Extrigger, le nouveau concept de moto électrique selon Suzuki

Il n'y a pas que les véhicules à quatre roues qui passent à l'électrique, les deux roues s'y mettent aussi. Les constructeurs rivalisent d'ingéniosité pour proposer une bonne expérience en moto électrique. Suzuki dévoile ainsi la Extrigger, un concept qui devrait plaire aux amateurs de "motocross nature".

Spécialiste de la moto tout-terrain, le constructeur japonais a récemment dévoilé un concept qui, s’il est totalement silencieux, n’en demeure pas moins taillé pour les sorties mouvementées. Fourches inversées, gros bras en aluminium, disques de frein ondulés et bien évidemment moteur électrique et batterie lithium-ion.

Un couple dérivé de celui que l’on retrouve sur le scooter électrique eLet et qui permet plus de 30km d’autonomie pour une vitesse maximale de 32km/h. Une vitesse certes bien en deçà de ce que l’on peut atteindre avec une moto classique mais un engin qui vous offrira des balades complètement silencieuses ! L’Extrigger se montrera au Tokyo Motor Show le mois prochain.

Tags :Sources :New Launches
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il faudrait imposer un machin comme ça à tous les pourris qui vont faire les zouaves dans les bois avec leur trial, et qui font un boucan d’enfer à 5km à la ronde, en plus de bousiller les forêts.

    1. « avec leur trial, et qui font un boucan d’enfer à 5km à la rond »

      –> une moto de trial ça fais moins de bruit que n’importe quelle voiture… t’as pas l’air de savoir de quoi tu parle

  2. mais c’est horriblement dangereux ça : 32 km/h !
    c’est presque la vitesse d’un type qui court (usain Bolt court à 37.57 km/h).
    Et puis 30 km c’est monstrueux comme autonomie, un marathon se court sur 42.195 km.
    .
    par contre c’est certainement plus cher qu’un paire de baskets. 😉
    .
    Et puis il y a la fourche inversée et le gros bras aluminium … pour rouler à 32 km/h … in-dis-pen-sa-ble !

  3. C’est quoi une fourchette inversée?et ça sert à quoi?
    Merci à celui ou celle qui éclairera ma lanterne.(ceux qui voudront me dire google est ton ami abstenez vous de répondre. Je préfère communiquer avec des humains)

    1. ça permet de diminuer les masses non suspendues et d’augmenter la raideur de la fourche pour qu’elle ne plie pas vers l’arrière dans les freinages de trappeur.
      Il faut dire qu’avec une vitesse maxi de 30 km/h on doit faire des stoppies de folie 😉

  4. Il y a forcément une erreur c’est soit 132kmh soit c’est une moto pour enfant ! Même un vélo électrique fait mieux donc ce n’est pas une (moto).

  5. Oula… C’est qu’il s’y connaît en moto le Benouze, ah oui alors ! C’est incontestable.
    Debunkons un peu et faisons son boulot à sa place-une fois n’est pas coutume :
    1°/ déjà : « Suzuki […] Spécialiste de la moto tout-terrain » >>> Ca va faire plaisir à Yamaha et Kawasaki ça.
    2°/ @enragé : pour compléter l’explication de MAIGRE, une fourche inversée, c’est comme une fourche classique mais placée la « tête » en bas. Au lieu que les tubes (solidaires du té de fourche) coulissent dans les fourreaux, ce sont les fourreaux (solidaires du té de fourche) qui coulissent sur les tubes. Suffit de comparer avec une moto d’avant 2000. C’était très fréquent les fourches classiques à cette époque
    3°/ Des scooters (Vectrix) ou des motos électriques (Brammo Empulse) avec une meilleure autonomie et une vitesse jusqu’à 110 km/h existent déjà depuis 5 ans. Suzuki a un putain de train de retard manifestement. En tous cas, pas de quoi pavoiser.
    4°/ petit troll : moi je ferais jamais de tocross en peuneus slicks montés sur des jantes à bâtons. C’est la mort assurée, même à 32 km/h x)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité