Curiosity nous fait une petite baisse de tension !

curiosity

Le rover Curiosity qui se balade actuellement sur Mars n'est pas le dernier à faire quelques surprises à la NASA. Il a d'ailleurs été stoppé pendant quelques jours suite à un nouveau problème découvert par les ingénieurs, une petite chute de tension.

Tout le monde a un coup de mou à cette période (glaciale) de l’année et Curiosity semble jouer la carte de la solidarité. Jim Erickson du Jet Propulsion Laboratory de la NASA se veut pourtant rassurant, le bébé devrait s’en sortir, ce n’est qu’un bon gros rhume :

« Le véhicule est sûr, stable, et pleinement capable de fonctionner dans son état actuel, toutefois nous prenons la précaution d’enquêter sur ce qui l’a ralenti. »

En bons parents, les ingénieurs s’occupent de leur progéniture, qu’importe la distance qui les sépare. Après analyses, il s’avère que Curiosity a subi une fluctuation de tension.

« Le bloc d’alimentation distribue 32 volts d’électricité à travers les systèmes du rover. Au 17 Novembre, le niveau avait baissé d’environ 11 volts par rapport au jour de l’atterrissage, et est désormais d’environ 4 volts. »

Cela ne devrait pas impacter son état puisque le système électrique est conçu avec la flexibilité nécessaire pour fonctionner correctement tout au long de cette gamme de voltage, c’est une caractéristique des charges flottantes.

En revanche, ces soucis récurrents réduiraient la robustesse de l’appareil, qui pourrait ne plus supporter d’autres fluctuations. Les ingénieurs supposent également que ces chutes de tension seraient susceptibles d’indiquer un problème dans n’importe quel autre composant du rover.

Concrètement, c’est un peu inquiétant à long terme, bien qu’il n’y ait pas de danger immédiat. Les ingénieurs de la NASA vont maintenant vérifier tous les systèmes au cours des prochains jours.

Tags :Sources :NASAVia :sploid
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. curiosity est une aberration : ce robot fonctionne à l’électricité…

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      1. C’est vrai qu’ils auraient mieux fait de l’équiper avec un réservoir à essence; comme ça il n’y a qu’à le remplir quand il sera vide -__-

  1. Et allez, encore un article de florence avec lequel on peu se torcher le fion !
    Il y aurait tellement de choses à développer sur la base de cet article… Et pourtant ça tombe à plat comme comme une éléphant faisant le saut de l’ange dans une piscine de banlieue maussade.
    Triste et sans saveur, avec une valeur rédactionnelle équivalente au zéro absolue.
    Donnez moi un seau, j’ai besoin de vomir !

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Comme tu le dis si bien, cet article a de bonnes bases. Apres rien ne t’empeche de te renseigner par toi meme sur le sujet !
      Et puis ton exemple de l’éléphant est pourri et même pas drôle

  2. Le problème peut provenir de l’une des dernières éruptions solaires, de la puissance demandée à l’engin pour explorer un terrain actuellement pentu, cela ne semblerait pas être dû à la dernière ré-initialisation informatique mais qui sait ? Curiosity a un an et demi. Est-il garanti deux ans ? :))

  3. Je rejoins quand même l’avis de « Prout », mais de manière modérée.
    Mais votre traduction de l’article est un poil approximative, et induit une incompréhension : 32Volts – 11 n’est pas égal à 4.
    Car en effet, dans l’article original, il est noté que la tension d’alimentation des appareil est de 32V, et que c’est la tension entre le chassis, et le bus d’alimentation (32Volts) qui a varié, et cela dû certainement à un court-circuit mineur (qui selon la définition de la NASA correspond à un contact entre deux élément faiblement conducteur).

    Et à titre indicatifs, quand on parle de volts, c’est forcément d’électricité, donc pas besoin de le préciser. (C’est comme si on parlais de km/h de vitesse 😉 )

  4. Ce type de dysfonctionnement est particulièrement critique! Heureusement le système est revenue à la normale!
    Ce type de chute de tension peut être du à une sur-consommation d’une autre partie du système.
    Plusieurs pistes semblent être envisagées pour identifier l’origine du dysfonctionnement: des radiations cosmiques ?
    Quelques détails supplémentaires par ici:
    http://spacetravelfoundation.blogspot.fr/2013/12/curiosity-mars-rover-is-back-after.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité