Test : Samsung Galaxy Gear, la montre pas vraiment connectée ?

La Samsung Galaxy Gear veut désespérément être à l'avant-garde d'une nouvelle ère de technologies portatives. Si l’intention est bonne et la firme proactive, l’avenir de ces montres connectées reste bien incertain et le chemin sera long avant de pouvoir profiter  d’un dispositif digne de ce nom. Mais où en est-on réellement avec la Gear ? Place au test.

C’est quoi ?

La Gear n’est autre qu’une montre dite intelligente, qui fonctionne sous une déclinaison du système d’exploitation Android. Il ne s’agit pas d’un appareil autonome à proprement parler, mais bien d’un relais entre votre smartphone et vous-même. A supposer bien sûr que vous disposez d’un Samsung Galaxy Note 3 (notre test ici) et à terme, d’un Samsung Galaxy fonctionnant sous Android 4.3 ou supérieur.

La petite se marie avec votre téléphone via le protocole Bluetooth 4.0, de faible puissance, afin que les données et les appels puissent être transférés de manière transparente. Le tout pour 299€.

Samsung Galaxy Gear

Design

Fondamentalement, le point phare de cette montre est son écran tactile Super AMOLED de 1,63″. AMOLED oblige, les contrastes sont superbes et les noirs d’une profondeur abyssale. Notons également que les 320 x 320 pixels entassés dans ce petit espace offrent une excellente densité de pixels : 278 PPI. Le jouet respire la solidité grâce à sa compacité et sa lunette en acier brossé inoxydable. Il dispose d’un bouton physique (dans le coin supérieur droit) qui sert à l’allumage et également à sélectionner le raccourci de votre choix pointant vers une application.

Sous le capot, on trouve un processeur de 800 MHz, 4 Go de stockage, 512 Mo de RAM, un accéléromètre, un gyroscope, et une batterie 315 mAh. Autant dire que c’est assez impressionnant pour un si petit dispositif, mais ce n’est évidemment pas comparable à un smartphone.

Qui dit montre dit bracelet, le temps des goussets étant révolu. Dans ce fameux bracelet court un câble qui relie la bête à un APN de 1,9 mégapixels, qui forme une bosse sur le support. Reste le haut-parleur, qui se trouve dans le fermoir en acier inoxydable à l’intérieur de votre poignet. Sans surprise, le résultat donne quelque chose d’assez… raide.

Au final, c’est une question de goût, nous trouvons cette Gear assez esthétique, unisexe (6 couleurs de bracelet proposées) et discrète, autant que faire se peut. L’écran est très agréable, et le corps de la montre doté d’une belle forme. Ce qui rend hélas le bracelet assez… cheap. Quant à la caméra, pardonnez l’expression, mais elle apparaît comme une verrue sur un orteil.

Contrairement aux Google Glass, elle n’attirera pas tous les regards sur elle. A « nouvelle » technologie, il convient d’analyser les usages, quid du hardware et du software.

Samsung Galaxy Gear

On a aimé !

Une fois les deux appareils reliés, ce qui est fondamentalement très simple, votre téléphone téléchargera le gestionnaire de Samsung, toute la personnalisation se fera au travers de cette application, et c’est une bonne chose. En effet, la sélection de petites icônes sur un écran de 1,63″ n’est pas chose aisée. On s’épargne ainsi beaucoup de frustration. Si vous souhaitez modifier les paramètres, les notifications que vous recevez, ou même l’apparence de l’horloge, direction le Gestionnaire. Comme pour la plupart des téléphones de nos jours, la Gear est livrée avec des applications pré-installées. Pour les plus curieux, il y en a une poignée disponibles sur le mini-app store de Samsung (météo, mémo vocal, appareil photo, galerie photo, Media Controller, podomètre, calculatrice, etc.).

Vous pouvez configurer votre téléphone pour la déverrouiller automatiquement quand vous vous approchez au lieu d’avoir à saisir un code PIN. Si vous ne trouvez pas votre téléphone, vous pouvez utiliser votre montre pour le faire sonner. Ce sont des ajouts intelligents et les meilleurs aspects de la pertinence d’une smartwatch.

On n’a pas aimé

La technologie qui entoure le Super AMOLED équipant la Galaxy Gear est évidemment excellente, c’est d’ailleurs surprenant de voir un écran de cette qualité suspendu à notre poignet. En revanche, le-dit écran a tendance à ne pas aimer le soleil, c’est un des pendants de l’AMOLED. Ce qui est problématique pour un appareil censé relever de la commodité.

Autre point, la montre se recharge grâce à un boîtier externe inclus. Horriblement laid et encombrant, il est en plus doté d’un faux cuir sur la façade avant. C’est délicat à manier et il ne peut même pas servir de support à la Gear. C’est également ici que la puce NFC a fait son nid.

Mais même en l’absence du chargeur, la Gear est malheureusement difficile à porter. Le bracelet manque cruellement de souplesse et apparaît plus comme une entrave. Le mécanisme du fermoir made in Samsung est également maladroit. Cette conception de charnière métallique a juré votre perte, ou du moins elle ira régulièrement pincer quelques poils et votre peau. Certes, la montre peut être ajustée selon sept trous dans le bracelet tailles différentes, mais les écarts entre chaque sont très grands.

Concernant l’APN de 1,9 mégapixels, vous vous doutez que les photos ne sont pas d’une glorieuse qualité. Au-delà de jouer avec les premiers jours, il pourra, au mieux, devenir une sorte de preneur de notes visuelles. Il peut également enregistrer de la vidéo en résolution 506 x 506 pixels, mais seulement pour un maximum de 15 secondes, et les résultats sont assez… Mieux vaut que nous nous abstenions.

La montre dispose également d’un couple de micros afin que vous puissiez parler à votre poignet pour passer des appels téléphoniques, rechercher des informations, ou prendre des notes. Alors que la Gear fait un travail décent pour isoler votre voix (même dans une rue assez fréquentée ou une rame de métro), vos destinataires entendront une bonne quantité de parasites dans votre voix. Vous êtes audible certes, mais bruyant. Vous aurez aussi l’air ridicule en parlant à votre poignet. N’est pas l’Inspecteur Gadget qui veut.

Le haut-parleur sur la montre, malheureusement, est d’une qualité inférieure aux micros. N’espérez même pas entendre votre interlocuteur dans un lieu passant. Au moins, soyons positifs, les autres n’entendront pas votre conversation ! Donc, vous n’entendrez pas non plus les notifications. Nous mentionnerons ici que la Gear n’est pas étanche, et que malgré son coût de 299€, elle n’est fournie avec aucun parapluie.

La navigation sur la montre est agaçante car elle manque de fluidité. Passer d’un écran à l’autre n’est pas toujours bien précis. Difficile de savoir si l’écran tactile est douteux ou si le processeur n’arrive pas à suivre. Toutefois, le principe de notifications est la composante la plus importante ici, car votre téléphone fera tout mieux que cette montre. C’est un fait. Elle n’est qu’un relais, un intermédiaire, pas un gadget indépendant et surtout, totalement tributaire de votre smartphone. Elle reste pratique pour lire un message ou rejeter un appel si vous ne souhaitez pas sortir votre téléphone de votre… poche ? (Pratique à vélo en revanche, quoi qu’un peu dangereux…).

Vous pouvez visualiser les premières phrases des emails, qui sont en fait très faciles à lire sur l’écran pointu de la montre. Toutefois, cela ne fonctionne que pour les mails envoyés-reçus par l’application de messagerie générique de Samsung. Nous soupçonnons que la grande majorité des utilisateurs d’Android possèdent un compte Gmail. Pas d’application Gmail, pas de mail, pas de chance. Pour le moment, vous pouvez recevoir des notifications de l’application Gmail sur votre téléphone « 1 message Gmail » s’en suit d’un « Pour plus de détails, voir cette notification sur votre appareil mobile. » Quid de l’objet, de la personne ?

Samsung Galaxy Gear

Le S Voice, en théorie, est capable de faire presque tout ce que l’assistant vocal d’Android fait. Sauf que c’est atrocement lent et beaucoup moins précis.

Samsung vante l’autonomie de la batterie à un peu plus d’une journée. C’est très aléatoire et il faut alors toujours avoir le chargeur sur soi, et vu le modèle, soit il faut de grandes poches (si vous avez le Note 3, ceci dit…). Sinon, vous laisserez votre Gear éteinte jusqu’au retour à la maison.

Pèle-mêle, on pourra également avancer que la boucle de la montre rentre vraiment dans votre poignet. Si vous tapez à l’ordinateur, vous serez dans l’obligation de l’ôter. Aussi, il vous faudra défiler bien souvent longtemps avant de tomber sur l’application qui vous intéresse. Une perte de temps, au temps… sortir son téléphone. Un détail : Samsung a intégré un clavier avec des numéros, y ajouter des lettres n’a pas semblé évident. On ne pense pas à taper un mail ou un long message, l’écran est trop petit. Mais répondre des « oui » ou « non » aurait pu se révéler pratique, voire logique.

Samsung Galaxy Gear

Et alors, j’achète ?

Si 299€ résonnent comme de la pacotille pour vous (veinard !) et que vous souhaitez satisfaire votre curiosité, foncez ! Et ajoutez l’achat d’un Galaxy Note 3 au passage. D’ailleurs, vous nous en mettrez 12, un pour chaque mois.

Précisons tout de même : visualiser les messages texte d’un coup d’œil est souvent plus pratique que de sortir votre téléphone. Pour des applications comme Evernote et le contrôle des médias, c’est assez intéressant d’avoir un accès si aisé. L’écran Super AMOLED et la lunette en acier inoxydable forment une combinaison très attrayante.

Paradoxalement, cette montre connectée est si lente qu’elle arrive à entâcher fondamentalement l’expérience utilisateur, et transforme ce qui devrait être pratique en un lourd intermédiaire. Voyez-vous, il n’y a seulement qu’une poignée de choses qu’elle fait très bien, ce qui est loin d’être suffisant pour en justifier le coût.

Il y a très peu d’applications disponibles, pas de multi-tâches, la qualité audio est médiocre (à la fois pour parler et entendre), et la montre se déconnecte spontanément du téléphone plusieurs fois par jour.

En fin de compte, il faut la percevoir comme un produit bêta qui se cherche, tant dans sa forme que son fond et ses usages. En comparaison d’un smartphone, les applications semblent inachevées, les gestes sont capricieux, et le tout manque de fluidité, malgré une certaine intuitivité.

Cela ne veut pas dire que le soft est entièrement mauvais et à mettre à la poubelle. Certaines fonctionnalités sont bien pensées. Être capable de passer des pistes et de régler le volume pendant une course, sans avoir à sortir son téléphone est un luxe. Vous pouvez prendre une vidéo (ou photo) très facilement et elles seront synchronisées avec votre téléphone, puis le cloud.

Il semble que Samsung veuille poser un orteil sur le marché des smartwatchs, afin de ne pas se laisser distancer, passer pour des précurseurs et tenter leur chance. Après tout, c’est ainsi que le format du Note a séduit le public. L’initiative n’est pas mauvaise, mais essayer d’obtenir de conquérir les consommateurs en leur faisant débourser près de 300€ pour l’honneur est présomptueux.

Ainsi, le potentiel de la smartwatch existe, la Gear est en revanche loin, très loin de l’atteindre. Pour le moment. Ah et dernière chose, hurler à son poignet tout en marchant dans la rue est disruptif pour vous, comme pour les autres ! Kitt, à la maison !

no images were found

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Pour l’avoir tester vite fait je suis pas convaincus non plus.
      Personnellement j’ai une Sony Smartwatch de première génération qui elle tiens une semaine, fonctionne avec tous les téléphones et qui au niveau fonctionnalité fais la même chose à l’exception des fonctions foireuses de la Gear : pas de micro ou haut parleur interne, pas d’appareil photos et en plus on peux se la dégoter pour 60€ – 70€.

  1. Assez d’accord avec le test, le rapport qualité prix est décevant, une vraie volonté de marge de la part de Samsung qui aurait pu faire le choix des parts de marché.

    Au final les ventes de smartwatch 2 sont bien supérieures sur notre boutique (www.lamontrebleue.fr) que celles de la Galaxy Gear.

  2. A vouloir toujours arriver premier, Samsung presente ici un produit non abouti beaucoup trop cher.
    Encore une fois, le succès de ces montres ne sera effectif que lorsqu,elles pourront s,affranchir totalement d,un peripherique telle la Simvalley AW414 GO de Pearl.

  3. Que cela soit moche, trop petit et sans intérêt notamment celui de ce faire remarquer, ce qui semble être un critère prépondérant pour Florence,
    je suis tout à fait d’accord,
    la ou cela me trouble c’est que le fermoir semble directement tiré des fermoir d’horlogerie, Chopard et consort. Non seulement il faut être velu comment un orang outan pour se coincer ne serais ce qu’un poil dedans, mais en plus il est suffisamment réglable pour ne pas avoir à l’enlever, à moins de l’avoir trop serré au départ…
    Quand à savoir si on est ridicule en parlant dedans, j’imagine qu ce n’est pas pire que de parler avec un kit main libre. au moins on a l’aire de parler façon James Bond,.

    1. Désolé de te contredire…mais j’ai le bras très poilus, mon conjoint aussi et je connais plein de gens dans le même cas…

      T’es peut être pas poilus mais sache que PLEIN d’homme on le bras similaire à terrain vague !
      N’importe quelle montre m’arrache des poils, à un point que maintenant (je ne porte plus de montre) j’ai une zone sans poil au niveau du poignet 😀

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  4. La montre est IP56, je sais pas qui a fais ce test mais il est bidon ! La montre va dans l’eau et prend pas la poussière, donc l’histoire du parapluie….

  5. J’ai acheté cette montre des le premier jour j’ai essayé absolument de l’utiliser mais depuis une semaine elle n est dans mon tiroir je crois que je n’utiliserai plus jamais elle ne marche pas bien et elle est pas du tout fonctionnel je remets vite à mon poignet ma belle rolex

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  6. Je ai eu la montre offerte je penais la revendre… mais non !
    Je trouve la batterie plus que correcte bien sûr je l eteind quand je ne suis pas dans les transports car je ai l heure accessible.
    Je ai désactivé le wake up automatique et la montre tient 4 à 5 jours.
    C est pratique de lire ses SMS sur la montre de changer de chanson sans sortir le note

    1. Faire des concessions en désactivant des fonctions et même l’heure dans les transports en commun pour avoir 4j d’autonomie est assez pathétique je trouve… autant ne pas l’avoir.

  7. Bizarrement les avis négatifs renvoient vers des sites des reventes.. J’ai pu tester la Gear avec un note 3 que dire à part que c’est vraiment le pied de pouvoir utiliser une montre a la place du mobile. En cours aucun de mes profs n’a remarqué quoi que se soit. Et cette histoire de lenteur est du n’importe quoi…en même temps Florence ou Ben même combat je mange de la pomme tous les jours..
    A noter qu’il aurait pu être ajouter que le note 3 n’est plus le seul a pouvoir fonctionner aujourd’hui avec la Gear

    1. Et encore une éternel victime pro sammy où des l’instant qu’on critique sa marque préféré on est forcément fan d’apple
      Si tu l’aime tellement ta montre de merde tu peut toujours te là dans le…..

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      1. lol… il est violent le nabot… il propose a quelqu’un de se mettre sa montre dans le c…
        il s’appelle « xbox », vient lire un article « samsung » et il gueule si on fait une remarque « apple », soit dit en passant , remarque tout a fait mignonne…
        J’ai acheté la montre… si tu veux, je la laisse a mon poigner avant de te la mettre dans ton c… ???
        de toute facon, cette montre est nulle par défaut, a l’exception d

      2. lol… il est violent le nabot… il propose a quelqu’un de se mettre sa montre dans le c…
        il s’appelle « xbox », vient lire un article « samsung » et il gueule si on fait une remarque « apple », soit dit en passant , remarque tout a fait mignonne…
        J’ai acheté la montre… si tu veux, je la laisse a mon poignet avant de te la mettre dans ton c… ??? joke
        de toute facon, cette montre est nulle par défaut, a l’exception de la ROM custom disponible sur XDA qui transforme cette montre en petit bijoux.
        Enfin, j’ai l’idée simple de prendre mon vieux galaxy S1 qui fonctionne super bien, et de me l’accrocher au poignet… lol

  8. Après la copie, Samsung se lance dans « être le premier ».
    Ils ont juste oublié d’aboutir leur produit avant de le sortir.
    300 pelles pour un prototype c’est cher.
    Dans les transports on passe son temps sur son smartphone à quoi bon se mettre une montre dégueulasse et inutile au poignet ?
    On check un message sans pouvoir y répondre. On change de musique. C’est zéro !

  9. Après avoir la gear depuis 1 mois et bien j’en suis très satisfait. En la coupant la nuit elle tien 3 jours. Les photos sont très correct pour un objectif de 1.9 Mp. Aucun ralentissement detecter pour le moment. J’ai les bras poilus et jamais une seule montre ma arracher les poids et la gear non plus. Il es vrai que la possibilité de répondre à des sms serait top avec un prix un peut plus bas. Mais sinon très satisfait. Et niveau micro et haut parleur rien à dire. Le sons est bon pour un haut parleur de cette taille.

  10. Bjr, j ai achete la gear et je dois dire qu elle est extra et bien pratique surtout qu aujourdh ui nos tel ressemble a des tablettes , elle est fluide rapide, je ne suis pas du tout decu a part le prix, ce n est pas ma première montre mais c est la mieux que j ai eu

  11. Il ne faut pas oublier que cela reste une montre et non un téléphone. Bien pratique en voiture par exemple ! Sa reste un gadget qui va être vite mis à jours !

  12. #GalaxyGearExperience très satisfaisante et bien plus utile et pratique que je ne le pensais. Bientôt la fin du test et la montre est entrée dans mon quotidien. Ce n’est pas un simple gadget.

  13. J ai longuement etudie le produit lu les critiques ,surtout negatives,et puis j avais besoin d une montre alors je me suis lance .resultat , agreablement surpris par ses capacites .pas de problemes de poils ,de poids, de ralentissement,de hp , de bracelet,photos satisfaisantes pour 165 €

  14. Pour finir ,c est un produit qui demande a evoluer avant de faire des critiques recurantes il faut se rendre compte de l avancee technologique et en profiter.pour la payer le prix de 265 _ l odr de 100 j ai patiente un peu .une montre a 165€ reste raisonnable surtout si elle en fait un peu plus.il est interessant de le voir comme ca

  15. Bonjour
    J’ai carrément quitter la marque à la pomme à cause (no plus tôt grâce) à cette montre et j’ai découvert galaxy s4 puis s4 mini trop grand pour moi s4 (pour temps j’avais déjà tester Android avant avec S2 mais la avec 4.3 et s4 c’est autre choses )
    Donc il ne ya rien à dire pour une montre de cette finition avec plein de fonctionnalités et franchement aucun ralentissement franchement pas gênant en plus avec mon kit oreillette plus besoin de sortir le tel quand je travail donc pour moi cest un regale royal et je suis posé que c’est pas fini avec tous qu’il y a comme potentiel dans cette montre ils peuvent exploiter pleins autres nouveautés

    Pour info
    S4mini+microsd64Go+la Gear moins de 480€(avec la réduction de 100€)
    A comparer avec mon dernier iphone 5S 64Go
    Y a pas photos il reste vraiment accessible

  16. Bonjour je g acheter la montre et je extrêmement content de mon achat et je trouve que samsung à fait beaucoup de progrès avec le note 3 et la gear.
    Bref très bon produit.

  17. Je me suis offert la gear pour Noël.Elle est en fonction 24/24 et j’ai plus de 3 jours d’autonomie, sachant que je l’utilise avec runstatic pour mes footings. Je reçois tout mes mails orange et Gmail déçus. La qualité sonore pour les appels est de très bonne qualité. Bref je suis entièrement satisfait par ce produit qui reste je le conçois un peu cher.

  18. NB:Sur votre téléphone allez dans Samsung galaxy gear, notification, plus de notification,et lā vous pouvez cocher toutes les applications pour lesquelles vous souhaitez recevoir des notifications sur votre montre.

  19. Bonjour à tous, je recherche des personnes ayant un Samsung Gear qui souhaitent participer à une étude pour Samsung. Le but de cette étude : il suffit de télécharger 2 petites applications sur son Gear via son smartphone. Cela permet à Samsung d’étudier l’utilité que vous en faites afin d’optimiser leur futur produit. En aucun cas, ils ne toucheront à vos données personnelles. Bien évidemment cette étude est rémunérée 80€. Il suffit simplement de télécharger les applications et de rester sur le réseau (3G Wifi ou autre) pendant 15 jours. Pour ceux que ça intéresse, contactez moi par email : bflandrin@novatest.fr
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité