Des robots soldats pour prendre la relève?

Les grandes innovations de notre époque ont souvent pour origine la recherche militaire. L'armée américaine fait un nouveau pas vers le futur en présentant désormais des effectifs robotisés.

A l’occasion d’une démonstration organisée au Fort Benning en Géorgie, l’armée américaine a en effet présenté l’avenir de ses troupes, composées de robots armés autonomes.

L’objectif de ce déploiement est expliqué par l’un des cofondateurs de l’entreprise 5D Robotics participant au projet, Scott Hartley.

« Dans dix ans, il faudra compter un soldat pour dix robots. Chaque soldat pourra être couvert par un à cinq robots capables de surveiller l’ennemi ou de repérer les mines grâce au sondage des sols. »

Capables de sauver des vies donc, ces robots ont pourtant été conçus pour détruire en temps de guerre. Un petit lot d’unités a ainsi été présenté, parmi lesquels des armes hyper performantes telles que le M240 capable d’atteindre une cible à près de 800 mètres.

Car en réalité, pour le moment, les robots doivent surtout permettre aux hommes de survivre et de se défendre dans un environnement hostile.

Les annonces fracassantes ayant eu cours durant cette démonstration concernent bien l’avenir potentiel de l’armée mais reste à tempérer au regard de la réalité actuelle. Ainsi, le Lieutenant Colonel Willie Smith (de son vrai nom) a ainsi déclaré :

« Les robots permettent aux soldats d’être moins fragiles et mortels dans un environnement hostile. Mais je pense qu’il y a encore du travail avant d’atteindre les objectifs visés. »

Tony Stark peut donc dormir sur ses deux oreilles, la concurrence n’est donc pas pour tout de suite.

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Mouais, faudra s’assurer qu’ils savent faire la différence entre ami et ennemi. C faisable, mais implique un équipement infrarouge supplémentaire sur chaque soldat allié.

  2. Les robots n’ont rien à faire sur un champ de bataille. Des machines sans discernement, sans morale, qui seraient incapable de refuser de suivre des ordres aberrants. En plus de ça, une fois supprimée la peur de perdre des hommes sur le terrain, les politiques se feraient une joie de déclencher plus facilement des guerres.

    1. A mon avis, vu le prix que vont coûter de tels joujous, non les politiques ne vont pas aller s’amuser à les balancer sur les champs de bataille juste pour se faire plaisir. Quand tu sais qu’un portique écotaxe doit valoir au minimum 2 ou 3 millions d’euro (vu le matos que ça embarque), le prix d’un tel robot sera je pense du même ordre de grandeur si il veulent en faire des machines réellement efficaces.
      Avant de balancer 150 machines à ce prix là sur le terrain de guerre, on va y réfléchir à plusieurs fois au cas où ça serait pas un traquenard (entre la perte du matos et la technologie que tu fournis à ton ennemi …).

  3. Qu’il est loin le temps des 3 lois de la robotique d’Asimov !
    Pourtant tout est dans les livres, des robots de combats vont nous mener tout droit à une catastrophe.
    Et contrairement à ce que j’ai lu ci-dessus. Oui les politiques et les militaires veulent des robots de combats et en grande quantité. Le prix ? Le prix n’a pas d’importance, et plus en on produit, moins c’est cher. Et surtout moins de morts humains dans les troupes. Comme toute arme électronique elle sera impossible à être utilisé par l’ennemi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité