Test : Xbox One, une bécane incroyable !

8 ans après, Microsoft nous offre une nouvelle console succédant à la Xbox 360. Le pari est simple pour cette nouvelle bécane : se faire une place dans votre salon, et y rester. Cependant, parfois, on se dit que cette Xbox One a vraiment valu le coup d'attendre, et parfois, on se dit qu'elle est encore très perfectible.

C’est quoi ?

C’est la Xbox One. La console qui succède à la Xbox 360, et qui aura d’ailleurs fort à faire pour renouer avec le succès de son aînée, qui a vraisemblablement gagné la guerre des consoles de la génération précédente. La Xbox One est une console qui sert à jouer, mais également à profiter de contenus annexes. En somme, c’est une machine du futur !

Pourquoi c’est important ?

La Xbox One n’est pas seulement la dernière pièce d’un empire énorme construit sur le secteur du jeu vidéo par Microsoft, c’est également un pari ambitieux sur le futur. Elle est dirigée par Kinect, centrée sur les médias, et voudrait, à terme, devenir le terminal que vous allez allumer pour profiter de vos programmes TV et films favoris. Elle fait plus qu’une simple console, et se débrouille déjà très bien avec ses nouvelles tâches. Enfin, tout du moins, lorsque ça fonctionne…

Design

Xbox One

La première chose que vous remarquez concernant cette Xbox One sera sa taille. Elle est vraiment imposante. On croirait presque qu’une Xbox 360 a mangé une Xbox Slim. Son format tient plus du magnétoscope que du lecteur Blu-ray, et la console traîne en plus un bloc d’alimentation énorme. Ca nous rendrait presque nostalgique de la Saturn, et de ses dimensions minimales. La Xbox One est largement plus imposante que la PS4, mais si ses dimensions, synonymes de composants espacés et bien ventilés, nous évitent une nouvelle affaire « RROD », alors le jeu en vaut vraiment la chandelle !

Xbox One

Mais malgré sa taille, la Xbox One se démarque par un design minimaliste. Rien ne dépasse : aucun angle n’est trop marqué, aucune courbe n’est à noter, et rien ne saura saisir votre regard. A contrario de ses prédécesseurs, qui désiraient être façonnés en X, la Xbox One joue la carte de la discrétion. Vue de l’avant, elle ressemble à un grand rectangle noir mat sur un côté, brillant de l’autre. Elle viendra se nicher sous votre TV et saura rapidement se faire oublier. Dommage que le Kinect, quasiment imposé par Microsoft pour profiter de la Xbox One, soit si imposant. Pour sa défense, ce Kinect de nouvelle génération, contrairement à son prédécesseur, ne va pas pivoter et ressembler à un Wall-E bourré.

Xbox One

Le pad

Inspiré de l’excellent pad Xbox 360, le pad de la Xbox 360 semble encore plus compact, un peu plus lourd également, et surtout plus solide. C’est une réussite incontestable. Le changement le plus remarquable sur ce pad tient de la croix directionnelle, qui est désormais une véritable croix directionnelle, et plus une sorte de disque sur lequel on aurait gravé des directions. Désormais, le bouton « Guide » est placé plus haut sur le pad, et les boutons Start et Select, situés à quelques centimètres de lui, sont plus espacés.

Xbox One

Les sticks analogiques du pad sont plus petits, et plus ergonomiques que ceux du pad de la Xbox 360. Leurs rebords sont dotés d’une texture qui accroche, et on le répète : c’est un délice à prendre en main.

Parlons également des nouvelles gâchettes, qui vont désormais vibrer ! Tout comme les sticks, elle sont simples à manipuler, à presser, demeurent silencieuses et vont « s’amorcer » une fois pressées à fond. On n’a plus l’impression de presser une véritable gâchette, comme c’était le cas avec la manette de la Xbox 360. Nous ne remarquons pas une évolution aussi marquée qu’entre le DualShock 3 et 4, mais il faut dire que le DualShock 3 était franchement perfectible, ce qui n’est pas le cas du pad Xbox 360. D’ailleurs, on aurait tendance à affirmer que le pad de la Xbox 360 était le meilleur pad jamais créé, jusqu’à ce qu’arrive celui de la Xbox One.

Xbox One

En utilisation

Xbox One

Gameplay

Tout comme c’est le cas avec la PS4, la Xbox One va vous décoiffer. Ses premiers jeux (Forza 5, Dead Rising 3, Crimson Dragon et quelques titres dont nous ne pouvons pas encore parler) sont magnifiques, bien que vous puissiez déjà profiter de graphismes aussi précis avec un PC bien équipé. Mais dans le monde des consoles, c’est encore inédit. Remarquez, il valait mieux se prendre une claque, 8 ans après la sortie des Xbox 360/PS3.

Mais certains titres vous offriront un meilleur aperçu de la nouvelle génération que d’autres. Un exemple tout bête : Dead Rising 3, pourtant l’un des meilleurs jeux du line-up de la Xbox One, est assez fade. Il est bloqué en 720p upscalé en 1080p et tourne à 30fps. Ce n’est pas mauvais, mais on s’attend à autre chose après avoir dépensé 500€ dans une nouvelle console.

Xbox One

A contrario du DualShock 4 de la PS4 qui s’allume, le pad de la Xbox One ne jouit d’aucune fonctionnalité différenciante. Sur le fond, vous assoir pour jouer à vos nouveaux jeux Xbox One revient à vous assoir et à jouer à vos jeux Xbox 360. Sur le fond seulement, mais c’est déjà un excellent point. Pointer les sticks du pad vers l’avant est encore plus probant, grâce aux textures modifiées et plus accrocheuses, tandis que les vibrations des gâchettes sont déjà moins remarquables. En fait, on les oublie vite.

Arrivons-en à la partie la plus difficile de ce test : il est compliqué de jauger des vraies capacités de la Xbox One, puisqu’elle n’a encore aucunement été repoussée dans ses retranchements, tout comme la PS4, qui en conserve encore sous la semelle. Le potentiel est présent au sein des 2 bécanes, c’est indéniable, mais pour l’instant, on peut seulement espérer les premiers gros jeux d’envergure. En attendant, les jeux proposés sont funs, pour la plupart, et c’est déjà ça !

La partie sociale

Si vous jouez à la Xbox One, il a des chances pour que certains de vos amis fassent de même. La Xbox One est connectée, dispose de nouvelles fonctionnalités, et vous allez par exemple pouvoir étendre votre liste d’amis à 1 000 personnes. Ce qui devrait être assez, même pour les gamers populaires. Vous pourrez même fidéliser des « followers », qui pourront vous suivre sans que vous les ayez ajouté à votre liste d’amis. Et donc, qu’allez pouvoir faire avec tous vos amis sur cette Xbox ? Et bien, libre à vous de regarder la TV, utiliser des applications, jouer à des jeux (quand même !), débloquer des succès, etc. Rien dans les possibilités de partages disponibles n’est véritablement nouveau, mais il est agréable de les voir bien mieux intégrées, et bien plus réactives.

Enfin, sachez que vous allez pouvoir partager vos parties, grâce à l’application « Project Upload ». A n’importe quel moment durant une partie, vous allez pouvoir dire « Xbox, enregistre ça ! », et la console de s’exécuter, enregistrant à partir des 30 secondes précédentes pour vous laisser un peu de marge. Vous pourrez également ordonner à votre console d’enregistrer vos parties pour une durée déterminée (5 minutes au maximum pour le moment). Une fois que c’est fait, vous pouvez ajouter un commentaire vocal à votre clip, ajouter des commentaires écrits, des filtres, avant d’envoyer le résultat à vos amis du Xbox Live. Et ce n’est pas suffisant, sachez que vous pouvez sauvegarder vos clips sur SkyDrive, pour les partager ensuite de manière plus traditionnelle sur la toile.

Bien que Microsoft ait signé un partenariat avec la plate-forme Twitch, afin de permettre aux joueurs de diffuser leurs parties en live sur la toile, il semble que la fonctionnalité ne soit pas implantée avant 2014. En attendant, la PS4 peut déjà offrir du stream grâce à Twitch et Upstream.

Le dashboard

Le dashboard de la Xbox One marque une avancée évidente par rapport à celui de la Xbox 360, bien qu’il en conserve l’identité. Les tuiles de l’interface de la Xbox One rappellent celles que l’on croise sous Windows 8. C’est rafraîchissant, mais pas révolutionnaire. Dès le moment où la Xbox One est allumée, elle vous permet d’accéder à un nombre impressionnant de contenus. Des jeux, des applications, et des contenus mis en avant, que Microsoft serait ravi de vous voir acheter. Le tableau peut parfois sembler rempli, mais dans l’ensemble, il est ergonomique.

Xbox One

Mieux encore : c’est réactif. Les applications peuvent bien mettre quelques secondes à se lancer (entre 5 et 10 secondes), mais vous pouvez zoomer à volonté sur le dashboard sans rencontrer le moindre lag. Cependant, nous avons rencontré quelques plantages sur des applications, notamment sur SkyDrive et Internet Explorer, mais il faut avouer que nous disposions d’une Xbox One équipée d’un firmware non finalisé. Aussi, la fonction « Snap » qui vous permet de regarder la TV en jouant à vos jeux était assez buggée (une fenêtre se cale à côté de votre fenêtre de jeu, à vous la joie de regarder Les Z’Amours en décimant du zombie dans Dead Rising 3 !).

L’interface est customisable, vous pouvez en modifier les couleurs et enregistrer les changements pour chaque compte, ce qui permet par exemple de différencier deux profils stockés sur la même console, et de savoir en un coup d’oeil lequel est connecté.

Kinect

L’interface de la Xbox One peut être intégralement commandée par Kinect, grâce à une liste de commandes vocales longue comme le bras. C’est pratique, même si les vieilles habitudes subsistent, et qu’on aura plutôt tendance à explorer cette interface à l’aide du pad.

Les commandes vocales

Kinect à beau être une caméra, elle est dotée d’un module de reconnaissance vocale très puissant, à lister dans les points forts de la Xbox One. Il est évident que Kinect, et sa capacité à toujours tendre l’oreille pour saisir vos demandes sans aucune attente, fut dès le départ décidé pour être l’un des piliers de la console. L’intégration de Kinect est profonde, très profonde même.

Dans des circonstances optimales, le système de reconnaissance vocale de Kinect est bluffant. Il n’y a sans doute rien que vous ne puissiez faire, activer, lancer, etc. sur Xbox One sans pouvoir passer par Kinect et son module. Le seul menu qui nous a été rendu difficile d’accès par ce biais fut le menu des réglages. Sinon, tout roule : vous pouvez demander à la Xbox One de passer d’une application à une autre en lui donnant un ordre vocal, tout comme vous pourrez lancer un jeu de cette façon, vérifier vos notifications, lancer un appel sur Skype, etc.

Voici un bon exemple des capacités de reconnaissance vocale de Kinect : dans Internet Explorer, vous pouvez lui demander de se rendre sur Gizmodo, et de « cliquer sur ce lien ». D’un autre côté, les commandes dites générales vont systématiquement vous demander de débuter vos ordres par « Xbox ». « Lance Skype » ne fonctionnera pas si vous n’avez pas interpellé votre Xbox One auparavant. Il faudra toujours dire « Xbox, lance Skype ». Jamais non plus « Xbox, lance Forza », mais « Xbox, lance Forza Motorsport 5 ». Pitié, que les développeurs y aillent désormais mollo sur les titres à rallonge…

Rassurez-vous : un tutorial est là pour vous aider à saisir le mode de fonctionnement du module de reconnaissance vocale de Kinect. Ce tutorial va être à télécharger sur le marketplace Xbox Live. Un temps d’adaptation sera nécessaire pour amadouer cette fonction, mais ça vaut vraiment le coup.

Lorsqu’il est question d’écouter, Kinect tendra toujours l’oreille, mais il a par contre du mal à gérer le bruit de fond. Dans des conditions optimales (vous êtes seul devant votre console et Kinect, dans une pièce petite, mais pas trop), Kinect vous comprendra entre 90 et 95% du temps, même en étant éloigné, même en parlant à voix basse, même en mâchant vos mots. Nous avons réussi à faire en sorte que la Xbox mette en pause la musique en cours depuis la salle de bain, avec la porte ouverte. Mais vous ne pouvez pas donner d’ordre à la Xbox pendant que vous faites pipi : le bruit de fond va en effet le troubler.

C’est étonnant de voir Kinect se perdre lorsqu’il est perturbé par un bruit annexe. Bien que Microsoft ait évidemment pris en compte les bruits de fond (une explosion dans un jeu ne gênera pas le capteur), Kinect va être déboussolé dès qu’il entendra la sonnerie d’un mobile, des enceintes jouer un morceau même à faible volume, le voisin du dessus marcher (gênant…) ou quelqu’un tousser dans la pièce d’à côté. Kinect comprend les ordres mâchés, mais se perd dès qu’il entend des bruits. D’ailleurs, dès lors que ces bruits annexes sont constants, Kinect ne semble plus écouter du tout, et il faut un retour au silence pour qu’il ingurgite de nouveaux des ordres.

La caméra

Xbox One

Kinect est avant tout une caméra ! Le capteur assure d’ailleurs à la tâche, dans des conditions optimales. La chose que fait le mieux Kinect est d’identifier des joueurs, et de les connecter à leur compte automatiquement. Il opère en arrière plan, tout le temps, et se trompe rarement, même s’il demande entre 10 et 15 secondes pour boucler l’opération. Il n’y a pas de mots pour décrire ce moment où vous vous installez dans votre canapé et que Kinect vous reconnaît et vous identifie sans que vous n’ayez rien à faire.

Et il n’y a pas de « veuillez regarder la caméra sans bouger pour qu’on vous identifie » au programme. No, Kinect vous identifie tout seul, comme un grand, et si plusieurs personnes se trouvent dans la pièce et qu’il identifie la mauvaise personne (ça arrive), vous n’aurez qu’à lever votre main pour corriger son erreur. C’est à peu près tout pour ce qui est de la calibration.

Par contre, là où c’est déjà moins « drôle », c’est lorsque Kinect va vous confondre avec une autre personne présente dans la pièce lorsque vous jouez. La tradition des joueurs veut qu’on aime cette blague potache visant à déconcentrer le premier jouer en utilisant le second pad lorsque c’est possible. Là, on monte d’un écran avec Kinect, qui vous permet de prendre la place d’un ami dans certains cas… Et si Kinect est plutôt bon lorsqu’il s’agit de reconnaître les joueurs avachis dans le canapé (si tant est qu’ils disposent d’un compte enregistré dans la console), il a parfois plus de mal à savoir qui joue et qui doit jouer.

Pour sa défense, Kinect n’a pas besoin de beaucoup de place pour étaler sa « magie », du moins pour reconnaître les tâches basiques demandées. Vous pouvez d’ailleurs vous éloigner de lui à une distance raisonnable en étant décentré par rapport à l’écran, assis sur une chaise, les pieds croisés, il vous reconnaître quand même !

Concernant le fait d’utiliser Kinect pour naviguer à l’aide de ses mains au sein de l’interface de la Xbox One, nous sommes déjà plus réservés. En fait, on se rend compte qu’on a l’air stupide à gesticuler des bras pour passer d’un menu, d’un jeu, d’une application à l’autre, et qu’il est plus simple d’utiliser le pad pour arriver à ses fins.

Dans les jeux pensés pour Kinect, le capteur n’a jamais été aussi bon. Dans une certaine limite, il vous reconnaît comme un squelette, et dans le jeu Kinect Sports Rivals Preseasons, le capteur a reconnu sans mal nos mouvements. Mais même avec la meilleur technologie, on fini par rencontrer quelques soucis. Ce fut le cas, parfois, et Kinect ne reconnaissant par exemple pas notre posture de base : il se bloquait sur le même mouvement sans fin.

Pour le reste, on imagine que Kinect jouira d’une exposition minimale dans les jeux traditionnels, et qu’il se contentera d’assumer des fonctions assez secondaires. Tant mieux ?

TV

L’une des premières raisons qui ont fait que vous avez voulu vous offrir une Xbox One était peut-être due au fait de sa capacité à vous offrir une vision futuriste de la TV. Vous pouvez regarder la TV depuis votre Xbox One, et même accéder à vos chaînes payantes favorites. Votre Xbox va être en mesure d’allumer votre TV, de l’éteindre, de monter ou baisser le volume, et passer en muet, etc. Et vous allez pouvoir activer toutes ces commandes grâce au pad de la console ou grâce à votre voix, en passant par Kinect. Mais là où ça devient vraiment intriguant, c’est lorsque vous vous décidez à accéder à vos chaînes payantes depuis votre Xbox One. Vous accéderez alors à une interface de type Metro pensée pour l’usage. Dommage, c’est encore assez lent, et assez peu adapté à notre marché.

Smartglass

Xbox One

La Xbox One a hérité d’une nouvelle application Smartglass, déjà disponible sous Windows Phone 8, iOS et Android. C’est à peu près la même application que celle déclinée pour la Xbox 360, mais elle dispose d’une interface revue et intègre de nouvelles fonctions. Elle se synchronise avec l’écran principal de votre Xbox One, et vous y retrouvez vos contenus épinglés, vos applications récemment lancées et tout le volet social rattaché à votre compte Xbox LIVE.

Le plus important, c’est que cette application va vous servir de télécommande, émulant le pad de la console. C’est pratique à un point que vous ne pouvez même pas imaginer.

On a aimé

La Xbox One est une machine du futur. Elle fait tourner des jeux et le fait bien, mais elle offre également bien plus. Les commandes vocales et Kinect sont intégrés en profondeur dans la console, et vous serez bluffé lorsque vous naviguerez dans l’interface à la voix pour la première fois. Aussi, c’est une joie que de voir Kinect vous identifier automatiquement dès lors qu’il vous aperçoit !

Mais si le fait de commander votre console à la voix n’est pas votre truc, sachez que vous pouvez tout à fait vous en passer. Vous pouvez jouer à vos jeux avec un pad, et vous n’aurez jamais à parler à votre console, ou à agiter vos bras pour naviguer dans les menus. Vous pouvez poser une serviette sur Kinect, ou même le débrancher et le ranger.

Xbox One

On n’a pas aimé

Bien que la Xbox One offre en grande partie ce qu’elle avait promis dès sa sortie, le résultat n’est pas encore parfait. Les commandes vocales non reconnues sont rares, celles mal interprétées sont déjà plus fréquentes. Mais elles arrivent, souvent lorsque quelqu’un se trouve dans la même pièce que vous. Kinect va déployer son énorme potentiel uniquement lorsque vous serez seul face à lui.

La Xbox One est très certainement un monstre de puissance vis à vis de votre Xbox 360, mais il y des exceptions troublantes dans son line-up. Dead Rising 3 en 720p, Call of Duty : Ghosts également en 720p upscalé en 1080p, à l’opposé de la version proposée en 1080p natif sur PS4. Les jeux Xbox One sont bluffants pour la plupart, mais les jeux multi plates-formes sont plus fades qu’escompté.

Le Xbox LIVE est toujours trop onéreux. Oui, Sony facture désormais l’accès au jeu en ligne sur PS4, par rapport à la PS3, mais il est dommage de voir que Microsoft oblige à disposer d’un abonnement Xbox LIVE pour profiter de services tels que Skype, Xbox Music, Muzu.TV, TED, Twitch, Internet Explorer et Machinima. Dur pour une machine qui se veut être un terminal tourné vers le media…

Et alors, j’achète ?

Pas encore. Il est généralement assez peu rentable d’acheter une console à sa sortie. Prenez l’exemple de la PlayStation 4, partiellement touchée par un « Blue light of death », qui concerne moins d’1% des consoles, pour vous en convaincre. Bien sûr, il est possible que la Xbox One ne rencontre pas le moindre souci de lancement, mais le problème du « Red Ring of Death » est encore frais dans nos mémoires. A côté de ça, les jeux accompagnant le lancement de cette console, bien que légèrement supérieurs à ceux accompagnant le lancement de la PS4, sont assez légers. On attendra les premières bombes prévues : Watchdogs, Titanfall et Halo 5 par exemple.

Le software n’est pas non plus parfait et nous avons rencontré quelques couacs de ce côté. La solution de streaming Twitch ne sera pas disponible avant 2014.

Pour le moment, la Xbox One apparaît comme une solution pensée pour s’installer dans votre salon, et son prix de 500€ se justifiera partiellement du fait qu’elle embarque environ 100€ de matos propre à une box TV, mais vous allez devoir attendre encore un peu avant de la voir exhiber ses réelles capacités.

Mais ces soucis pourront être réglés avec des optimisations software à n’en point douter, et il se pourrait alors que la Xbox One prenne sur la question des à-côtés une avance considérable vis à vis de la PS4. En attendant, commencez à faire de la place sous votre téléviseur, vous en aurez besoin !

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. article très objectif…

    « une bécane incroyable »

    LOL

    « Bien sûr, il est possible que la Xbox One ne rencontre pas le moindre souci de lancement » »

    LOL

    « 500€ se justifiera partiellement du fait qu’elle embarque environ 100€ de matos propre à une box TV »

    LOL

    mon dieu…

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Moi c’est surtout le « La console qui succède à la Xbox 360 … qui a vraisemblablement gagné la guerre des consoles de la génération précédente. » qui me dérange, j’aurais en effet dit match nul entre la ps3 et la xbox 360…

      1. Et non pas match nul, la XBOX 1ere du nom avait été 5 fois moins vendu que la PS2 étant, donné que la 360 à fait « jeu égale » avec la PS3 c’est donc que Microsoft à grappiller 30 à 40 % de part de marché, donc c’est Microsoft avec la 360 qui à gagné…!

        1. elle a gagner quoi ? c’est 80 million de console vendu des deux coté avec playstation qui on des exclus extraordinaire contrairement a xbox. c’est plutot match nul avec un petit avantage pour sony.

          Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. L’article est Pro-Xbox !!!!
    Vous me décevez Gizmodo :(

    Ex: comme si le design de la Xbox one allait parfaitement dans un salon ???!!!!

    Elle est juste horrible et imposante !!!

    Je ne vais pas énumérer tout les exemples non-objectif de l’article mais c’est vraiment pas professionnel…

    L’auteur de l’article doit avoir des actions chez Microsoft :)))

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. encore une personne qui parle pour rien dire, toi visiblement tu es payé par Sony, j’ai les 2 consoles et je préfère et de loin la 360 et les exclues Microsoft, le live est meilleur, la manette et meilleure etc……

  3. Hum le pad de la XBOX 360 n’était pas ce qui se faisait de mieux. En l’occurence je préfère celui de la PS3 car il a une vrai croix directionnelle…

    Le pad de la One s’annonce prometteur vu qu’ils ont corrigé ce défaut.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Si tu prends en main le pad de la PS4 tu verra qu’il se sont énormément rapproché de l’ergonomie de celle des Xbox, les manette Xbox étant reconnu pour être les meilleurs manettes qui soient, digne successeur de la manette dreamcast en son temp.. si si !

  4. alors, ben… le cheque de microsoft, il sent bon ? ça fait du bien sur le compte epargne ? HEIN ?

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  5. Article pro Microsoft. C’est aberrant pour un rédacteur de faire cela et dans de vrais sites ils sont sanctionnés

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  6. Merci pour l’article, une petite erreur « Le pad

    Inspiré de l’excellent pad Xbox 360, le pad de la Xbox « 360 » (One) semble encore plus compact,… »

    Merci ! bonne soirée

  7. Je vois pas en quoi c’est un article pro Microsoft. 1/4 de l’article démonte la console. et si la console est super bien faite vous voulez qu’ils disent quoi ?

    On verra sur l’article PS4 si les gens vont crier au scandale du favoritisme Sony.

    1. Non non, le même article avec la ps4 n’aura pas le même impact, la ps4 c’est la console des français, donc en faire les louanges c’est pas un problème.
      C’est comme un article sur un iPhone, on cri au scandale, mais un article sur un nokia Lumia c’est pas grave.

  8. « Dead Rising 3 en 720p, Call of Duty : Ghosts également en 720p upscalé en 1080p »

    HahaHAHAHAAHahAhahAhAhahAHAahaHahahAhahahAhaAH

    Allez Ciao.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  9. C’est pas tant qu’il est pro X box qui pose problème, après tout un rédacteur pourrait avoir eu un coup de coeur halluciné. Mais plutôt que ce papier a une forte odeur de billet sponsorisé, ce qui est bien plus grave. En même temps, tout le monde sait que ça s’est bien imposé.
    Je vous laisse repérer la structure de l’article, les nombreux mots clefs et expressions qui valent de l’or associés à de magnifiques points d’exclamation. Repérons le titre (c’est flagrant), le chapeau, la définition de la console, et la conclusion pour s’en faire un jugement éclairé. « Ne l’achetez pas » du papier nous fait comprendre que le rédacteur s’est vu ouvrir la console et le site une petite enveloppe ou quelques promesses. Parce qu’il dit mieux le rédacteur ! Il dit attendez un mois, genre Noël parce que ce qu’il n’a pas aimé, c’est un des points faibles de cette console : c’est un « monstre de puissance ».
    Bref, le père noel est passé dans les locaux. Et le rédacteur poli aurait été plus inspiré de réduire son papier à un « merci Microsoft » qui aurait été plus court mais pas moins informatif.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  10. La partie la plus WTF de ce test :
    « Arrivons-en à la partie la plus difficile de ce test : il est compliqué de jauger des vraies capacités de la Xbox One, puisqu’elle n’a encore aucunement été repoussée dans ses retranchements, tout comme la PS4, qui en conserve encore sous la semelle. Le potentiel est présent au sein des 2 bécanes, c’est indéniable, mais pour l’instant, on peut seulement espérer les premiers gros jeux d’envergure. »

    Comment peut-on dire que ces consoles en ont encore sous la semelle alors que quelques chapitres plus haut vous expliquez que Dead Rising 3 ne tourne qu’en 720p ET a seulement 30 FPS … A peine sortie, les premiers jeux dispos sur ces consoles les poussent et en atteignent déjà les limites …
    Bien évidement Battlefield 4 et son moteur next-gen ne tournent pas non plus en 1080p mais pire encore, c’est CoD:Ghost et son vieux moteur graphique qui lui non plus ne tourne pas à 1080p …

    Il y a un vrai marché à prendre pour les futurs SteamBox …

    Au final, une Xbox coûte 500€ mais tout le monde a besoin d’un PC aujourd’hui …et bien je préfère mettre ces 500€ de plus dans l’achat de mon PC pour avoir une carte graphique et un processeur plus puissant.

    Cet avis n’engage bien sûr que moi.

    1. Je rejoint l’avis du rédacteur sur le fait que la réel puissance des consoles à pas encore été réellement démontré, suffit de regarder TOUTES les consoles sorties à ce jour, plus le temps passe et plus on apprend à dompter la bête. Le fait est que les développeurs se fiche d’utiliser les ressources de la console a fond en optimisant leurs jeux à la sortie vue qu’elles ont une puissance brute qu’il leur laisse de la marge par rapport à l’ancienne génération, et puis franchement, un CoD… qu’il soit à 720p ou 1080p…ça pique les yeux dans les deux cas. Et le fait que CoD ne tourne pas en 1080p c’est la faute des dev’…

      Par contre pour l’argument du prix je te rejoint, moi même je vais améliorer mon pc ce noël plutôt que de dépenser 500 boules dans une console fraichement sortie. je l’achèterai dans 3 ans pour les exclus (HALO <3 ) à -50%, comme à chaque fois ! :p

    2. Un PC à 500 euros? Autant jeté son argent par la fenêtre!
      Tu comptes faire quoi avec un PC à 500 euros? Jouer à Civilisation?
      Compte min 700 euros pour avoir une configuration satisfaisante, mais ce n’est pas avec 500 malheureux euros que tu trouveras un PC capable de faire fonctionner un bf, cod, GTA …

      1. toi tu n’as rien compris ! il disait en faite que tout le monde a besoin d’un ordi et quitte à en acheter acheter un à 500 euros et une console au même prix il préférait s’acheter un pc puissant pour 1000 euros…

  11. Je ne défendrais pas Ben ni qui que ce soit, je sais juste qu’il y aura encore des rageux qui diront « GIZMODO est pro SONY  » quand Ben fera son test sur la PS4. Bref.
    Les deux consoles sont de chouettes bécanes c’est clair (bien qu’elles soient arrivées 3 ans trop tard à mon gout) maintenant attendons l’arrivée de la PS4, attendons un peu pour avoir du feedback car ça ne se sera pas deux jours après la sortie que l’on aura assez de recul..
    Par contre Ben, fais gaffe un peu à ce que tu dis merde..! :  » Inspiré de l’excellent pad Xbox 360, le pad de la Xbox « 360″ (le pad de la xbox One plutôt.. :/ )

  12. Avis à la rédaction : vérifiez vos infos avant décrire n’importe quoi !

    La PS3 a été plus vendue que la 360 selon les derniers chiffres établissant un écart de 2 millions d’unités environ ! 80 000 000 pour la PS3 et 78 000 000 pour la 360.

  13. Sans surprise, les commentaires habituels Et pathétiques sont toujours là. « Bouse pour les bouseux » etcétéra etcétéra…
    Quand on crie pas au pro MS on crie au pro Sony ou quand on crie pas au pro Apple on crie au pro Samsung…
    Tout ce que ça montre c’est que les gens adorent cet endroit pour se plaindre et insulter les gens qui n’ont pas pas les mêmes goûts.juste pathétique. Vous faites ça dans la vraie vie? Vraiment? Vous devez être bien seuls IRL…

    Bon sinon comme certains l’ont dis, je pense que c’est une bonne machine tut comme la PS4 pour ceux qui aiment le gamine consoles. Chacune a ses avantages.

  14. Bonsoir, juste pour info l’œil humain ne peut capter que 25 images par secondes soit 25fps donc je ne voit aucune utilité à avoir 60 ou meme 100 fps car vous en raterez 35 ou 75!

    Salutations

    1. Et bien c’est faux et archi faux et bien trop répendu comme idée, sa marche dans l’industrie du cinéma car les 25 ips son combler par un mouvement de flou perpetuel ( dont j’ai oublié le nom ) mais il y à bien une très net différence entre 30 et 60 ips, tout les gros joueurs pc de FPS apr exemple pourront te le dire, je t’invite d’ailleur à aller regarder se site qui compare bien les deux cas et illustre bien le « flou » utiliser pour créer une impretion de fluidité :
      http://frames-per-second.appspot.com/

      ( c’est pour cela que si vous mettez pause sur un film l’image ne sera jamais nète, le flou joue sur la percistence rétinienne pour « créer » une impression de fluidité fictive.)

      Donc OUI il y à une difference entre 30/60 et 120 ips/fps ( bien qu’ilf aut uné cran a 120 hz pour voir la diff sur le dernier cas )

  15. Chaque appareil vendu aujourd’hui (console de jeu, téléphone, tablette) cherche à proposer de plus en plus des contenus basés sur 1/ le média social 2/ le contenu payant. A cela on peut rajouter le « contrôle » des utilisateurs (à titre d’exemple Google qui centralise tout et oblige à avoir un compte Google+ pour commenter sur utube)

    Ca peut paraitre étrange ce que je vais dire mais pour ma part, j’ai la sensation que les consommateurs, les jeunes en particuliers, commencent à en avoir marre des sites « sociaux » type facebook ou google+ (twitter mis à part car utilisés à des fins d’auto promotion par les politiques, les artistes etc.). A cela se rajoute le fait que le pouvoir d’achat s’affaiblit et que les fameux contenus payants ne sont plus la priorité des consommateurs. Qui plus est, « dis moi ce que tu achètes et je te dirai qui tu es », le tracking virtuel des consommateurs énerve/effraye de plus en plus et cela ne va pas en s’arrangeant.

    Je me trompe peut-être mais je parierai que les futurs consommateurs chercheront plutôt à se « déconnecter » du réseau (qui ne veut pas dire arrêter de surfer sur le web), à limiter l’appartenance à un quelconque média et à diminuer de plus en plus le partage sur internet. Une srte de repli sur soi par rapport à cette avalanche de services payants et sociaux divers.

    Une preuve en est la sortie de la dernière offre Bouygues qui propose une box avec un forfait mensuel lowprice pour profiter uniquement d’internet+téléphonie, le constat étant que malgré l’abondance des services des box internet (télé connectée, achats de films etc), cela n’intéressait pas tant que cela les consommateurs.

    En achetant la dernière XBOX mon interet est de JOUER à des jeux mais pas forcément de profiter de tous les trucs et machins proposés type Skype, Muzu, XBox music etc.

  16. Mensonge Kinect 2 ne tient pas toutes ses promesses, il faut s’y reprendre plusieurs fois avant qu’il comprenne la requête qu’on lui demande, il comprend 1/50 franchement ça ne fonctionne pas très bien imprécis pour la reconnaissance de mouvement idem il capte pas tout le temps.

    Gadget inutile pire que le premier à foutre au placard.

  17. La Xbox One, propose un large panel de fonctionnalité déjà vu dans la Xbox 360 mais aussi de nouvelle fonctionalité. En ce qui concerne les chiffres des ventes sachez que les deux consoles sont au coude à coude, mais vaut mieux attendre après la période des fêtes pour être fixé là dessus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité