Le fondateur d’Android ? Un « crétin arrogant » selon Steve Jobs

Andy Rubin

Ce n’est un secret pour personne : Steve Jobs n’aimait pas Android, et encore moins Andy Rubin, la personne l’ayant créé. D’ailleurs, Jobs lui réservait un petit nom d’oiseau, à en croire ce nouveau livre traitant de la guerre des smartphones menée entre Google et Apple !

Le nouveau livre de Fred Vogelstein, « Dogfight: How Apple And Google Went To War And Started a Revolution », ayant choisi pour toile de fond la guerre menée entre Google et Apple sur le secteur des smartphones, offre quelques révélations intéressantes. L’une d’entre elles a d’ailleurs particulièrement retenu notre attention. Elle concerne Steve Jobs, et l’animosité qu’il vouait à l’encontre d’Andy Rubin, le créateur du système d’exploitation Android. Visiblement, des amis de Jobs auraient confié à Vogelstein qu’il qualifiait Rubin de « crétin arrogant » (et encore, nous avons édulcoré les propos originaux…).

Lorsqu’Apple lança son iPhone en 2007, Google travaillait déjà sur Android, son propre système d’exploitation mobile. Google racheta Android, la startup d’Andy Rubin, pour environ 50 millions de dollars, en 2005. D’après le livre de Vogelstein, lorsqu’Apple annonça l’iPhone, Rubin réalisa qu’il ne pourrait jamais lancer son premier mobile sous Android à temps. La légende voudrait qu’il ait été dans un taxi lorsque la conférence d’Apple axée sur l’annonce du premier iPhone était diffusée, et qu’il l’ait fait stopper afin de voir la-dite conférence.

Ethan Beard, l’un des premiers cadres en développement pour Android, a confié à Vogelstein ce qui suit :

« On savait qu’Apple allait lancer un téléphone. Tout le monde le savait. On ne se rendait par contre pas compte qu’il serait si bon ».

Google disposait déjà d’une version de son OS pour mobile prête à être lancée, mais elle semblait tellement « sortie des années 90 » que la firme de Mountain View renonça purement et simplement à la distribuer. Pour en revenir à Jobs, il avait piqué une colère noire lorsqu’il avait vu tourner le HTC G1, le premier mobile basé sous Android :

« Tout est une putain de copie de ce que nous faisons ».

Jobs avait un temps placé sa confiance en Larry Page et Sergey Brin, les co-fondateurs de Google. Eric Schmidt, le PDG de Google, siégea même au conseil d’administration d’Apple. Tous les trois avaient évoqué Android auprès de Jobs, mais ils laissèrent alors entendre qu’il serait très différent d’iOS. Une fois que Jobs a pu voir Android, il insista auprès de Google afin que des changements soient effectués. Une réunion entre Jobs, Scott Forstall, qui avait imaginé l’interface du système d’exploitation de l’iPhone, Larry Page, Alan Eustace et Rubin avait même eu lieu. Si Vogelstein admet qu’il est difficile de retrouver les propos tenus lors de cette réunion, il indique que l’ambiance y était « puante ». Un responsable d’Apple indique cependant que c’est à ce moment que c’est devenu personnel pour Jobs :

« Jobs affirmait que Rubin était cuit, en lui faisant comprendre qu’il était contre l’innovation. Et c’est là que Jobs dénigra Andy, affirmant que ce dernier voulait être comme lui, lui ressembler, arborer la même coupe de cheveux, les mêmes lunettes, le même style ».

Au final, Apple eut ce qu’il voulait, et Google n’utilisa pas le système du « pincer pour zoomer » sous Android. Non seulement, Jobs réussit à dicter à Google ce qu’il ne devait pas faire avec Android, mais il aura en plus pu faire retirer des fonctions au système. Comme la façon de déverrouiller un terminal sous l’OS, par exemple. Google avait capitulé. Rubin fut furieux de voir que sa direction avait capitulé face à Jobs, il pensa même quitter Google, mais se ravisa finalement. Laissant, au final, la victoire à Steve Jobs.

Tags :Via :businessinsider
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Et le but de l’article ? Nous lire un extrait du livre de vogelmachintruc ? …. Attention ben tu nous fais du Florence à plein nez là. Inutile purement et simplement.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. « Au final, Apple eut ce qu’il voulait, et Google n’utilisa pas le système du « pincer pour zoomer » »

    T’es vraiment sûr de ça ?
    Comment tu zoom sur un phone android ? ah oui, tu pinces pour zoomer

    1. « Laissant, au final, la victoire à Steve Jobs »

      Aujourd’hui Android c’est 81% du marché (source boursier.com) et sur mon Nexus 5 avec un Android dans sa version la plus standard je pince pour zoomer. Tu parles d’une victoire !

  3. Mouais en gros on voit de qui viennent les fanboys Apple. Franchement dénigrer quelqu’un comme ça, c’est très bas, surtout quand on voit qu’Apple copie allègrement Android depuis un moment maintenant…

  4. Oh, calmez-vous !

    1- Ceci date d’il y a 6 ans… certes android est devant desormais (et uniquement en part de marché) et Apple s’inspire d’eux, mais en 2007 Android tel qu’on le connait n’existait pas encore et la premiere version d’Android et presque entierement pompée sur l’iOS 1; aujourd’hui, depuis 4.0, android se debrouille bien, mais faut prendre en compte la date des propos… le duel etait android 1.0 vs iOS 1; pas Android 4.4 vs iOS 7

    2- C’est quoi cet article, serieux ?!
    Très mal rédigé et sans interet…

  5. Et alors… ?

    Tout le monde sait que Steve Jobs était un sale con. Sentez-vous l’obligation d’écrire un article sur la stupidité de Steve Jobs ?

    1. Fort prétentieux de prétendre que c’était une personne stupide, il n’en serait pas arrivé la avec ton niveau d’arrogance c’est certain !

  6. Mwai les petites guerres de récréation de l’époque… Nike, Adidas, les deux font des basquettes avec des semelles et lacets… L’important c’est pas qui a eut l’idée c’est qui utilise votre idée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité