Pourquoi Batman ne se contente-t-il pas de simplement tuer le Joker ?

Heath Ledger Joker

Traditionnellement, le Joker est l’ennemi juré de Batman. Il est le point de départ de centaines d’histoires de l’homme chauve-souris. Il existe pourtant un enchaînement clair des évènements : Batman capture le Joker et l’envoie à Arkham Asylum. Le Joker s’échappe et s’amuse à faire ce qu’il sait faire de mieux, le vilain méchant pas beau. Et le cycle recommence.

Alors pourquoi Batman ne se contente-t-il pas de tout simplement de se débarrasser du Joker une bonne fois pour toutes ? Histoire de briser le cycle et d’être enfin tranquille Les membres de Quora se sont posés la question récemment. Un artiste et web designer du nom de Jesse Richards répond que l’engagement de Batman à ne tuer personne volontairement, son self-control est son super pouvoir.

Sa théorie va plus loin. Pour Jesse, si Batman tue le Joker, c’est le Joker qui gagne. Car tout ce qu’il fait, il le fait pour que Bruce soit tenté de le tuer. La partie intéressante de leur relation n’est pas Batman qui se décarcasse pour l’arrêter, c’est Batman qui doit refréner son envie de le tuer. Le Joker est l’incarnation du chaos et de l’anarchie. Il veut prouver à tout le monde qu’intérieurement, nous sommes tous plus chaotiques qu’ordonnés. C’est pour cette raison qu’il est effrayant : il pourrait avoir raison. L’idée de la civilisation ne serait qu’une vaine illusion et nous serions tous des monstres.

Batman représente lui ce qu’il peut y avoir de meilleur entre nous, le Joker le pire. Le Joker veut faire ressortir cette couche chaotique enfouie en Batman. Il veut le voir tuer quelqu’un. Il veut le briser. La seule chose qui nous retiendrait d’agir comme des monstres seraient les lois et un faux sens de la justice qui nous maintiennent partiellement sains. Aussi bien les citoyens d’Arkham que les lecteurs.

La bataille entre le Joker et Batman est la bataille intérieure de chacun d’entre nous. Mais nous sommes inspirés par l’exemple de Batman, parce qu’il gagne et qu’il ne tue pas le Joker. Encore une fois, c’est la théorie de Jesse Richards, et vous êtes libres d’y adhérer ou de la réfuter. Si Batman ne tuait personne, tout en sachant que la prison d’Arkham est une vraie passoire dont tout le monde finit par s’échapper un jour ou l’autre, pourquoi avoir peur de Batman ? Il ne vous tuera pas et vous finirez par revoir la lumière du jour, alors pourquoi s’en faire ?

Tuer le Joker ne serait-il pas un acte justifié ? Un exemple pour tous les autres bandits et un moyen de se débarrasser définitivement d’un problème ? Mais sans le Joker, au revoir plus d’une centaine d’histoire.

Tags :Via :neatorama
Dernières Questions sur UberGizmo Help
        1. *SPOILER* Non, Batman ne tue pas le Joker, il le bat juste… Ensuite, le Joker dit qu’il est déçu puis se brise le cou jusqu’à en mourir 😉 (Je sais pas si c’est logique ce que j’ai dis… Enfin, tu m’as compris, non?:) )

  1. Batman sans Le Joker ne serais rien, et Le Joker sans Le Batman, ne serais rien non plus !
    Une histoire du Chevalier Noir sans Le Joker, je ne peux l’imaginer, il fait parti de l’histoire.
    C’est comme si que je vous disiez Batman n’est plus, seul le Joker reste, il y aurait plus d’histoire.

  2. Pourtant il est arrivé que Batman se défoule bien comme il faut, et avec un certain acharnement, sur le Joker en lui éclatant la figure est d’autres parties de son anatomie. Batman n’est certes pas un meurtrier, mais il éprouve un certain plaisir malsain à démonter la tronche des méchants. Bien sûr cela dépend des versions de l’histoire et des auteurs, mais globalement c’est ça.

  3. Pour ma part, j’ai une théorie, certes légèrement tirée par les cheveux, qui voudrait que Batman sans le Joker fasse de la licence quelque chose de fade, et donc moins vendeur. D’ailleurs la question peut être posée à l’envers : pourquoi le Joker ne tuerais pas Batman pour être pénard ? Parce qu’il a besoin de prouver que même chez Batman le chaos existe, ou parce que sans Batman… Bah y’a plus de film ni de jeu ni de BD ni…

  4. hm… je crois que c’est dans un dessin animé où le joker es sur le point d’enfin tuer le batman en l’effaçant de l’histoire qu’il se rend compte que sans le batman il ne serait pas le joker et que sa vie serait simple et ennuyante, donc il le relâche.

  5. Moi je dirais qu’il ne s’en débarrasse pas car ce sont tout deux des personnages de fictions et donc qu’ils ne raisonnent pas de façon réelle …

  6. dans la serie développée par netherrealm sur pc et console, batman tue le joker (2eme opus, « arkham city »). et il le tue vraiment, genre il est bien mort et tout, y’a pas d’entourloupe. donc ?

    1. En fait, dans Batman AC, le joker meurt empoisonné par la toxine Titan qu’il s’était lui même injecté dans Arkham Asylum. Batman fait même tout son possible pour le guérir, mais le joker ne le lui laisse pas ce plaisir, il est prêt à mourir pour fair en sorte que Batman « perde » la bataille d’une certaine façon.

    2. Heu… LOADING, je ne te connais pas. Mais tu viens de violemment révéler la fin d’un jeu auquel j’étais en train de jouer et je trouve que c’est l’une des maladresses les plus… NAZES et nules qui soient. Pas juste de ME balancer la fin mais la balancer tout court. Essaye juste d’apprendre ça. « On ne dit pas la fin » même si il s’agit de l’identité de Dark Vador même ça, certain peuvent encore le découvrir…

      Merci pour ta délicatesse prochainement sachant que tu ne remboursera pas le jeu au gens dont tu auras gâché le plaisir de la découverte.

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  7. Une balle dans la tête et on en parle plus. Il n amuse que les kekes.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  8. La théorie mise en place ici est très bien montrée dans le bd « BATMAN SILENCE » de Jim Lee et Jeph Loeb (batman Hush en VO) Batman doit résister à son envie profonde de tuer le joker.
    Lisez cette bd c’est une merveille.
    Et effectivement dans la bd Return of the Dark Knight on voit bien que la présence ou l’absence de batman influe sur la présence du joker.
    Et pour finir, même si Batman ne tue pas et que ses ennemis le savent, il n’est pas une figure récurrente, il est d’avantage comme une ombre qui peut apparaitre à n’importe quel moment (voir le début du film « the dark knight ») et fera tout foirer avec pas mal de côtes cassés en bonus. De plus ses capacités de psychologues et de maitre dans l’art de l’interrogatoire lui font créer le doute dans l’esprit de ses adversaire quant au fait qu’il tuera peut être cette fois ci.

  9. Dans The Dark Kinght Returns, le Joker se suicide pour faire en sorte que batman soit considéré comme un meurtrier par la police.

    Mais Batman disait un peu avant que si il ne voulait pas le tuer, c’était pour ne pas franchir la ligne… Si il tuait le joker, qu’est-ce qui l’empecherait de tuer Double face, ou d’autres super-méchants, … Ou meme n’importe quel criminel ?

    Batman disait qu’il ne serait pas capable de ne tuer que lui, si il se laissait aller a le tuer… Et il avait peur de lui meme.

  10. Avec toutes ces armes qui circulent aux Etats-unis je suis impréssionné que le Joker soit toujours en vie et par la même occasion se pose la question de l’utilité d’un mec habillé en chauve souris.

  11. Les comics n’ont pas de sens, ils n’en ont pas besoin. Un comics ça se résume à : héros, méchant, pouvoir, héros arrête méchant. A part dans les films, il n’y à très peux de mort.

  12. Vous n’y êtes pas du tout.
    Batman et Robin voudraient que le Jocker se joigne à leur ‘touse. Mais le Jocker est un bonhomme un peu capricieux, difficile à convaincre.
    Oui, la vérité est bien là : se taper un clown, c’est leur plus grand fantasme, l’espoir de leur vie.
    Or, s’ils tuent le Jocker, il perdent à jamais leur espoir de satisfaire ce fantasme, n’ont plus de but à suivre dans la vie, et tombent nécessairement dans la dépression : il n’y a alors plus de héro ni d’histoire.
    Voilà pourquoi le Jocker est maintenu en vie. C’était pourtant simple à comprendre.

  13. « Tuer le Joker ne serait-il pas un acte justifié ? Un exemple pour tous les autres bandits et un moyen de se débarrasser définitivement d’un problème ? Mais sans le Joker, au revoir plus d’une centaine d’histoire. »

    Encore un débat sur la peine de mort?

  14. C’est parce que Batman, pro PS est un pote de Taubira.
    Il applique la peine de probation. Je t’arrête tu n’es pas condamnée ( la case prison n’explique déjà plus en France) tu sors et recommence.
    Et ainsi de suite xD !!

  15. tout simplement car batman n’as pas le droit sa commis un crime et façon si il aurai le droit batman n’aurai plus beaucoup d’ennemis a au bout d’un moment
    donc si tu veux que le joker meurs vas prendre feuilleus et tu fait ta bd ou le joker meurt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité