« Vendre un jeu 60$, c’est dire à un grand nombre de joueurs d’aller se faire foutre ! »

Remonté, John Riccitiello, l'ex-PDG d'Electronic Arts désormais passé "simple" investisseur dans des sociétés en rapport avec le jeu vidéo, l'est assurément. D'ailleurs, il a profité d'une tribune lui ayant été donnée lors du Gaming Insider Summit pour s'exprimer sur l'erreur des jeux vendus 60$.

Riccitiello crache t-il dans la soupe qu’il l’a nourri des années durant ? Possible, si l’on se réfère aux propos qu’il a tenu lors du Gaming Insider Summit. En tout cas, l’homme croit désormais dur comme fer en l’avenir des jeux mobiles, au point de les placer au dessus des grosses licences, de la trempe des GTA, Call of Duty, etc :

« Le plus important dans tout ça, c’est que l’industrie traditionnelle du jeu vidéo devrait apprendre du jeu mobile que tout repose sur le service. C’est un business en plein essor. Vous pouvez penser que nous l’avons appris il y a longtemps déjà, mais je trouve intéressant que des licences comme World of Warcraft, Sim City, GTA, StarCraft et beaucoup d’autres jeux ont rencontré des soucis lors de leurs lancements […] du fait du manque de tests et de recherches effectuées, ce que les développeurs mobile font la plupart du temps désormais. »

L’autre élément qui dérange (désormais) Riccitiello est le prix auquel sont vendus ces jeux vidéo :

« Un autre élément que les gens de l’industrie des consoles et du PC devraient intégrer est le prix variable. Vendre un jeu 60$, c’est dire à un grand nombre de joueurs d’aller se faire foutre ! Aucun jeu console ne peut se vanter de comptabiliser autant d’installations que Clash of Clans. Puzzle & Dragons compte plus d’installations que n’importe quel jeu dans l’histoire des jeux vidéo sur consoles. Toucher une plus large audience en mettant en place une politique de prix variables est quelque chose de très pratique. »

Pourtant, l’homme a pointé du doigt les manquements de Rovio, par exemple, qui n’a pas su, de son avis, pérenniser sa licence Angry Birds, désormais absente des top 10 des marchés d’applications mobiles. Ah bon ?

Avant de conclure sur l’inutilité des phases beta proposées par les développeurs aux joueurs, et sur le surcoût pas forcément justifié par les jeux recherchant à disposer des plus beaux graphismes :

« Imaginez que vous avez 100 millions d’installations, entre 20 et 30 millions de joueurs qui jouent à votre jeu chaque mois, et 7 millions de gens qui vont jouer chaque jour et dépenser au total 5 millions de dollars par jour. Croyez-moi, ces gens ne vont pas jouer à votre beta. Il ne vont pas être excités par les aspérités d’une startup en plein lancement. Vous allez devoir leur offrir un produit polit à l’extrême […] Rechercher la technologie de pointe pour offrir de la poudre aux yeux ou implanter de la 3D parce que c’est cool ne rendra pas votre jeu meilleur, simplement plus cher à produire ».

Intéressant débat que celui soulevé par Riccitiello donc, dont le point de vue rejoint en grande partie celui des rédacteurs de Gizmodo (qui jouent désormais bien plus sur mobiles que sur consoles !).

De votre côté, achetez-vous encore des jeux à 60€ ?

Tags :Via :thealistdaily
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. … mais avec les CD, beaucoup moins chers que les disquettes (et k7, vinyles pour la musique), le prix devrait baisser,non ?

      arf !

      Le seul argument valable:

      … mais avec le piratage, le prix devrait baisser, non ?

      Je sais, je suis cynique, mais ça a un peu marché avec la musique (pour laquelle les prix des mp3 deviennent parfois raisonnables), ça marchera un jour pour les films et les jeux.

  1. Non, 45€ max pour un jeu récent. Par contre 60€ voir plus pour un jeu rétro rare, oui. C’est paradoxal mais d’un autre coté les jeux récents sont dispos en occas rapidement pour moitié prix.

  2. La question c’est aussi : est-ce que vous préférez dépensez 60$ et jouer à un jeu conçu pour vous apporter du plaisir de jeu, ou vous préférez un jeu gratuit, mais qui vous propose sans arrêt de dépenser de l’argent (in-app purchases), un jeu qui est entièrement conçu dans le but de vous faire dépenser le plus d’argent possible ? Où tout est conçu pour vous inciter à vous rendre accro au jeu, à vous inciter à le relancer régulièrement, puis à vous frustrer au maximum tant que vous n’y dépensez pas vos sous…
    Pour ma part, je choisis sans hésiter les jeux « d’avant » comme Starcraft ou GTA…

      1. Des jeux qui rendent débiles comme Candy Crush? Sans scénario, sans contenu autre que du micro-paiement?

        Je préfère encore passer du temps sur un jeu où les développeurs ont un minimum fait marcher leur imagination sur une histoire et pas sur des bonbons à la c**.

        1. Y’a pas que ça hein.. Si tu vis dans une grotte c’est pas la faute aux rédacteurs.. Perso je joue à Badland, Dots, Lep’s World 2 et Meon…

    1. le problème, c’est que toutes ces sorties de jeux sont géré par de grosses sociétés tel que AE, Epic Games…etc, qui font très attention de ne pas se faire de concurrence, afin de pratiquer le prix qu’ils veulent ..!
      il suffit de regarder les editeur indépendant, je parle pour les jeux sur PC bien sûr, puisque sur console, c’est chasse gardé..! et bien ces indépendants arrivent à sortir des jeux de très bonnes qualités à prix raisonnable

    2. Le problem est que les jeux d’aujourd’hui a 60 Euro offre également 200$ de in-game purchase et c’est là, la veritable arnaque. Pour ceux qui on suivit la saga DoA5 et Ultimate comprenne mon désarrois…

      Je m’ennuie des jeux comme soul calibur qui avait TOUT les bonus sur le cd du jeux…

  3. Quand je juge qu’un jeu vaut vraiment le coups je mets la main à la poche :)

    Néanmoins quand je vois son argument :
    « Vendre un jeu 60$, c’est dire à un grand nombre de joueurs d’aller se faire foutre ! », j’ai du mal à refréner mon envie de rire jaune quand d’un coté on nous a proposé Battlefield 3 qui fut vendu dans ces prix là en son temps et en plus joue un peu sur le principe du Pay to Win avec son multijoueur !

    Pas très cohérent pour moi.

  4. « la soupe qu’il l’a nourri… » ?
    « polit » ?

    Non je n’achète pas mes jeux 60 EURO (un jour il faudra leur apprendre les conversions) … je les achète au Royaume-Uni où ils sont vendus 35 Livres … après conversion plus frais de port ça revient à 40€ environ (merci Shengen).
    Et sinon, on peux aussi acheter des jeux qui ont 1 ou 2 ans, et les payer moins de 30 euro (et technologiquement on y perd pas grand chose).
    Quant à WoW, ayant participé à la béta puis au lancement du jeu, contrairement à ce que ce monsieur affirme, il n’y a pas eu de problème. Les problèmes sont venus plus tard avec la surcharge des serveurs … surtout les jours d’event comme l’ouverture de nouvelles zones ou instances.

  5. C’est sûr que 60€, c’est cher quand on voit l’expérience proposée par un trop grand nombre de prods AAA… Maintenant, je préfère sortir 60€ et avoir une XP de jeu complète (éventuellement extensible via DLC plus tard pour explorer de nouveaux coins) plutôt qu’obtenir gratuitement une parodie de jeu démembré et infaisable.

    Free-to-Play = Pay-to-Win. Dans 90% des cas.

    Le JV dans ces conditions n’a plus rien de ludique.

  6. C’est vrai que le Free-to-play, où faut débourser 89,99€ pour le méga-pack d’or/gemmes/guns/etc. pour avoir une chance de progresser dans le jeu, c’est pas du foutage de gueule.

  7. l’idée, pour être un consommateur « libre » c’est de prendre le meilleur la où il se trouve, en le reconnaissant comme tel, et en évitant de se retrouver ‘coincé’ par ses propres avis !
    – PvsZ, jeu mobile qui force plutôt gentiment voire pas beaucoup à l’achat in-app – gentiment parce qu’on peut terminer le jeu sans y avoir recours…perso, je prends !
    – SimCity, avec ou sans bugs au lancement, à 60 ou 70 euros je prends aussi, parce que c’est SimCity, on a rarement fait plus lèché dans le jeu de gestion de villes.
    – Minecraft, c’est de l’indé, ça coute pas cher, à chaque maj Mojang corrige les bug précédents et en introduit de nouveaux, mais c’est tellement la rolls des sandbox que voilà…je prends aussi !
    CCL : pas d’avis tranché, d’ailleurs ça vaut mieux, ça m’aurait privé de certaines expérience de jeu tout à fait enrichissantes !

  8. Moi j’achète mes jeux 15 euros sur DLcompare, à peine une semaine après leur sortie et je précommande les jeux next-gen comme Battlefield 4 pour 35€ maximum (version deluxe).

    Sinon je profite des HumbleBundle, celui du mois dernier m’a gracieusement fait profiter de Battlefield 3, Crysis 2 et d’autres hits d’EA pour à peine 3 euros…

    C’est cette du dématérialisé mais c’est ça aussi le jeu PC, manquerait plus que les jeux coûtent 70€ vu le prix de la bête…

  9. En même temps qui achète encore ses jeux à 60€? Faudrait être aveugle et ne pas voir les multitudes d’offres sur internet des jeux même récents à 45€ voir moins cher. Ou sinon il suffit d’attendre un peu et certaines licences, en fonction de leurs ventes (ou pas) se voient passer à 39€ voir 29€ sauf pour certains grands grands titres médiatiques. Moi perso j’ai une bonne collection d’environ 160 jeux ps3 dont la plupart sont des jeux acheté neufs en moyenne à 10€ voir 20€ pour les plus chers ou bien plus chers pour 1 ou 2 packs collectors (un de mes dernières acquisitions : Dishonored à 10€ neuf jeu sorti en octobre 2012). Donc pour l’instant faut vraiment le vouloir pour se faire avoir à 60€, ou sinon être trèèèèès impatient.
    bon jeu à tous 😉

  10. L’ex pdg d’EA qui crache sur les jeux trop chers ? Ce serait pas un peu du foutage de gueule, monsieur « mes jeux proposent des DLC ridicules pour des prix pas possibles » ?

  11. 60 euro pour un jeux dont la durée de vie dépasse même pas une centaine d’heure jamais de la vie. De plus quand ont voie des jeux comme sims city 5 qui est sortit totalement bugé et dont ea a le culot de vendre des patch correctif. Sinon GTA 5 uniquement sur 2 plate forme le jeux a rapporter des millions de bénéfice en 2 jours alors quand le vendant moitié moin chère il aurait aussi fait des bénéfice très important. Sur les jeux avec abonnement comme wow 60 euro et 12 d’abonnement par mois et une durée de vie qui ce compte en annee ok je paye

  12. N’ayant acheté que GTA V à 70€ (alors qu’à sa sortie certaines enseignes le proposaient à 50 voire 45€) j’ai eu beau trouver ça cher mais plus d’achats à réaliser une fois qu’on y est. Ah si le mode en ligne propose d’acheter des GTA $, achat nullement nécessaire, et après tout pq pas si certains ont du fric à redistribuer pour participer à la conception du VI !

  13. J’aurais pu acheter gta 5 1000€ tellement je vais y jouer tellement il est génial tellement il me fait oublier les autres jeux tellement y’a de chose à faire tellement c’est tellement cool. Alors les ptits jeux de merde sur iPhone (ou autre), moui pour passer le temps en faisant caca mais dire que c’est l’avenir du jeu vidéo? J’ai peur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité