SR-72 : Lockheed Martin travaille sur un drone espion hypersonique

Près d'un quart de siècle après l'arrêt du SR-71 "BlackBird", un avion espion américain qui était capable d'atteindre Mach 3,2, le constructeur Lockheed Martin a levé le voile sur le SR-72, un drone furtif visant Mach 6

Les satellites d’observations auraient il atteint leurs limites ? Près d’un quart de siècle après avoir abandonné le concept de l’avion espion avec son célèbre SR-71 Blackbird, Lockheed Martin a surpris le petit monde de l’aéronautique militaire en dévoilant ses travaux sur le SR-72.

Bien que le nom fasse référence à son glorieux ainé, le SR-71 se distingue du blackbird en se passant de pilote -c’est un drone- et en visant des vitesses hypersoniques, de l’ordre de Mach 6 soit 7400 km/h

Malgré les rumeurs autour de l’avion Aurora, les Etats-Unis ne maitrisent pas encore les technologies permettant le vol hypersonique. Seul un prototype de 7 mètres de long, le X-51A, est parvenu en 2010 à atteindre Mach 6, grâce à un super- statoréacteur conçu par RocketDyne.

Lockheed Martin devrait d’ailleurs travailler avec ce même Rocketdyne pour propulser son futur SR-72 d’une longueur … de 30 mètres. Et comme l’explique le magazine Aviation Week, la principale difficulté pourrait être de faire le lien entre la propulsion supersonique (sous Mach 3), avec turbo-réacteurs, et la propulsion hypersonique (au delà de Mach3), avec stato réacteurs.

Malgré les nombreux défis technologiques à relever, Lockeed Martin annonce un premier prototype fonctionnel avant la fin de la décennie et une mise en service à l’horizon 2030.

Reste désormais à savoir si le Pentagone, déjà engagé dans le ruineux programme JSF F-35, disposera des ressources pour financer ces nouveaux drones hypersoniques capables de se rendre dans n’importe quel coin du globe.. en moins de deux heures.

Le Pentagone et la DARPA, l’agence chargée des technologies disruptives, travaillent par ailleurs sur un concept encore plus rapide, le Falcon HTV-2, capable d’atteindre la vitesse de Mach 20.

stato sr 72

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Reste désormais à savoir si le Pentagone, déjà engagé dans le ruineux programme JSF F-35 »
    Ben justement, pourquoi est il aussi ruineux à votre avis 😉 Ce ne serait pas, par hasard, pour financer un black programme ?

  2. @Philou
    Haaaaa, c’est pour ça .
    Cela explique aussi les 20000 $ de coût par lunette de wc au Pentagone et à la maison blanche.
    Ha ouai…

  3. Pour la recherche en matière d’armement il y aura toujours autant de sous que besoin , aucune crise , aucun manque de finance hein ….

    1. tuer des gens avec un drone hypersonique…ça n’a pas de prix..!

  4. mais ca fait longtemps qu’ils ont des trucs dans ce genre… il y a un gouffre entre ce qui filtre et ce qu’ils ont en stock.
    Plus le temps passe, plus ce gouffre grandit.
    Ils ont raison d’un coter, car il fo garder un avantage d’inovation pour contrer la chine.
    De plus les US controlent beaucoup plus internet qu’on ne le pense vu qu’ils POSSEDENT internet !
    Snowden n’est que la partie visible de l’iceberg.
    D’un coter c’est pas ‘si ‘ flipant, c’est plus pour soucis de securiter plus que big brother, dans pas longtemps il y aura des accords + fins sur les ecoutes entres pays alliers.
    En ce qui concerne la technologie de ouf que les USA ont, ils ne s’en serviront que en cas de besoin et au compte goute.
    un tout petit aperçu était l’helico pour shooter Ben L: un truc de fou qui fait le bruit d’un sèche cheveux avec la signature radar d’un pigeon… tout en faisant 3000km d’autonomie: c’est tres tres fort !
    Le ‘vrai’ B2 en MHD est fort plausible ainsi que des compétences informatique (calcul, traitement par intelligence artificiel) qui dépasse l’entendement.
    Oui le fric depenser et ‘contourner’ est juste faramineux, mais bon on fait pas d’omlettes sans… faire marcher la planche a billets !
    L’economie tiens grace a l’emission de dette US.
    Les US (et nous aussi) ne rembourserons JAMAIS la dette.
    tant que ca continue y a pas de soucis !
    ET c’est ok ! pour nous aussi c’est ok !
    Relax tout vas bien, tant que y a pas de guerre avec la chine, tout vas bien…

    1. J’oubliais la foreuse de tunnels nucléaire qui fait fondre la roche et crée des parois en verre pour aller beaucoup plus vite. J’en ai discuter avec plusieurs experts/ inge du Crossrail a londres et ils trouvent ca tout a fait jouable.
      Apparemment les chinois ont ca aussi… ca leur permet de donner des access souterrains pour les sous marins. pas con.

    2. moué. Si ils ont déjà des B2 en MHD, pourquoi ne s’en servent ils pas pour attaquer la Syrie ou l’Iran ?
      A ma connaissance, Aurora et autres avions secrets sont des mythes. Le B2 coûte cher et ne cache rien d’autre.
      Le XB 70 Valkyrie américain a été abandonné. Les seuls Bombardiers stratégiques supersoniques sont russes (Tupolev TU 160) mais sont vulnérables aux missiles sol-air.
      Je veux bien croire qu’ils testent de l’hypersonique. Mais cela reste du proto

      1. Possible…
        Un B52 a une vitesse comparable au B2 (subsonic). Le rayon d’action est comparable aussi, mais pas de soucis c’est possible de ravitailler en vole. donc ‘est possible d’aller chatouiller une cible n’importe ou sur terre.
        les B52 étaient repartirent tout autour du globe.
        Les B2 ne sont exclusivement qu’a une base au centre des US.
        Les B52 ont 3 equipes de 3 personnes qui se relaient pour les longs voles, avec des couchettes et tout.
        le B2 y a 2 sieges et meme pas une machine a cafe.
        LEs pilotes ont officielement repondus aux objections des journalistes par la blague suivante: ‘on a pile la place de mettre une transat entre le 2 sieges et on fait une sieste a tour de role!’. Tout le monde a ri (jaune), et plus personne n’a jamais poser de questions.
        Ces avions la coutent 1Milliard l’unitee, 5 a 7 fois plus qu’un B52, les economies d’echelles n’explique qu’en partie ce cout unitaire.
        L’avionique des B2 que nous connaissons sont tous avec écarts de 1 a 2 cm entre chaque écrans, et que des trucs de base, que tu trouve sur n’importe quel avion militaire, rien de plus. le cockpit d’un avion de tourisme moderne est mieux foutu. Ceux qu’on nous a montrer sont 2 models subsonic fait avec les moyens du bord pour la presse. et ils ont pas tord, j’aurais fait pareil !

      2. Pour la syrie ou l’iran le matos officiel est tout a fait suffisant.
        Le matos ‘black ops’ c’est que si ça dégénère comme en 39.
        C’est déjà arriver, ça arrivera encore.
        Bref, les ricains ont une longueur d’avance tech.

        1. effectivement, c’est un bel avion en + !
          Mais le possible vrai B2 rebondit sur l’athmosphere et parcours le monde en qques petites heures…

      1. argh ! du Jean-Pierre Petit … autant ce mec est une tête dans son domaine, autant parfois ses « théories du complot » sont assez fumette.
        A prendre avec des pincettes tout de même …

        Sinon pour le hautes vitesses il me semblait qu’un prototype américain avait déjà dépassé Mach 6 dans les années 60, le X15 qui pétait les 7200km/h quand même.

  5. « Les Etats-Unis ne maitrisent pas encore les technologies permettant le vol hypersonique »
    N’empêche que dans les années 60, Neil Armstrong avait atteint mach 5.71 avec le X15…

  6. Communiqué

    Didier Delmotte déclare le 17 mai 2013, date de dépôt de son brevet :

    Le brevet DELPLANE est un « fuselage volant » dont l’une des nombreuses applications est d’être un aéro-astronef, c’est-à-dire un aéronef à la fois aéronautique et astronautique.

    Cet aéro-astronef nommé AEROSPATIAL est ainsi développé :

    • Une grande surface portante et une pluralité de turboréacteurs (9) sont agencées pour permettre à l’appareil d’atteindre à vitesse ascensionnelle élevée, c’est-à-dire en peu de temps, une altitude préliminaire de 35 à 50 km.
    • Un moteur-fusée triple corps est agencé sur l’extrados de l’aéro-astronef : un corps accélérateur à l’arrière, un corps pour la décélération à l’avant et un corps consistant en un réservoir de propergol gélifié par MBDA et non polluant, agencé au centre du moteur-fusée (non représenté sur les dessins pour des raisons de confidentialité concernant d’autres brevets). Il est d’ailleurs aisé d’installer si besoin est, plusieurs moteurs-fusées de ce type, vu l’importance de la surface disponible sur l’extrados de l’aéro-astronef dont il est question.
    • Le moteur-fusée (10) est agencé pour propulser progressivement l’AEROSPATIAL de l’altitude préliminaire aux altitudes et vitesses requises qui permettront soit un vol hypersonique longue distance, soit un vol suborbital, soit une mise en orbite ou soit l’installation d’un nano-satellite.
    • Des rétrofusées sont agencées pour donner une incidence d’autofreinage (ou une décélération par combustion de propergol gélifié MBDA comme indiqué ci-dessus ou par tout autre moyen connu) afin d’obtenir une vitesse et un positionnement compatibles avec un vol normal lors d’un retour en atmosphère terrestre en vue d’un atterrissage classique au moyen des turboréacteurs.
    Financement assuré par la Fondation indépendante du développement durable Didier Delmotte (FIDD)
    didier.delmotte2@orange.fr tel 0033139977159 0033675575142

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité