Ne le cachez plus, Facebook saura avec qui vous partagez votre vie

Les profils ne suffisent apparemment plus à Facebook. Le réseau social lance désormais les scientifiques dans une nouvelle croisade : celle de déterminer grâce à des algorithmes avec qui chacun de ses membres entretient des relations amoureuses !

Une étude vient d’être menée par Jon Kleinberg, professeur de l’université de Cornell, en partenariat avec un chercheur spécialisé dans l’analyse des données travaillant pour Facebook, Lars Backstrom. Ils ont analysé les profils de plus d’un million de membres du réseau social âgés de plus de 20 ans et comptant entre 50 et 2 000 amis. Ils ont ensuite créé leur propre unité de mesure baptisée « algorithme de dispersion » afin de définir le niveau de rapprochement entre les amis communs du couple. En gros, si les deux membres du couple ont des amis communs qui n’ont pour leur part, aucun lien entre eux, les analystes établissent une certaine viabilité du couple.

De ce fait, Facebook peut grâce à cet algorithme déterminer les niveaux de relations de chacun, mais aussi la durée potentielle des relations. Mieux que madame Irma : « Si nous pouvons faire un meilleur travail en identifiant toutes les personnes les plus importantes de votre vie, cela permettra à Facebook de s’améliorer » précise Lars Backstrom, travaillant pour la NSA. Euh, pardon, pour Facebook.

Grâce à cet algorithme, Facebook pourra donc déduire le nom de la personne avec qui vous êtes, étiez, en couple, quand, pour combien de temps, etc. Inquiétant ? Mais pas du tout ! Et puis, une telle évolution sera également très profitable pour aider Facebook à cibler encore un peu mieux ses publicité !

Tags :Via :mashable
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Rectification: continuer a cacher et mentir sur FB !!!!

    car pourquoi leur donner de la matière a faire du fric simplement ???

    Je ne comprends pas les ‘geeks’ qui aiment se faire baiser par ce genre de service…

    1. l’article est même content pour FB, on marche sur la tête là.
      Faudra pas venir vous plaindre dans 20 ans du monde dans lequel vous vivrez….

      1. Je ne pense pas que l’article soit content pour sa, bien au contraire:

        -« …Lars Backstrom, travaillant pour la NSA. Euh, pardon, pour Facebook. »
        L’aire de dire que l’on est déjà trop pister par la NSA et qu’en plus, facebook en rajoute une couche comme le fait la NSA. On en vient à une critique négative envers leur algorithme.

        -« Inquiétant ? Mais pas du tout ! »
        C’est de l’ironie pour dire qu’il il y a de quoi s’inquiéter pour nos relations amoureuses.

        Et je suis bien d’accord avec toi:
        « Faudra pas venir vous plaindre dans 20 ans du monde dans lequel vous vivrez… »
        J’imagine d’avance les disputes à cause de leur « amélioration » + la mentalité de certains/certaines à ce fier entièrement à cet algorithme.

  2. Plus de la moitié des lecteurs de Gizmodo sont de gros geeks solitaires qui passent leurs journées à se plaindre sur les articles donc pas sur que celui ci les intéresse

    1. en meme temps on sait depuis longtemps que FB fait même de faux profils (par recoupement) des gens qui ne sont pas inscrits sur FB, et cela grâce aux gens qui upload leur carnet d’adresse…

      Ce qui permet de meme nous suivre si nous ne sommes pas inscrits…..

      C’est surtout les pseudos geeks qui ont besoin de ce genre d’infos, pas les geeks, solitaires ou pas.

  3. Mais tu raconte n’importe quoi eric, le data mining n’est pas une mauvaise chose, il prend tes informations de manière impersonnelle mais bon c’est pas grave, heuresement que c’est pas des gens comme toi qui prennent les décisions, sinon non seulement on aurait pas de publicités, mais gizmodo n’existerait peut être pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité