Elon Musk ne pense pas du bien des voitures à hydrogène

On ne présente plus Elon Musk, l'homme derrière Paypal, SpaceX et Tesla Motors est bien connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'est pas tendre envers les voitures à hydrogène, vraiment pas, jugeant une telle technologie totalement inadaptée.

C’est pendant une discussion entre employés et clients d’un centre de service Tesla en Allemagne que notre homme a fait part de son opinion sur ces voitures alimentées à l’hydrogène: « des conneries ». « Il y a beaucoup de gens qui pensent que les voitures électriques ne marcheront jamais, qu’on brûlera des hydrocarbures pour l’éternité. » « Et ils parlent de certaines technologies, comme les piles à combustible, en disant, oh, c’est vraiment n’importe quoi. » « Ils n’y croient tout simplement pas. » Un sentiment qui semble grandement partagé, au regard du faible engouement pour les voitures électriques par le public.

Et si certains constructeurs se sont lancés dans l’aventure de l’hydrogène, jamais au grand jamais, selon Elon Musk, une telle technologie ne saura égaler les batteries lithium-ion en terme de coût et d’autonomie. « C’est bon pour les fusées, mais pas pour les voitures. »

La Tesla Model S n’a pas non plus été oubliée, Elon Musk a dévoilé avoir l’intention d’ouvrir son système embarqué aux applications tierces, de pourquoi pas proposer un émulateur Android et de faire de Google Chrome le navigateur par défaut. Une année 2014 bien chargée donc.

Tags :Sources :The Verge
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Je ne connais pas exactement le % mais l’électricité (et c’est encore plus vrai en dehors de la france) provient encore et toujours de l’énergie fossile (Charbon par ex.).

      Après il n’est pas objectif, il vend les voitures électrique les plus performante à ce jour (200km/h max – 400km max en autonomie).

    2. Et l’hydrogène, tu le produits comment? Ben la même chose, après c’est la rentabilité, qui fera la différence. Prix pile à combustible vs batterie, mais aussi durée de vie. Après peut être qu’un moteur à explosion uniquement hydrogène serait peut être plus rentable.

      1. C’est marrant certains discours « intégristes » … retournez à l’âge de pierre, déplacez vous à cheval, éclairez vous à la bougie, partez quotidiennement chasser et pêcher ^^
        Toutes les activités de l’homme génèrent des désagréments.
        Le problème est de contrôler la chaine de recyclage du point de vue de la planète (et non pas de la vie à l’échelle humaine) et de faire la part des choses.
        Les énergies renouvelables, c’est bien beau, ça marche très bien dans certaines régions à fort ensoleillement, avec bcp de vent, de grands courants d’eau etc.., mais ça reste une « connerie » de s’imaginer généraliser ça partout.
        Mon intime conviction est que le nucléaire est bien ce qu’il y a de moins pire, et l’homme a tout intérêt à persister dans la recherche sur cette voie et à se focaliser sur le recyclage des déchets .Qu’on ait généré des déchets qui mettront ~~100000 ans pour devenir inoffensifs est une broutille à l’échelle de la vie sur Terre dès lors ou dans un futur proche on trouve une solution pour ne pas continuer à générer de nouveaux déchets !

  1. Pour revenir sur le sujet:
    Elon Musk n’a pas forcément tord dans un avenir « proche »…
    Il faut voir par là que d’années en années les capacités des batteries augmentent (R&D en grande partie boostée par nos Smartphones et leurs batteries dont la capacité grimpe au fil des années dans un volume + poids qui restent aussi limités) .On a pris beaucoup de retard par négligence sur le stockage de l’énergie électrique. Le pétrole « or noir » c’était choisir la facilité .Aujourd’hui c’est pas délirant de se dire que l’avenir c’est le « stockage » de l’énergie électrique, hors le domaine le plus avancé et le plus à même de lever des fonds d’investisseurs (aussi bien privé que public) est la technologie des batteries. L’hydrogène n’est pas à écarter définitivement, mais on est encore trop loin pour parvenir à une généralisation de piles à hydrogène sur des véhicules grand public (quid de la production d’hydrogène en énorme quantité ???) alors que dans ~50 ans au pif je suis persuadé que des véhicules électriques grand public à batteries (ne sachant pas quelle techno sera utilisée) pourront taper au minimum dans les ~~1000 km d’autonomie.

  2. @Lionel

    Tu as tout à fait raison, surtout que fois le ICAN maîtrisé ,on pourra traité les déchets accumulés ces 40 dernières année.

  3. « Elon Musk ne pense pas du bien des voitures à hydrogène, il n’est pas tendre envers les voitures à hydrogène, vraiment pas, jugeant une telle technologie totalement inadaptée. Notre homme a fait part de son opinion sur ces voitures alimentées à l’hydrogène: « des conneries ». selon Elon Musk, une telle technologie ne saura égaler les batteries lithium-ion en terme de coût et d’autonomie. « C’est bon pour les fusées, mais pas pour les voitures. »

    C’est sur qu’il ne va pas contredire sa propre technologie a l’eletricitee utiliser dans ces voitures. Mais il oublie une chose, l’hydrogene est obtenu avec de l’eau ! et la surface de la Terre en est couverte a 90% de sa sourface par l’eau, donc une source d’energie inepuisable et sans polution.
    Si pour l’instant la technologie actuelle de l’age de caverne n’est pas en mesure d’exploiter a son maximum le potentiel energetique de l’hydrogen contenu dans l’eau (avec un seul litre d’hydrogene si il serait possible de parcourir plus de 100 000 KM..donc rouler pendant 5 ans sans jamais refaire le plein se n’est certainement pas que la technologie de l’hydrogene c’est « des conneries », c’est juste que pour l’instant on est limiter par notre propre technologie qui ne peut faire mieux, c’est comme pour l’exploitation des paneaux solaires, on n’en recupere reelement qu’un pauvre 8% de l’energie qui frape la terre en direction du soleil, alors la qui la faute ? dire que l’energie solaire c’est « des conneries » c’est de ne pas savoir de quoi on parle et c’est quoi la vraie raison pourquoi on n’en obtien pas plus, c’est encore une fois car on ne sait pas l’exploiter !

    1. Tu as raison dans le fond, mais tu écartes une réalité:

      OUI, actuellement c’est de la « connerie  » avec la techno du moment que de vouloir foutre des panneaux solaires dans les régions à faible ensoleillement. Le bilan global n’est tout simplement pas rentable.
      OUI, d’un point de vue faisabilité ça serait de la « connerie » de parler maintenant de voitures à hydrogène (pour avoir épluché divers scénarios, ça ne tient absolument pas la route pour une exploitation à grande échelle: trop dangereux dans une exploitation « grand public »).
      MAIS, comme je l’ai dit, il faut continuer à exploiter la recherche dans ces voix car elle deviendront exploitables dans un futur (sans doute lointain dont nos arrières petits enfants profiteront peu être).
      La solution réaliste « maintenant » et pour qques décénies, c’est bien le shéma de la « batterie » + supercondensateur (on a déjà des résultats qui commencent à devenir fort intéressants sachant que la recherche sur ce domaine est longtemps restée anecdotique, d’où très fort potentiel et généralisable avec des budgets encore « réalistes »)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité