« Dungeons & Dragons: Arena of War » débarque sur l’App Store

Les fans de la si célèbre licence de jeu de rôle Dungeons & Dragons attendaient avec impatience de pouvoir jouer à leur jeu favori sur iOS, c'est désormais possible avec "D&D: Arena of War". Malheureusement, le titre n'est pas aussi réussi que l'on s'y attendrait.

Si les jeux « Dungeons & Dragons » donnent régulièrement – pour ne pas dire tout le temps – l’occasion de passer quelques heures de franche rigolade autour d’une table entre copains, le pari était risqué de porter une telle licence sur smartphone. C’est ici Mobage, Inc. qui s’y est attelé, en proposant un RPG 3D free-to-play plutôt… étrange.

Qu’on se le dise, les puristes de D&D passeront de facto leur chemin et attendront, avec davantage de patience encore, D&D: Lords of Waterdeep. Pour les autres, eh bien, c’est un RPG on ne peut plus classique, avec quelques références à l’univers de Gary Gygax et Arneson, dans un free-to-play – plutôt pay-to-win en réalité – bien mal pensé.

Oserait-on dire qu’il faut vraiment l’oublier ? Et surtout oublier qu’il est rattaché de près ou de loin à Dungeons & Dragons ? Chacun se fera son idée… Les joueurs sous Android devront patienter encore un peu.

Tags :Sources :D&D: Arena of War sur iTunesSite Officiel
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Mouais… Encore un jeu D&D qui fait la part uniquement à l’action. Bourriner, Bourriner, où est la partie du « jeu de rôle » (RPG) où l’on doit un tant soit peu réflechir ?

    Je regrette qu’un jeu D&D facon Baldur’s gate ne sorte pas sur smartphone, pourquoi ne pas en faire avec un gameplay à la fire emblem ?

    1. Pour avoir jouer aux premières éditions de D&D (oui je suis vieux !) je peux te dire qu’il fallait généralement être entouré de bons joueurs pour réussir à faire des parties autres que bourrines.
      C’est le mécanisme du jeu qui à force, pousse ton personnage à devenir un grosbill, simplement parce qu’à force d’augmenter les caracs, on arrive vite à la limite.
      Du coup ce n’est qu’après avoir atteint cette limite qu’on trouve de l’intérêt dans le fait de monter une intrigue vraiment recherchée avec des énigmes chiadées …

      Et cet intérêt, on ne peut pas le retrouver avec un ordinateur qui ne sait que gérer des chiffres (carac) et donc ne sait jouer que sur le côté grosbill. A moins d’avoir un scénar scripté et des dialogues recherchés … mais là ça demanderait un temps de dèv’ plus conséquent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité