Test : Sony SmartWatch 2, c’est mieux mais c’est pas encore ça !

Sony avait été le tout premier grand constructeur à commercialiser une smartwach (plutôt ratée mais tout de même). La firme japonaise avait promis que la deuxième version serait bien moins mauvaise. Et elle l'est ! En fait, la SmartWatch 2 est peut-être la moins mauvaise de toutes celles sur le marché actuellement. Mais ça ne veut pas dire qu'elle est vraiment bien pour autant !

Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit principalement de la suite de la SmartWatch 1 (SW1). C’est un second écran pour votre smartphone Android. Elle s’apparie avec n’importe quel téléphone sous Android 4.0 ou supérieur, elle est utile pour consommer certaines informations sans avoir à sortir ledit smartphone de sa poche ou de son sac.

Pourquoi c’est important ?

Si tout le monde semble travailler sur une montre connectée, personne n’a encore trouvé la recette miracle. La Galaxy Gear de Samsung est une plaie à porter et la Pebble a essuyé les plâtres des attentes de tous les geeks de la planète. Il y a bien sûr des rumeurs concernant une « Gem » chez Google ou une « iWatch » chez Apple. Les smartwatches sont en somme le « gadget de science-fiction » de ce début de 21ème siècle.

La SW1 de Sony était très clairement en avance sur son temps, trop même. Mais elle avait au moins un tarif adapté, 150$ était une somme suffisamment abordable pour que de nombreux clients se laissent tenter, par pure curiosité, et puissent faire part des améliorations à donner. La SW2 traduit le résultat de ces améliorations.

Sony Smartwatch 2

Design

Commençons par le plus superficiel : la SW2 est belle. Vraiment belle, en fait, et largement sous-estimée dans le sens où elle tranche vraiment par rapport aux créations de ses concurrents. Elle est conçue avec toute l’harmonie dont Sony fait preuve envers ses produits haut-de-gamme, comme le Xperia Z ou la Xperia Tablet Z. Elle a les même bords carrés et le même bouton power argenté. Et en bonus, Sony l’a rendue compatible avec les bracelets de montre standard 24mm. Il est donc possible de dépenser 20$ pour prendre un bracelet cuir signé Sony ou accroché son bracelet préféré. Bien accessoirisée, cette SW2 pourrait ne pas jurer si vous étiez en costume.

Mais les améliorations ne sont pas que superficielles : l’écran tout d’abord est bien meilleur que celui de la première itération. La SW1 embarquait un écran OLED de 1,3″ avec une petite définition de 128 x 128 pixels. Là, on passe à 1,6″ et une définition de 220 x 176 pixels ! Et même si ses 176 PPI semblent bien pixelisés par rapport aux 278 PPI de la Samsung Galaxy Gear, cela n’est pas sans avantage. Citons par exemple l’utilisation d’un écran LCD transflectif, une sorte d’écran hybride capable d’utiliser la lumière ambiante ou son propre rétroéclairage. Ce qui veut dire que si vous êtes dehors et que vous souhaitez simplement regarder l’heure, il est inutile d’appuyer sur un bouton pour réveiller l’écran, il n’y a qu’à lire l’heure.

Sony Smartwatch 2

Une autre amélioration appréciable par rapport l’ancienne version, sa certification IP57. Autrement dit, vous pouvez l’utiliser sous un mètre d’eau pendant environ une demi-heure. Un gros avantage par rapport à la Galaxy Gear qui n’est pas armée contre la moindre goutte de pluie. La SW2 se débarrasse du chargeur propriétaire pour adopter un port microUSB et ajoute trois boutons tactiles (retour, accueil, menu) pour remplacer les gestes étranges de la SW1. En résumé, elle reprend grandement l’interface d’Android, ce qui prend tout son sens puisque compatible uniquement avec un appareil Android.

Ce que la SW2 n’a pas, par contre, par rapport à la Gear : une caméra, un micro et un haut-parleur. Et franchement, c’est pas plus mal !

Sony Smartwatch 2

Utilisation

Installation et logiciel

Pour utiliser sa SmartWatch 2, il suffit d’apparier son smartphone Android. Et avec le NFC intégré, c’est encore plus simple : mettez-les en contact une première fois et votre téléphone demandera à télécharger et installer Sony Smart Connect (il s’agit du centre de commande de la montre). Un second contact appariera les deux appareils et c’est parti. Hypothétiquement.

Car en réalité, le procédé est très frustrant. Il nous a fallu pas moins de douze tentatives pour que le tout fonctionne parfaitement. Parfois la montre freeze, parfois elle refuse simplement de s’apparier. Après deux « hard resets » cela dit, c’était bon. Des débuts certes difficiles, mais aucun problème, aucun crash après, peut-être était-ce dû à une mise à jour salvatrice.

Sony Smartwatch 2

Les mises à jour, parlons-en. Elles sont téléchargées par le téléphone et installées automatiquement. On ne s’en rend pas compte à moins de regarder sa montre à cet instant précis. Pratique. Mais en même, la montre a absolument besoin du téléphone pour vivre. Si les deux sont déconnectés, vous pourrez consulter les données déjà téléchargées et bien sûr utiliser l’alarme et la calculatrice mais pour tout le reste (comme Runtastic), il faudra veiller à garder votre téléphone à portée.

Téléphone qui, via Smart Connect, sert de liaison pour installer les applications. De nombreuses applications sont recommandées et il est possible de chercher par catégorie. Cliquer sur l’une d’entre elles vous emmène sur le Google Play Store. Il y a actuellement plus de 300 applications, et plus de la moitié ont été optimisées pour la SW2 – les autres l’étant pour l’écran plus petit de la SW1 -, ce qui place Sony en bien meilleure position que Samsung pour ce qui est du nombre. La recherche, par contre, est fastidieuse.

Sony Smartwatch 2

Applications

A la sortie de la boîte, il n’y a que peu d’applications pré-installées, les classiques en somme: alarme et calculatrice. Mais une fois Smart Connect en place, on découvre les applications recommandées, celles que les utilisateurs utilisent le plus. Et on retrouve Weather, Gmail, Facebook, Twitter et Runtastic. Ouf, celles-là au moins ne sont pas dures à trouver.

L’application Smart Connect, par contre, donne l’impression d’être l’aboutissement d’un projet d’un étudiant de deuxième année. On ne peut même pas rechercher une application par nom ! Il n’y a plus qu’à prier que le développeur de l’application désirée l’ait classée dans une catégorie logique sinon il faut se farcir manuellement les 300.

Mais tout n’est pas mauvais, cela dit. La SW2 possède certaines applications importantes dont la Gear manque. Gmail par exemple, puisque la plupart des utilisateurs d’Android l’utilisent. Et si vous voulez tout simplement afficher toutes les notifications de votre téléphone sur la montre, il existe plusieurs applications dédiées – ma préférée étant WatchNotifier -. Commander s’avère elle aussi très pratique, elle permet de gérer facilement certains paramètres de votre téléphone – couper la data, rechercher un réseau WiFi, etc. -. Et la SW2 possède même une version de Runtastic Pro. Se servir de sa montre pour passer les chansons tout en suivant ses informations de course, le pied. Seul bémol, l’application de contrôle de la musique n’affiche pas les titres, on navigue à l’aveugle.

Sony Smartwatch 2

Malheureusement, sur les 300 applications, beaucoup sont redondantes, ou vraiment mauvaises. Même les meilleures – y compris dans celles pré-installées – peuvent sembler l’œuvre d’un amateur. Il y a quelque chose dans l’interface de la montre qui fait trop téléphone basique. Ca fait vieillot, kitsch. L’interface de la Galaxy Gear a certes ses problèmes mais elle est mieux finie.

La montre

Pour commencer, sachez que la SW2 n’est pas plus inconfortable qu’une montre ordinaire, un vrai soulagement après avoir testé la Galaxy Gear. Le bracelet est flexible et ne se fait sentir outre mesure au poignet. Cela dit, vous pourriez avoir envie de l’enlever pendant que vous tapez au clavier par exemple.

Ne faisant aucun son, son seul moyen de prévenir d’une notification est de vibrer, et pas avec une petite vibration. Cela en fait un parfait réveil, pour quiconque doit se lever sans réveiller son/sa partenaire. Et cela peut malheureusement devenir un problème pour ceux qui reçoivent des mails très, très régulièrement. Il est bien évidemment possible de désactiver les vibrations, mais on prend vite l’habitude d’ôter la montre lorsque l’on ne veut pas être dérangé.

Sony Smartwatch 2

La plupart des réglages des applications se font via le téléphone, ce qui peut paraître problématique mais c’est en réalité une bonne chose. Accomplir des actions un peu complexes peut s’avérer très vite frustrant. L’interface et les applications rament régulièrement et l’écran tactile a la fâcheuse tendance de manquer certaines sollicitations, ce qui, combiné, fait que l’on ne sait jamais s’il faut retaper ou simplement attendre. Mettez tout cela sur un tout petit écran et ajoutez-y des boutons difficiles à atteindre. La recette idéale du malheur…

Courir

La SW2 a certainement ses mauvais côtés, comme toute smartwatch actuelle mais… une montre GPS classique digne de ce nom coûte environ le même prix (ou un peu plus cher) et offre généralement moins de fonctionnalités. Non seulement, vous pouvez récupérer toutes vos données de course avec Runtastic, comme avec une montre GPS normale, mais vous avez tous les avantages de la connexion avec le téléphone : le coaching audio dans vos oreilles et le contrôle de la musique au poignet.

Le principal point noir reste la nécessité d’emmener le téléphone avec vous, mais c’est toujours mieux que de devoir le sortir de sa pochette de protection pour faire la moindre chose tout en essayant de conserver une allure régulière. Vraiment, s’il y a vraiment un truc que j’ai adoré faire avec, c’est courir. Et je l’apprécierais d’autant plus s’il était possible de profiter des données en utilisant l’écran transflectif, je n’aurais plus besoin d’appuyer sur ce si petit bouton à chaque fois que je veux voir temps/distance/vitesse…

Sony Smartwatch 2

On a aimé

La SW2 s’avère parfois pratique. Voir un appel, un email ou un SMS que l’on va ignorer se transforme ici simplement en regardant la montre : plus besoin de sortir le téléphone, le réveiller, débloquer l’écran, regarder, éteindre l’écran et le ranger. Le contrôle de la musique est très pratique, tout comme la visualisation des données de course. L’application Twitter est plutôt pas mal, il est possible de mettre en favori et de retweeter.

Que la SW2 soit étanche et qu’elle utilise un port microUSB est aussi un bon point. Et c’est aussi très pratique de ne pas avoir à appuyer sur un bouton pour voir l’heure. L’alarme silencieuse fonctionne parfaitement et l’autonomie de la montre atteint les trois ou quatre jours en utilisation normale. Et bien sûr, on apprécie le fait que la SW2 puisse fonctionner avec quasiment tous les téléphones sous Android, contrairement à la Galaxy Gear qui ne fonctionne qu’avec certains smartphones Samsung.

Sony Smartwatch 2

On n’a pas aimé

Il est presque toujours aussi facile de passer par la montre que de sortir son téléphone et d’utiliser ce dernier, excepté dans les situations énumérées ci-dessus. L’interface est peu maniable, répond assez mal et même si l’on aime le fait de pouvoir voir en pleine journée, sa faible résolution offre un sentiment de piètre qualité.

La recherche d’application est un vrai calvaire, et les rares applications que l’on trouve soi-même ne sont pas fantastiques. L’installation et la configuration ne se sont pas faites sans erreurs et plantages. Les applications comme Gmail n’affichent que les premières lignes – même si Sony a annoncé augmenter d’ici peu à 200 lignes -. Celles comme GPS Maps2 – qui vous montrent précisément sur une carte où vous êtes – pourraient être vraiment pratiques si la montre en avait sous le capot. Au lieu de ça, il est impossible de naviguer pour s’orienter. Dans de nombreuses applications, cliquer sur une notification ne montre rien, il faut quand même dégainer son téléphone, plutôt dommage pour une montre qui est censé faire précisément cela, non ? Et enfin, elle coûte 50$ de plus que la première version, qui était déjà relativement chère par rapport à ses capacités.

Sony Smartwatch 2

Et alors, j’achète ?

Non. Ce n’est pas la smartwatch que vous recherchez. Désolé. Cela dit, elle est peut-être là, dehors, dans un futur plus ou moins proche, mais à l’heure d’aujourd’hui, elle n’existe pas. Pour le moment, cet appareil à 200$ n’est qu’un jouet qui vous fera perdre plus de temps que vous en gagnerez.

Alors certes, elle est moins chère que la Galaxy Gear, plus confortable et elle a davantage d’applications mais c’est à peu près tout. Planquez vos sous sous votre matelas et attendez de voir ce que l’avenir nous réserve.

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Vont-ils faire une déclinaison fluides corporels comme apple?

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. Et la définition de apparier svp ? On est pas dans la faute de frappe ou d’inattention, là c’est juste que la personne ne sait même pas ce qu’elle rédige.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. oui j’ai bien aimé aussi « cette SW2 pourrait ne pas jurer » parce que en temps normal on voit toujours une montre s’écrier « Merde putein chiottes il est midi ! »

      On passera sur les participes passé a la place des infinitifs tellement légion de nos jours…

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      1. Et jurer ça veut aussi dire « être moche, mal accordé, faire tâche ». Exemple, si tu fais 110kg de muscles et que tu met un marcel rose avec ton jogging slim, bah ça jure.

    2. Apparier c’est associer par paire. Genre tu prends 2 chaussettes, tu les met ensemble, bah tu les as appariées. Là en l’occurrence, les appareils ont beau être différents l’un de l’autre, leur fonctionnement « en équipe », pour faire simple, permet l’utilisation de ce verbe.

  3. Je ne sais pas si vous avez vraiment testé la sw2, mais vos commentaires sont plein d’erreurs, par exemple pour la musique vous avez le nom de l’artiste, de la chanson et la pochette ça ne s’appelle pas naviguer à l’aveugle.
    Il y a beaucoup de commentaires erronés ce serait fastidieux de tous les citer.
    En ce qui me concerne la montre s’est connectée du premier coup, j’ai facilement trouvé les applications que je voulais et tout fonctionne bien.

    Meilleures salutations

    1. De plus ce n’est pas la deuxième mais la troisième pour Sony. Il ne faut pas oublier la LiveView qui elle était une grosse daube (déconnections quasi permanente et casse pied à reconnecter).

      La SmartWatch 1 est pas si mal non plus, j’en ai une et j’en suis content. La connexion est très stable, très bonne autonomie (constaté jusqu’à 7 jours selon utilisation) et elle est plus très cher (comptez 65€) elle peut valoir le coup si vous voulez tester une smartwatch sans vous ruiner.
      Mais la deuxième semble avoir une interface bien plus flexible ce qui était le gros défaut de la première.

    2. Bonjour Ma SW 2 est appairé a un Samsung Note (Android 4.0 ) merci de me faire parvenir un mode d’emploi ,je ne trouve personne autour de moi capable d' »installer les applis .
      Merci d’avance. JCC Marrakech.

  4. +1 Henri,il y as 2 mois j’ai comparer la gear et la SW2,et j’ai finalement choisis de prendre la SW2 avec un HTC one (une petite merveille au passage).
    Je n’ai pas eu tout vos problèmes,tout c’est bien connectée tout de suite et du premier coup.
    Ensuite vous dites des choses inexactes ou incomplète,déja sur l’autonomie vous parlez de 3 à 4 jours,honnêtement vous pouvez rajouter facilement 2 jours en utilisation normale,ensuite sur l’interface vous la trouver kitsch,franchement elle est plutôt simpliste et moderne,et la mienne répond sans soucis de latence et n’a encore jamais freezer,ensuite vous oubliez de préciser qu’il y a un bracelet métal noir un peu mate très bien finis aussi à environ 180 euros avec la montre et pour finir arrêter de dire qu’il est plus rapide de sortir sont téléphone que de regarder sa montre c’est carrément faux,il fallais l’utiliser plus de 2h pour savoir sa.
    Bref préparer vos test correctement Svp,c’est votre travail après tout !

    1. elle s’est connectée au premier coup pour toi, car tu dois surement etre intéressé par la technologie, contrairement a quelques rédacteurs gizmodo qui eux sont intéressé aux nombre de clics par article.

  5. Merci pour le test :)

    D’après mes impressions, la SW2 est effectivement la meilleure actuelle, mais toujours gadget, je suis d’accord avec votre conclusion. J’attends avec impatience l’annonce de la Nexus Gem, puisque Google sait surprendre, et qu’ils ont annoncé travailler sur « simplicité, ergonomie et autonomie »… Ca me parle !

  6. Bonjour,

    je dois dire que je suis resté coi devant votre article.
    Les commentaire négatifs sur celui-ci sont tous justifiés !

    Cette montre a tous les avantages cités mais aucun des défauts énoncés !

    Les pistes audio sont identifiées avec la pochette (comme l’indique M Brusik), la recherche et l’installation des applications est simple et intuitive.
    D’autre part, Il est invraisemblable de dire qu’il est plus rapide de sortir son smartphone, c’est FAUX ! et contrairement à ce qui ait écrit les notification SONT clickables et scrollables !

    Bref cette montre me donne entière satisfaction, elle est très en avance sur ses concurrents (c’est une SONY) et je peux vous assurer que, travaillant en costume tout les jours, elle en est le parfait compagnon également.

    Bien cordialement
    François

  7. Les smartwatches ont un réel intérêt en tant que GPS et coatch sportif sinon comme complément de smartphone, ça fait gadget. Pour le même prix, on trouve des montres-téléphones même.

  8. Bonjour,
    Teste négatif ou partie pris?, je possède cette montre depuis une semaine et… quatre jours d’autonomie, ligne moderne, parfaite pour l’appareiller soit en bleuthoot soit par nfc, elle remplie parfaitement sont rôles et en bonus mon mobile se bloque automatiquement si je m’éloigne.
    Je n’ai qu’un seul regret devoir payé pour avoir une application de calculatrice. Cordialement

    1. Certes mais on ne parle pas de la même chose. On ne peut pas gérer le téléphone avec ces montres là.
      De plus on peut être un geek et aimer les Smartwatch sans être sportif…

      PS: je possède également la SW2 et j’en suis très content. Associé au SBH52 et paramétré avec la reconnaissance vocale, c’est vraiment le couple parfait pour ne plus avoir à sortir son téléphone à tout bout de champs. En voiture, au resto, en réunion, dans la rue, il y a plein d’applications pratiques de ces outils. Après, ça reste une question de gout.

  9. Bonjour tout le monde!
    Vous au moins vous avez eu la chance de l’essayer moi la mienne n’a pas fonctionner…
    Je l’ai retourner au magasin ou je l’ai acheter depuis 1 janvier 2014 et aujourd’hui 07 mars 2014 et toujours rien, au magasin ils disent que c’est la faut a Sony le commercial ou je sais quoi et chez Sony ils disent que c’est la faut au magasin vive SONY je comprend pas leur stratégie commercial pour une société comme Sony vous allez dans n’importe magasin on vous la change sans question no comment alors avant d acheter une Sony réfléchissez chez moi dans mon travail il y en a deux qui on acheter chez Samsung vu que la mienne est chez Sony si j’avais su en plus les Samsung sont belle et fonctionne bien, peut-être que je l’aurais jamais cette montre c’est pas grave vais pas me prendre la tête pour sa mais je casse Sony partout je travail au Luxembourg dans une société que je peux pas nommer ou la technologie on peut pas s’en passer
    bonne journée a vous et bon week-end

  10. Bonjour, est ce que la montre permet d’afficher la fréquence cardiaque dans Runtastic? Vous n’en parlez pas dans votre article. Merci.

  11. Salut, je voudrais savoir si la montre peut afficher de longs messages et emails, car sur la galaxy gear c n’est pas le cas et c’est assez navrant de commencer à lire et de devoir sortir son telephone lire le reste ensuite.
    Merci pour votre réponse.

  12. Son gros problème à mes yeux est son OBSOLESCENCE PROGRAMMEE: après un an et 2 mois de fonctionnement, elle s’est mise à ne transmettre les notifications qu’aléatoirement…support en ligne, hotline…on me l’envoie à un service de réparAtion, qui me dit qu’elle n’est PAS REPARABLE et propose comme seule solution de m’en vendre une nouvelle!!!!!!!!!!!!!!!! SONY se considère dégagé de toute responsabilité car la garantie est dépassée!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité