Le risque qu’un astéroïde frappe la Terre est dix fois plus élevé que nous le pensions !

shutterstock_113650306 - astéroïde

C'est effrayant. Nature vient de publier une étude réalisée par des astronomes qui ont réanalysé et recalculé les estimations d'astéroïdes pouvant frapper la Terre et... C'est bien pire que nous le pensions. Dix fois pire.

Les chercheurs affirment désormais que nous avons 10 fois plus de ‘chances’ d’être percutés par un astéroïde qu’auparavant. Egalement, qu’il serait grand temps d’améliorer nos systèmes de détection…

Comment est-ce possible ? Très simplement, en sous estimant la puissance de ces cailloux. Les chercheurs ont toujours excellé dans le domaine de la détection des astéroïdes gigantesques qui pourraient nous heurter. Toutefois la NASA ne scrutait que les météores de plus de 30 mètres de diamètre.

Or, suite à la chute de la météorite qui a foncé sur la Russie, ils commencent à se rendre compte que les petits astéroïdes sont toujours incroyablement puissants et dommageables. En somme, il est grand temps de les suivre à la trace.

Remettons le contexte, la taille du météore russe qui a frappé l’atmosphère est estimée à environ 18 mètres de diamètre avec une masse comprise entre 7 000 à 10 000 tonnes. Il a explosé avec une force de près de 500 kilotonnes de TNT, soit 30 fois l’énergie libérée par la bombe atomique d’Hiroshima et ce, à seulement 20 km au-dessus du sol.

Imaginez une grande ville comme Paris. Imaginez des millions de personnes… Ces astéroïdes plus petits ne sont pas apocalyptiques, mais si l’un d’eu frappait la Terre près d’une zone habitée, les dégâts seraient considérables.

Partant de ce principe, l’équipe de recherche a porté 20 années de données de capteurs infrasons utilisés pour détecter des bombes nucléaires et a déniché pas moins de 60 astéroïdes d’environ 20 mètres capables de viser la Terre. C’est sacrément plus que nous le pensions.

Nous avons complètement sous-estimé le risque de petits astéroïdes. Et nous ne faisons que commencer à les cataloguer. Allons-nous finir comme les dinosaures (tragique destin, reconnaissons le…) ? Nous pouvons compter sur quelque chose qu’ils n’avaient pas…

trex

Non, ce ne sont pas les bras ! Mauvaises langues ! Nous avons la technologie ! C’est notre meilleure chance…

Tags :Sources :Nature
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. 10x plus de chance ? Wow, ça fait donc … Aucune idée, c’est indiqué nulle part.

    On ne sait pas combien il y avait de chance avant, ni combien il y en a maintenant, juste que c’est 10x plus. Génial.

  2. Je suis pas sûr qu’on puisse considérer ça comme une « chance » … pour une fois c’est Florence qui vous nique car il s’agit bien de RISQUE. :)

  3. lol jai vu l’auteur jai meme pas essayé de lire! Artcile rédigé avec les fesses, conclu avec une blague bien puante, signé flirence bien sur ! Non mais que truite quand meme!

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      1. La nature de l’onde est différente.
        Un son est une compression/dilatation de l’air qui se propage dans l’atmosphère. Si plus d’atmosphère (gaz) l’onde sonore ne peut plus se propager.
        Une onde radio est une onde électro-magnétique et n’a pas besoin d’environnement particulier pour se propager.
        Ton raisonnement implique que la lumière, qui est aussi une onde, ne pourrait pas non plus se propager dans l’espace, or c’est pourtant bien le cas.

  4. Mdr bezial! Je fais même plus gaffe à ses conneries mais c’est vrai que y a de l’air dans l’espace pour la propagation du son dans l’espace!.. quel troll Florence. ..

  5. « l’équipe de recherche a porté 20 années de données de capteurs infrasons utilisés pour détecter des bombes nucléaires et a déniché pas moins de 60 astéroïdes d’environ 20 mètres capables de viser la Terre. »
    Je n’ai rien compris ni sur la forme (« porté 20 années de recherche » ?) ni sur le fond (ils ont trouvé des astéroïdes équipés d’un système de ciblage et donc « capables de viser la terre » ?!).
    Quel dommage que ce ne soit pas Norédine qui ait rédigé l’article, ça aurait pu être passionnant

      1. pas le mot désolé, mais la partie du texte  » past 20 years  »

        on aurait pu lire selon interpretation  » collé 20 années  »

        on l’a echapée belle sinon? quid du 0.057% d’un article en français?

  6. Entre le volcan de Yellowstone, les fuites radioactives dans le sud la France, risque d’explosion du réacteur nucléaire au Japon, Le réchauffement climatique, la délinquance, la guerre, les religions, les épidémies de grippe ou de virus de mutés, rater une marche et me briser la nuque et maintenant un risque de collision d’un astéroïde 10 fois plus élevé ?

    Bordel, laissez moi chier tranquille, trop vieux pour ces conneries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité