Obama n’était pas au courant de l’espionnage

barack-obama-telephone

Le PRISM, vaste sujet qui n'en finit pas et où le gouvernement américain est largement et mondialement pointé du doigt. Ultime représentant de cette entité, Barack Obama, on imagine logiquement que le Président a eu vent de ces agissements et les a tolérés, voire autorisés. Pourtant, il apparaît que lui-même n'était pas au courant, du moins au début.

Le Wall Street Journal rapporte qu’Obama ne savait pas que la NSA espionnait les dirigeants du monde entier, jusqu’à ce qu’un examen interne instigué par la Maison Blanche révèle que l’opération avait bel et bien existé.

Cette enquête a dévoilé au Président que la NSA scrutait d’un peu trop près les données de 35 dirigeants émérites. La Maison Blanche aurait alors intenté à l’agence gouvernementale de cesser ces programmes de surveillance, y compris celui qui suivait Mme Merkel et d’autres dirigeants du monde entier. Toutefois, d’autres investigations d’espionnage sont apparemment encore en cours, ce qui n’est guère une surprise au regard des documents transmis par Edward Snowden.

Concrètement, Barack Obama n’était pas au courant de ces pratiques peu éthiques pendant près de cinq ans. Les officiels ont expliqué que le Président a été informé et a finalement approuvé de plus larges opérations d’espionnage, mais que les décisions sur les objectifs spécifiques ont été faites au niveau de l’agence.

« Ces décisions sont prises par la NSA […] Le président ne signe pas ce genre de choses. »

En somme, Obama était au courant des méthodes d’espionnage sur un plan assez large. Toutefois, il semblerait qu’il n’était pas au fait des cibles, des « objectifs spécifiques de renseignement », et encore moins de leur identité. Sans surprise, ce protocole est en cours d’examen…

La Maison Blanche a déclaré publiquement ne pas avoir espionné Angela Merkel et sur le papier, ce n’est pas faux, puisqu’il s’agit d’une décision de la NSA. Que dire… Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise ?

Tags :Sources :WSJ
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ca sert surtout à le sortir du pétrin ce Obama. D,autre part, cela prouve que la NSA n,a de comptes à rendre à personne et fait ce qui lui plaît. Dangereuse dérive qui pourrait très bien se retourner un jour contre le président US.

  2. lourd problème pour les USA, pays tueur de présidents, je vous rappelle…où certains organismes n’ont pas de comptes à rendre au pouvoir en place..!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité