Test : Logitech Ultrathin Touch Mouse T630, la souris chic et discrète

Logitech vient de lancer sa nouvelle souris tactile, l’Ultrathin Touch Mouse T630. Déroutante au départ, elle dévoile ses points forts au fur et à mesure qu'on la découvre. Au point de s’imposer comme la souris de bureau du moment ?
 

C’est quoi ?

 
La T630 est une souris tactile, dénuée de scrollwheel, à contrario de la plupart des souris classiques. Compacte (elle affiche des dimensions de 85 x 59 x 18 mm, pour un poids de 70 g), elle fonctionne par Bluetooth, ce qui vous obligera à l’utiliser sur un ordinateur compatible. Pas d’inquiétudes cependant : la plupart des ordinateurs portables sortis ces dernières années sont capables de gérer les périphériques Bluetooth. Ca pourrait par contre se compliquer avec les ordinateur de bureau, mais un récepteur Bluetooth vendu quelques euros saura rendre votre bécane en mesure de s’adapter à la souris de Logitech ! Cette T630 saura également s’appairer avec une tablette tactile sous Android, mais ne pourra pas déployer toutes ses fonctions sous cet OS.

Logitech Ultrathin Touch Mouse T630
 

On a aimé

 
Étonnamment, l’orientation purement Bluetooth de cette souris est à la fois son plus gros avantage, mais également son plus gros défaut. Avantage parce qu’il permet de se passer de ce petit réceptacle USB fourni, par exemple, avec les anciens modèles de souris de Logitech, et qu’on était à peu près sûr de perdre un jour ou l’autre. On évoquera par contre le défaut du Bluetooth quelques lignes plus bas.

Passons à son format, réduit, qui lui permet de se réclamer comme le compagnon idéal des voyageurs ne se faisant pas à l’idée d’utiliser le trackpad de leur ordinateur portable. Difficile de les blâmer : à Gizmodo, nous sommes de grands fans de la souris. Pour autant, la prise en main de cette Ultrathin Touch Mouse T630 n’est pas aisée lors des premières minutes de découverte, et il faut se faire à l’absence de boutons et de scrollwheel (remplacés par une surface tactile) et glisser « dans le vide », tenter de différencier les zones de clic droit et gauche, sur une surface légèrement courbée. Au final, après un court temps d’adaptation, on retrouve l’efficacité propre à une souris de qualité, et c’est le principal. En fait, le plus amusant dans cette histoire, c’est qu’il est presque compliqué de repasser de cette souris à un modèle plus classique, plus imposant. Logitech ne s’y est pas trompé : pour un usage bureautique, sa T630 assure !

Et puis, son design racé lui sert : elle se voudrait presque être considérée tel un objet de design, terminé par une finition en aluminium, discrète mais imparable.

Cette souris est livrée avec un utilitaire de configuration, qui vous permet de régler les actions à déclencher en caressant sa zone tactile.

Logitech Ultrathin Touch Mouse T630
 

On n’a pas aimé

 
La T630 est fine, et sa batterie n’est évidemment pas un modèle du genre. Comprenez : l’autonomie de cette souris est relativement réduite du fait de son orientation Bluetooth, et elle aura du mal à passer la semaine d’utilisation (en partant du principe que vous faites de cette souris votre alliée lors de vos sessions de travail). Pour ne rien arranger, la T630 ne dispose pas de témoin d’autonomie, et vous vous ferez surprendre lorsqu’elle décidera de se déconnecter, vidée de son autonomie. Pas vraiment pratique, il vous faudra alors la recharger grâce au câble micro USB fourni dans sa boîte ! Logitech sauve les meubles en offrant à sa souris plus ou moins une heure d’autonomie après une petite minute de charge, et une autonomie complète après 2 heures de charge. D’un autre côté, vous n’allez pas pouvoir utiliser le périphérique lorsqu’il est en phase de charge, et pour cause : son port micro USB est situé… sur sa face inférieure.

A côté de ça, la surface tactile de la T630 est brillante, et jouit d’une certaine propension à conserver les traces de doigts. Au bout d’une journée, on aurait presque l’impression que vous l’avez utilisée sans jamais vous laver les mains. Fort heureusement, un simple petit coup de chiffon, et votre souris retrouvera son aspect et sa brillance d’origine.

Son prix ne joue pas en sa faveur : elle est vendue 69,99€, ce qui la place légèrement au dessus de ses concurrents directes. Il n’empêche : l’Ultrathin Touch Mouse T630 se veut être un objet haut de gamme, nomade, en mesure de vous suivre dans tous vos déplacements, tout en avançant un design travaillé. Et ça se paye.

Logitech Ultrathin Touch Mouse T630
 

Et alors, j’achète ?

 
Si vous êtes à la recherche d’une souris design et discrète pour assurer un usage bureautique, et que votre budget est plutôt libre, alors n’hésitez pas : optez pour l’Ultrathin Touch Mouse T630 de Logitech. Ceci dit, il aurait été appréciable de pouvoir l’utiliser durant sa phase de recharge, de même que la matière qui la recouvre aurait gagné à moins marquer les traces de doigts. Mais excepté ces quelques écueils, c’est du tout bon !

no images were found

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bonjour à tous,

    je suis assez fan des produits logitech, mais là cette souris est clairement faite pour les petites mains, j’ai beaucoup de mal avec sinon rapide et précise, elle n’est pas un complément d’un portable mais d’une tablette style Surface, ainsi le package de transport reste light 😉
    Au quotidien je conserve mon Anywhere MX qui fonctionne très bien sur le verre.

  2. Bonjour,

    cette souris à un gros soucis de mantient de charge. Si je ne l’utilise pas pendant 2 jours, je suis bon pour avoir à la recharger dès que je dois l’utiliser. Comme si elle consommait de sa batterie en veille.

    C’est assez agassant, surtout en déplacement pro où régulièrement elle me plante.

  3. Le bluetooth n’a rien à voir sur l’autonomie au contraire c’est très économe. J’ai deux souris bluetooth une Logitech v470 (plus vendue) et la m535. Toutes les deux tiennent environ 8 mois d’autonomie ! La première avec deux piles AA (je mets des rechargeables) et la deuxième avec une seule AA. Je pense que c’est uniquement la taille de la batterie et sa technologie qui rend la T630 si faiblarde, dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité