Il s’implante une puce Bluetooth sous la peau

Si la technologie permet aujourd'hui bien des choses, il reste certains domaines où elle n'est pas encore au point. Les implants électroniques, par exemple, bien que très prometteurs, ne se retrouveront pas dans nos corps avant quelques années. Tim Cannon est en tout cas un aventurier des temps modernes...

Ce jeune homme, qui se définit comme un hacker, n’a pas hésité, malgré les risques encourus, à se faire implanter, sans anesthésie, ce prototype de capteur de température non encore homologué. Relativement imposant, cet appareil sous-cutané, Circadia de son petit nom, communique ses relevés en temps réel, via Bluetooth, à un appareil Android.

Pour ajouter une touche artistique à sa réalisation, Tim Cannon a même intégré des LEDs capables d’illuminer son tatouage le cas échéant. Ainsi équipé, notre homme envisage de nombreuses possibilités, comme envoyer un texto en cas de fièvre, ou déclencher diverses commandes dans la maison après une journée de travail éprouvante, par exemple.

Circadia est actuellement en version 1, en attente d’approbation par la FDA. La puce pourrait être vendue dans les prochains mois à un tarif avoisinant les 500$. Tim Cannon se penche déjà une deuxième version embarquant davantage de capteurs.

Tags :Sources :News Cnet
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. lol je connais bien un endroit où il pourrait loger un capteur de manière un peu moins « permanente » et où il pourrait avoir des lectures fiables sur la température, mais bon faut vraiment qu’il ait envie quoi… Par contre il pourrait y avoir de la place pour une batterie importante, d’autres capteurs…

      1. il a pas encore compris que pour ce genre d’utilisation, mieux vaut privilégier une puce RFID / NFC qui n’as pas besoin de batteries incorporées..

        1. Euh… S’il veut transmettre la même température à tout jamais pourquoi pas, mais sinon il va bien falloir alimenter le capteur, le circuit de conditionnement de signal et le circuit de transmission…

        2. A quoi cela sert d’avoir une température a chaque secondes ?
          ah oui, a rien.

          Justement, quand tu veux relever la mesure, t’approche ton lecteur NFC / RFID et la, tu as les datas que tu veux, en temps ‘réel’.

          Mais bon, si toi aussi tu veux t’implanter tout un tas de conneries sous la peau, y compris la pile au litium ou li-ion, pour etre sur d’etre entre 36,5 et 37,2 Libre a toi.

    1. C’est exactement ce qu’il explique dans la vidéo. A priori, ça ressemble à de l’induction.
      Il a beau être un peu timbré, il est pas débile le mec, il a quand même du réfléchir un minimum avant de s’ouvrir le bras.

  2. encore faut-il passer le cap d’accepter de se faire implanter un mouchard/capteur. à partir de là, oui, on pourra affirmer comme l’auteur que ces implants « ne se retrouveront pas dans nos corps avant quelques années »

  3. C’est gros car il y a une grosse protection pour la batterie pour éviter l’écoulement dans le corps.

    C’est un mec hyper connu qui est transhumaniste, l’homme 2.0

    Donc il faudrait lire un peu plus et apprendre ce que l’ont été les avancées technologiques.

    L’implantation d’appareil se fait depuis longtemps comme les pompes à insuline sous cutanées depuis plus de 15 ans.

    Don’t be « naive ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité