SWARM : comprendre pourquoi le ciel ne nous tombe pas sur la tête

D’après Uderzo et Goscinny, les Gaulois avaient peur que le ciel leur tombe sur la tête et se protégeaient la tête avec un bouclier. Ces Gaulois n'étaient pas si fous ! La Terre dispose bien d’un bouclier qui nous protège du ciel ! Et aujourd’hui, l’ESA vient d’envoyer 3 satellites SWARM qui vont nous en apprendre d’avantage sur le fonctionnement de ce bouclier.

swarm champ magnetique terrestre soleil

Le champ magnétique terrestre déformé sous l’action du vent solaire

Sans arrêt, la Terre est bombardée des radiations et des caprices du Soleil, c’est ce que les scientifiques appellent le vent solaire. Heureusement, la Terre a un bouclier pour se protéger des vents solaires, c’est le champ magnétique terrestre. Sans cette armure magnétique, aucune vie n’aurait pu se développer sur notre planète. Les vents solaires souffleraient notre atmosphère dans l’espace aussi rapidement que vous soufflez une bougie.

swarm faible intensite champ magnetiqueLe problème, ce bouclier se fragilise à certains endroits ou s’affaiblit lors des inversions magnétiques qui ont lieu tous les 250 000 ans. Comme l’explique Gauthier Hulot, le responsable de l’équipe de géomagnétisme IPGP : « le pôle magnétique nord bouge sans cesse, et de même, l’intensité du champ varie. En ce moment, l’intensité du champ magnétique terrestre a tendance à diminuer. Et c’est particulièrement vrai en ce moment dans l’Atlantique Sud, au-dessus du Brésil, où il est peu intense. »

 

Cette faible intensité du champ magnétique peut être une source de problème pour les satellites dans l’espace mais aussi au sol, où les humains reçoivent plus de rayonnement. Pour être clair, si le champ magnétique est faible au-dessus de nos têtes, il vaut mieux éviter les séances de bronzette sur la plage.

Comprendre comment fonctionne ce champ magnétique est absolument primordial. Bien sûr, les scientifiques ont déjà quelques éléments de réponse, mais le fonctionnement de ce champ reste un grand mystère. Le champ est produit en grande partie 3000 km sous terre par le noyau terrestre, mais il est aussi influencé par les roches magnétiques de la croûte terrestre et de nombreuses sources externes (ionosphère, magnétosphère, circulation des océans, etc.)

swarm astrium

Les 3 satellites de la mission SWARM ont été envoyés aujourd’hui depuis la base de Plessetsk, en Russie. Ils pèsent 470 kg chacun et ils évoluent sur des orbites légèrement différentes afin de séparer les différentes sources magnétiques et de cartographier en détail leurs variations, non seulement dans l’espace mais aussi dans le temps.

Ces satellites resteront en fonction pendant au moins 4 ans. Ils nous permettront peut-être de comprendre l’anomalie de l’Atlantique sud et éventuellement trouver des mesures de protection. Et éviter ainsi que la crainte des Gaulois ne se prophétise.

Images : ESA – SWARM : Astrium

Tags :Sources :ESACNES
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Merci Norédine.
    C’est triste d’avoir à le dire mais heureusement que tu es là pour remonter le niveau de ce site et nous redonner un peu foi en lui. Tes collègues devraient en prendre de la graine.
    Quoi qu’il en soit je souhaite, je demande, j’exige, une augmentation pour Norédine, il le mérite bien.

    1. Les louanges sont méritées, mais quand même à relativiser :
      Norédine et René ne parlent pas des sujets qui fâchent, par exemple Apple et ses gros pigeons clients naïfs, les dernières consoles, ou les derniers gadgets du moment.
      Si vous ne voulez que des articles du genre de ceux de Norédine ou René, c’est pas sur Gizmodo qu’il faut venir, mais sur Futura-sciences.com, ou sur Techno-Science.net.
      C’est quand même un peu du foutage de gu… gonflé de reprocher aux gens ce pourquoi on les sollicite.

      1. Ah mais je ne reproche absolument pas aux autres rédacteurs des traiter les sujets qu’ils traitent. Non, non loin de là. Tout ce que je leurs demande c’est de faire preuve d’un poil plus de rigueur quant à la qualité d’écriture, l’interprétation et la vérification de leurs sources, leur travail de rédaction, d’interventions constructives dans les commentaires, etc. Je crois que ça s’appelle le professionnalisme, ou un truc dans le genre…
        Et de ce point de vue là, Norédine et René sont à peu près irréprochables. On voit bien qu’ils respectent leur lecteurs et ne les regardent pas uniquement comme des pourvoyeurs de clics. Et ça, c’est vachement bath ! (oui je sais plus personne n’utilise cette expression depuis environ 50 ans mais moi j’adore la caser de temps en temps)

  2. Je plussoie Homer ^^
    Souvent, je ne lis pas l’article mais uniquement les réflexions de génie de mes contemporains 😉
    Vive les commentaires sur Gizmodo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité