Renvoyé pour usage excessif de Facebook !

Viré

Un poke par ci, un DM par là, comme elles passent vite les journées au travail grâce à Facebook (Pas nous patron, on jure !)... D'ailleurs sans doute un peu trop pour ce salarié qui s'est fait licencier pour usage abusif du réseau social.

On ne badine pas avec le boulot dans le Maine-et-Loire. A 42 ans, il envoyait entre 27 à 50 messages quotidiens, bien trop pour son ex-entreprise qui affirme que cela lui faisait perdre au moins 30 minutes par jour.

A cause de son comportement et son manque de professionnalisme, citons également ses ‘moments de déconcentration et d’inattention’, il a été savamment remercié après 5 ans de bons et presque loyaux services.

Notre animal a donc pris acte de la décision et dans la foulée, saisi les Prud’hommes. Sachant qu’il n’y a pas de loi en la matière, c’est bien la Jurisprudence qui déterminera qui a tort ou raison. Tolérance oblige, les salariés ont bel et bien droit à quelques moments de vie privée sur leur lieu de travail. Le tout étant de ne pas en abuser.

Pour l’heure le procès n’est pas terminé et aucun jugement n’a encore été rendu, allez savoir si cet usage abusif de Facebook justifie un licenciement…

Tags :Sources :PC Inpact
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. 30 min ? ben ça va … ou alors on va commencer à compter le temps des pauses pour les fumeurs … le chômage va grimper en flèche.
    Sinon pour l’employeur, il existe des solutions simples pour bloquer l’accès à certains sites … il devrait plutôt virer l’administrateur réseau qui manifestement connais mal son job.

  2. C’est bien fait !
    Les utilisateurs de facebook se singularisent par leur faible niveau d’intelligence.
    Cet employé a montré qu’il en faisait partie et donc que son QI était trop faible pour continuer à faire partie de l’entreprise.
    .
    Parce que :
    – utiliser facebook à partir de sa machine de travail c’est très très con.
    – utiliser facebook sous son vrai nom pour que son employeur ait pu vérifier les heures de connexion c’est très très con.
    .
    s’il avait simplement utilisé son smartphone et utilisé un pseudo, il serait encore en poste.

    1. J’adore les avis tranchés comme « Les utilisateurs de facebook se singularisent par leur faible niveau d’intelligence »

      – utiliser facebook à partir de sa machine de travail c’est très très con.
      Non, pas con, mais peu respectueux de son entreprise

    2. C’est bien fait.
      Je suis 100% d’accord, les utilisateurs réguliers de facebook se démarquent tous par une stupidité consternante et une remarquable tolérance a suivre un troupeau bêlant.
      Ceci-dit bloquer en entreprise n’importe quel site est aussi une autre stupidité. Pour aller plus vite un bon employé a ses contacts – facebook ou non – capables de l’aider sur un sujet et de lui faire voir d’autres manières d’aborder un sujet.
      Parfois – en fait souvent – la solution se trouve sur des sites internet improbables.

      Le coeur du problème est managerial, si cette personne remplissait ses objectifs, peut importe qu’elle passe son temps a liker des chatons laids et des bébés miaulants.
      Tout le monde passe des moments improductifs au travail, il est impossible pour le cerveau d’être à 100 % 8 heures d’affilées.
      Au final j’ai perdu bien plus de temps a chercher des solutions malgré la censure anti glande de l’admin réseau, qu’en glande improductive sur internet. D’autant que c’est toujours dans les moments de rushs que cette censure anti glande vient stopper la résolution d’un problème.
      Ce qui compte sont les bons résultats d’un employé, pas qu’il ait du souffrir pour y arriver.

  3. Comment la boite le sait-elle ?
    Elle trace les connexions de ses employés ? Si c’est le cas, il me semble qu’elle n’en a pas le droit.

    1. Si y a un admin réseau dans la salle y pourra p’tet nous confirmer mais il me semble qu’un serveur d’entreprise log toutes les connections vers l’extérieur … IP de la machine en interne et IP du serveur (donc du site internet) …

  4. Faut pas abuser sérieux, on est au boulot pour bosser, notre patron nous paye pour ça…
    Je comprends que ça le saoule de payer un gars pour qu’il aille sur Facebook. Juste logique…
    Imaginez que vous ayez un salarié que vous payiez vous même avec vos sous sous, si le gars passe une partie de son temps à s’occuper de trucs perso, bha tu le tège en l’air ce gros tas de fégnace !!

  5. « aucun jugement n’a encore été rendu », allez savoir si « cet usage abusif » de Facebook justifie un licenciement…

    Donc si je comprend bien, aucun jugement n’est rendu mais Florence determine deja que c’est savamment abusif.

    Tu tires aussi les cartes de tarot, Florence ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité