de matières inconnues de la science, puis une couche de quarks, une couche de neutrons, et ensuite divers couches d’atomes de toutes sortes.

    Point de passage vers un autre univers ou vers un autre endroit de l’univers donc.

    Franchir l’horizon des événements d’un trou noir, c’est :

    1) Ne plus pouvoir jamais revenir dans l’univers
    2) Être grillé par un océan de radiations prisonnières accumulées pendant des milliards d’années qui « orbitent » autour de la singularité (qui n’en est pas une au sens physique du terme puisqu’il y a un astre sphérique).
    3) Se disloquer par des effets de marée : se « spaghettifier ».
    4) Finalement, se cracher à ultra-haute vitesse sur le petit astre central ultra-massif.

    Donc, aucune chance de transporter vers un ailleurs…

    Et pour tous les amoureux des trous noirs comme moi, voyez ces vidéos :

    http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?titre=trou%20noir&mode=liste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité