Samsung condamné à une lourde amende pour avoir trollé HTC au sein de commentaires

Samsung

Pris la main dans le sac pour avoir embauché des gens afin qu'ils publient sur la toile des commentaires trollant allègrement les produits HTC, Samsung a été condamné à payer une amende de 340 000$.

L’enquête portant sur la publication de fausses critiques à l’encontre de produits HTC, sur commandement de Samsung, a finalement été menée à terme. Et la conclusion est plutôt claire : Samsung est condamné à payer 10 millions de nouveaux dollars de Taïwan, soit environ 340 000 dollars américains une fois la conversion faite.

En avril dernier, des suspicions avaient émergé : il semblait plutôt évident que Samsung avait embauché des étudiants taïwanais afin qu’ils rédigent des commentaires négatifs à l’encontre des produits HTC sur différents sites web. La Fair Trade Commission de Taïwan avait depuis ouvert une enquête, qui a mené à la découverte du pot aux roses.

Samsung a déjà déclaré regretter cette décision, autant que l’incident. La société a fait voeu de mener l’enquête, et de « prendre les mesures nécessaires afin que soit maintenue sa crédibilité ». Car Samsung ne serait pas directement impliqué dans l’affaire, qui aurait alors été menée par des filiales et des revendeurs, également condamnés depuis, mais à des amendes bien moins conséquentes.

Tags :Via :unwiredview
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. A noter que cette pratique s’appelle l’Astroturfing et qu’elle est courante en politique ou dans la publicité, que HTC l’avait fait envers Apple et Microsoft envers Nokia par exemple

  2. On doit pas avoir tout à fait la même définition de « lourde ».

     » soit environ 340 000 dollars américains »

    Pour une société comme Samsung, c’est rien du tout…

  3. Bientôt , la critique sera interdite.
    Dire du mal d’autrui et qui plus est d’une grande marque vous vaudra une peine de prison .
    Donc je profite du dernier instant de liberté qui m’est offert pour dire que .

    Apple, c’est cher pour ce que c’est .
    Microsoft, c’est de la merde pleine de bug
    Samsung, c’est Apple et Microsoft réunis .

    1. La critique n’est pas interdite, ce qui est interdit c’est quand une entreprise rémunère des individus pour critiquer les produits de ses concurrents, même si la critique est justifiée par exemple un défaut ou une faiblesse d’un produit.
      D’ailleurs on peut se poser la question du positionnement de certains sites d’information spécialisés sur l’actualité d’une seule société, sites rémunérés par des pubs et clic commerciaux vers les stores de la société dont ils sont les portes drapeaux. Est on encore dans de l’information quand ces sites écrivent, parfois très souvent, des articles sur les produits de la concurrence. Si c’est juste pour rapporter une nouveauté en toute objectivité rien de bien gênant si l’article n’offre pas de possibilités de commentaires, par contre si ces articles sont écrit pour les dévaloriser auprès des lecteurs c’est limite « concurrence déloyale » et « dénigrement » qui téléguident parfois une démolition en règle dans les commentaires, un rédacteur d’un site pouvant même endosser le costume de commenteur dans les blogs de sites clones de celui ou il « rédige ».

  4. Je me demande si cela pourrait s’appliquer pour certains sites spécialisés sur l’actualité d’une seule société et ou des articles dénigreraient régulièrement des produits de sociétés concurrentes de celle dont ils se font le porte drapeau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité