Tous les détails de l’IPO, prudente, de Twitter !

Bourse

Nous ne savons pas ce que vous avez prévu pour le 7 novembre à venir, mais s'il y en a bien un qui va littéralement se ronger les sangs, c'est bien le site de microblogging Twitter. En effet, c'est à cette date que le réseau social fera son entrée officielle sur le NYSE et non sans une certaine prudence, à la clef, des titres peu onéreux et même un beta test.

Que faire pour éviter le déboire qu’avait connu Facebook lors de son entrée au Nasdaq ? Des tests, pragmatisme oblige, il n’y a guère que cela de vrai. Ce weekend, le New York Stock Exchange (NYSE) a donc anticipé et s’est offert un exercice d’alerte.

On attend foule lors de l’IPO du réseau et toutes les déconvenues doivent être éconduites. Effectivement, le jour du lancement de Facebook en bourse (18 mai 2012), le NASDAQ a accusé de problèmes techniques et a enchaîné erreur sur erreur. Résultat, 30 000 ordres sont restés bloqués pendant plus de deux heures. Ils ont donc été dans l’obligation de dédommager les investisseurs lésés, la totalité de l’amende s’élevant à 10  millions de dollars.

Moins gourmand, les dirigeants de Twitter escomptent placer 70 millions d’actions à un prix compris entre 17 et 20 dollars, alors que Facebook avait opté pour des titres à 38 dollars. Au final, si tout se passe dans les règles de l’art, cela valoriserait le réseau social à hauteur de 9,3 et au maximum à 11,1 milliards de dollars. Un opération bien lucrative qui justifie amplement quelques tests préalables.

Et, intelligemment, le NYSE s’est attelé à vérifier que son système serait apte à supporter autant de trafic et surtout à répondre aux ordres de confirmation en temps et en heure. Désormais, il n’y a plus qu’à attendre, mais cette fois-ci, la nouvelle est entérinée, Twitter va bel et bien gazouiller en bourse.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité