« Happy Hour », un virus pour sortir plus tôt du bureau

Les virus informatiques sont aujourd'hui capables de bien des choses, des plus ennuyeuses aux plus sournoises. Si la majeure partie d'entre eux sont néfastes, certains se veulent plus récréatifs. C'est le cas du "Happy Hour Virus", un faux virus dont le seul but est de vous donner un prétexte pour rentrer chez vous plus tôt.

16h, un vendredi soir. Plus que quelques heures/minutes – rayez la mention inutile – avant d’être enfin libéré du boulot. Le téléphone sonne, réunion improvisée, votre patron a besoin de vous. Exit les plans pour ce soir !

Heureusement, un petit tour sur le site du Happy Hour Virus, un petit clic sur Kernel Panic/Ecran cassé/Ecran bleu de la mort – là encore, rayez les mentions inutiles et n’ayez pas peur il ne s’agit que d’une page web affichée en plein écran! -, allez voir votre patron, l’air le plus navré du monde, éteignez votre ordinateur, rageur, et rentrez chez vous.

Plutôt pas mal comme plan, non ? Attention cela dit, il suffit d’appuyer sur Echap pour « réparer » votre ordinateur ! Bref, si l’idée est marrante, elle n’est évidemment pas à reproduire au bureau, les risques sont trop gros !

Tags :Sources :Oh Gizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. En même temps les gens qui n’ont pas de passion pour leur travail n’ont cas démissionner.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Je m’interroge sur le réalisme de ta notion de passion.
      Imagine une France sans éboueurs, sans personne pour ramasser les immondices au bord des grands axes, sans fossoyeurs, sans chauffeurs de bus etc…
      Les métiers chiants en France c’est plusieurs millions de personnes de la vraie vie de tous les jours que toi même tu en connais plein dans ta vraie vie IRL de tous les jours (si tu en as une) et je te parle même pas du reste de la planète terre…

      On a pas tous la chance de devenir ninja, admin réseau ou maître du monde.

      1. Si, n’importe qui peut réussir et avoir une vie digne de ce nom. Suffit de se sortir les doigts du cul, mais bon, la moitié de la populace n’a pas envie de se distinguer et préfère toucher le RSA/smic en restant dans son trou 😆

        Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
        1. Car pour toi réussir sa vie c’est avoir un boulot qu’on aime?
          Drôle de réussite… quand tu fera le bilan de ta vie ça va être : « super j’ai eu une vie de folie j’ai réussi à classer mes dossiers toujours à temps ! » Youpi la réussite…
          A l’inverse j’ai fait un autre choix, depuis mes 20 ans je voyage et je ne me pose jamais plus d’1 an dans un pays. Alors oui je ne gagne pas 35 000 euros / an, oui je n’ai pas de crédit pour une maison, une voiture, oui je n’ai pas une femme avec des enfants qui me méprisent (là j’exagère quoique…) mais je vois et je vis des choses que vous même avec vos congés payés sur la côte vous n’aurez jamais. Ça c’est ma réussite mais c’est subjectif 😉

  2. @Lorent : j’ai envie de dire : Why not both ? :p Quand tu gagnes un bon salaire de cadre, il y a pas de raison que tu puisses pas te faire plaisir de temps à autre 😉 ! Comme mon patron, jeune entrepreneur cool et passionné, qui a dernièrement fait la Diagonale des fous (hors compet pour l’instant) et qui voyage une à deux fois par an, avec sa femme ou ses potes. Moi je rentre à peine dans le business, mais j’ai bien kiffé mon escapade en Crète il y a trois semaines… Et mon Opel Corsa :p (oui je me la pète moi aussi lol).

    1. Oui de temps en temps… et encore en allant en vacances où tout le monde va…
      Il y a 1 mois je me suis posé sur une petite ile du pacifique pour un taff de gardien (va savoir ce que je devais garder mais bon…) et résultat une magnifique cascade et un putain de soleil donnant dessus. Bref pas un coin a touristes et ça c’est mon truc. Après chacun son truc mais qu’on ne dise pas qu’avoir un taff qu’on aime est signe de réussite. J’espère qu’il y a plus important dans vos vies. Mais je suis de retour depuis quelques jours en France, vous faites tous la gueules ici… y a peut être un lien avec vos supers taffs…

      1. Comme tu disais, Lorent, c’est subjectif. Toi, ton taf se résume à voyager et faire des tâches variées avec énormément de libertés et aussi beaucoup de contraintes. Ce style de vie que tu mènes ne plait pas non plus à tout le monde. Certains préfèrent rester pépère avec un job stable, une femme des enfants et profiter des vacances pour se relâcher complètement. Donc, oui tu as un « boulot » que tu aimes et tu as donc réussi ta vie. D’autres ont des places fixes, ils aiment leur boulot et ont réussi également leur vie de leur point de vue. Tout dépend des objectifs de vie fixé par chacun.

    2. « Je me la pète » et « Opel Corsa » dans la même phrase ?
      Sinon chacun voit le bonheur comme il le souhaite, y’a des chômeurs heureux, des salariés, des cadres, des PDG heureux. Réussir sa vie ne se résume heureusement pas à sa vie professionnelle.
      Enfin du coup, d’un faux virus on en vient à philosopher sur le bonheur, si c’est pas beau ça :p (enfin y’en a qui en profitent pour étaler leur vie mais bon je m’éloigne).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité