Les pilotes d’avion seraient de très mauvais pilotes !

Vous croyez être entre de bonnes mains lorsque vous prenez l'avion ? Détrompez-vous ! Il semblerait en effet que les pilotes de ligne ne soient pas d'aussi bons pilotes qu'il n'y paraît, dès lors qu'il n'y a plus de pilotage automatique. C'est en tout cas ce que révèle une étude de l'administration de l'aviation civile des Etats-Unis.

Une étude à paraître diligentée par la FAA (« Federal Aviation Administration ») s’est intéressée aux données de plus de 9 000 vols internationaux. Problème, environ deux-tiers des pilotes commettent des erreurs de paramétrage d’ordinateurs de bord ou ont tout simplement des difficultés à contrôler manuellement leur appareil.

Selon le Wall Street Journal, la cause est à chercher du côté même du pilotage automatique et de ces ordinateurs:

L’étude a monté que certains pilotes « manquaient de connaissances et de technique » pour contrôler proprement la trajectoire de leur avion, et ce entre autre parce que « les méthodes d’entraînement actuelles, les simulateurs et le temps alloué à la formation » ne permettent pas de maîtriser des systèmes aussi complexes.

Que l’on se rassure, dans la plupart des cas, les pilotes ont pu rectifier d’eux-mêmes leurs erreurs.

La FAA ne s’est pas arrêtée là. Elle publie dans la foulée de nouvelles recommandations, 18 au total: accorder davantage d’opportunités aux pilotes de parfaire leur technique de vol ou revoir les designs des cockpits pour qu’ils soient plus réalistes, par exemple.

La FAA discutera notamment de cette étude le 28 Novembre avec les leaders de l’industrie. Il faudra en tout cas quelques années avant d’en apprécier les résultats.

Tags :Sources :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ca veut dire quoi des designs de cockpit plus réalistes ?
    (j’ai toujours trouvé la visibilité des cabines de pilotage trop « encombrée » par l’équipement électronique mais je ne suis pas pilote !)

      1. Putain mais c’est vrai en plus !!!
        Mais sérieusement, changez de métier chez Gizmodo france, vous êtes à la ramasse complète (à part Norédine of course)

  2. Je présume qu’ils parlent des cockpits des simulateurs, qui sont loués a des prix stratosphériques pour du matériel plus que moyen (je parle en général, il y a des loueurs de simulateurs qui ont du matériel absolument identique a ce qu’on trouve dans les avions et je ne comprends pas que ça ne soit pas obligatoire pour les séances d’entrainement de pilotes de moyens/gros porteurs)

    1. A vrai dire bembp, ce que tu dit est partiellement vrai (donc partiellement faux). Pour tout ce qui concerne les prorogations de licence (et donc les qualifications) sur des modèles bien particuliers d’avion (A320, 747, etc) l’utilisation de simulateurs spécifiques (identiques aux vrais avions) est obligatoire en France (ils sont qualifiés tout les ans par la DGAC/EASA).

      De plus, le fait de ne pas avoir une reproduction exacte de l’avion en simulateur (simulateur géneriques, aussi certifiés par la DGAC/EASA) n’est pas néfaste à l’apprentissage du pilotage (je parle là d’apprentissage et non de qualification sur un avion spécifique). Le plus gros problème des pilotes formatés est de ne pas savoir s’adapter à un avion qu’ils connaissent mal, les forcer à continuellement s’adapter dès les prémices de leur apprentissage est donc le meilleur moyen de leur forger des réflexes mentaux…un pilote ne volant que sur un seul avion dans sa vie étant extrêmement rare, ça lui servira toujours… :)

      De plus aux états-unis (ou cette étude à été faite) un simu est certifié une seule fois dans sa longue vie (contre tout les ans, donc, en Europe), ceci malgré les changement opérés sur les avions, l’usure de la machine, ou l’entretiens qui peut être limite.

      Bon c’est mon job alors je dit pas que tout le monde est con, loin de là, je précise juste des choses que tout le monde ne sait peut être pas !

  3. Que l’on se rassure, dans la plupart des cas, les pilotes ont pu rectifier d’eux-mêmes leurs erreurs.

    … Les autres ont postulé au Darwin awards pour s’être écrasés comme des crêpes.
    Sélection naturelle, tout ça tout ça…

  4. Sur une simulation en ffs (full flight sim) le cockpit Est a 90% identique à un vrai , les 10% sont là pour permettre la présence et les actions du formateur .

  5. Je pense que l’article fait plutôt allusion à la formation actuelle de pilotes civiles. Je suis moi même pilote sur Airbus et mes copi sont à l’aise quant à la manipulation des compteurs et le traitement des pannes, un seul maillon faible est le pilotage basique qui tarde à venir en cas de pannes des auto pilotes ou des auto thrust , juste qui tarde mais ça vient, d’ailleurs à ma connaissance un complément de planeur à été ajouté à la formation de ab initio d’air france avant la qt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité