Des drones surveilleront bientôt les lignes SNCF

Depuis quelques années, les drones se révèlent être parfaits dans bien des situations. Espionnage, surveillance, armement, les possibilités sont nombreuses. En France, la SNCF teste actuellement l'un de ces engins télécommandé pour surveiller ses voies de chemin de fer.

« C’est une première mondiale » a déclaré Jean-Jacques Thomas, responsable innovation et recherche de SNCF infra. Et pour cause, un drone de 1m30 d’envergure qui survole une ligne de grande vitesse – plus précisément la LGV de la vallée du Rhône, près d’Orange – n’est pas banal.

Pouvant voler jusqu’à 50m d’altitude sans s’éloigner de plus de 200m de son pilote, il possède une autonomie de seulement 20min et coûte la bagatelle de 100 000€ (pour son acquisition uniquement). Pourtant, la SNCF entend bien profiter d’un tel dispositif: idéal pour accès facile et rapide à des zones dangereuses (les ponts, en particulier).

Les missions de ce genre de drones seraient nombreuses: « L’idée c’est d’avoir un drone équipé de capteurs infrarouges qui soient capables de détecter la présence d’individus dans des zones où ils n’ont rien à faire et donc de pouvoir alerter à distance » ou de « traquer les micro-fissures et relever d’éventuelles pathologies de l’ouvrage« .

Pour l’heure, la SNCF n’est qu’en phase d’estimation et de test, jusqu’à la fin de cette semaine. Un appel d’offre sera ensuite lancé.

Tags :Sources :Clubic
Dernières Questions sur UberGizmo Help
      1. Un drone « pro » pour le cinéma capable d’emporter un reflex + optique de 2kg environ, pendant 20min c’est entre 6000 et 10000€.

        Alors je sais pas qui répond aux appels d’offre, mais la SNCF ferais bien de ce renseigner sur le prix des choses.

  1. 100’000 € ??

    je crois qu’il y a du bizness a faire alors !
    Un drone coutant aussi cher qu’un petit avion, ya pas un peu de foutage de gueule la dedans ?

    1. heu…c’est pas l’AR Drone que tu vas acheter au magasin du coin..! si on pouvait avoir une description un peu plus détaillée de l’engin se serait bien..!

    2. Pour un truc qui emportera au moins une caméra HD, une caméra IR surement aussi HD, les optiques qui vont avec, une centrale inertielle et le logiciel de navigation qui va avec, des batteries capables de tenir quelques heures la charge de toute l’électronique et des 4 moteurs Brushless haut de gamme……Tu nous fais un chiffrage et tu nous tiens au courant.

      Bien sur, ajoute à ça que l’on parle de quelques dizaines de pièces qui seront intégralement assemblées à la main et que malgré la relative autonomie de ces machines, la législation impose la présence d’un pilote pour reprendre la main en cas de défaillance du sysème

  2. Vous n avez pas compris c est l idée d un gros cadre avec une tête comme une basteque et un cerveau comme une noisette. Tout le monde a du applaudir génial.ne vous inquiétez pas il aura sa belle prime et la SNCF ne paiera pas le coup d achats et d entretien c est vous les clients qui allaient payer. Merci

    1. Bah au moins le gars qui a pris la décision devait savoir écrire un peu mieux que toi !
      Ca coute surement moins cher de surveiller les lignes avec des drones, que d’enterrer toutes les lignes pour éviter de se faire voler le cuivre. Dans les deux cas, l’usager finira par payer de toute façon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité