L’imprimante 3D permet de créer une main à un enfant

Paul MacCarthy est parvenu à créer une prothèse de main "home-made" pour son fils grâce à une imprimante 3D. Ce dernier, âgé aujourd’hui de 12 ans, est né sans doigts à la main gauche.

Il aura fallu deux années à Paul pour trouver une solution afin de rendre la vie de son fils plus facile. Les prothèses proposées par les laboratoires coûtant des dizaines de milliers de dollars, il a finalement choisi d’en imprimer une.

L’idée lui serait venue grâce à une vidéo visionnée sur YouTube. Cette dernière présentait l’invention de la bien nommée « Robohand », créée par Ivan Owen de Washington et Richard Van d’Afrique du Sud. Le concept avait déjà permis en 2011 d’aider un autre petit garçon alors âgé de 5 ans.

Les deux inventeurs ont finalement rendu public les plans de construction de la « Robohand », dont les parties peuvent être créées à partir d’une imprimante 3D.

Paul MaCarthy aura donc finalement dû investir 2 000 dollars dans une imprimante 3D, acheter les fournitures nécessaires et suivre le tutoriel en ligne pour créer la prothèse de son fils. L’investissement demandé par les laboratoires étant trop important pour la famille.

Voilà un magnifique exemple de l’application de la technologie d’impression 3D, à garder en mémoire quand on sait que d’autres préfèrent l’utiliser pour créer des armes par exemple…

Tags :Via :huffingtonpost
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il est quand même dommage de lire des articles qui ont déjà été traités il y a une semaine par le journal de FRANCE 2…
    Ceci est valable pour le sujet exposé plus haut mais également pour les drones qu’utilisent la SNCF pour leur maintenance.
    Félicitation pour ce manque de réactivité !!!!

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. « papa, mes amis se touchent tous le zizi avec la main gauche… :( »
    « d’accord filston je vais te créer une main gauche ! »
    « merci papa ^^ »

  3. Faut être con pour balancer des blagues à connotation sexuelle voire sales après le sujet d’un enfant souffrant d’une malformation. Les imprimantes 3D n’impriment-elles pas encore de neurones car je vous aurais vivement conseillé l’investissement !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité