Test : iPad mini Retina, un plaisir pour les yeux

L’iPad mini de l’année dernière était proche de la perfection dans tous les domaines, sauf dans celui qui compte le plus. Tout ça à cause d’un écran digne d’un flan en comparaison de l’écran Retina de son grand frère iPad et des autres concurrents sur le marché des petites tablettes. Cette année ? Sortez les sangliers, attachez le barde, c’est parti pour le banquet.

Qu’est-ce que c’est ?

C’est tentant, et pas totalement faux, de mettre dans le même sac l’iPad mini et les autres petites tablettes, comme le Kindle Fire et la Nexus 7. Vous ne devriez pas, de la même façon que vous ne devriez pas mettre dans le même sac un ourson tout mignon et un poisson clown tout aussi mignon. Ce sont des bêtes différentes, avec des arsenaux différents.

Le concurrent le plus pertinent de l’iPad mini, c’est l’iPad mini. Surtout dans sa version de l’année dernière, une belle machine de guerre qui se tirait une balle dans le pied avec son écran de seconde zone. Une voiture de luxe avec un volant en crocodiles Haribo (paix à son âme). Johnny Depp avec des cheveux en choucroute (paix à l’âme du glam’ rock).
Donc : l’iPad mini de cette année est, plus que toute autre chose, un correctif, une mise à jour de la version précédente. Avec l’ajout d’un écran Retina tant attendu, des trippes puissantes, il retire tous les « presque » de l’un des meilleurs appareils produit par Apple. En quelques mots, c’est la tablette que vous devriez acheter.

Pourquoi est-ce que c’est important ?

Mettons un instant de côté la course aux armements à laquelle se livrent Google, Apple, Amazon, Samsung pour coller les tablettes dans le cœur des technophiles. C’est vrai qu’il y a beaucoup d’enjeux pour chaque entreprise, notre futur informatique passe probablement (inexorablement ?) par les tablettes, et plus précisément, les plates-formes auxquelles elles nous habituent. Mais ça c’est leur problème.

L’iPad mini Retina compte parce que les efforts de l’année dernière, pour la première depuis longtemps, n’ont pas permis à Apple d’être compétitif sur un segment de marché qui compte beaucoup pour la marque à la pomme. Si vous en avez acheté un, vous avez payé bien plus pour quelque chose qui n’est pas aussi bon que ce que vous auriez pu avoir à la place. C’est aussi simple que ça.

Design

L’iPad mini de cette année ressemble comme deux gouttes d’eaux à son prédécesseur. Un extérieur complètement inchangé si ce n’est qu’il perd un quart de millimètre en épaisseur, 22 grammes sur la balance, et que ses entrailles ont fait de la musculation pour supporter l’écran Retina. Vous ne vous apercevrez de rien.

iPad mini Retina

Si vous n’êtes pas familier avec l’iPad mini de l’année dernière, ou l’iPad Air de cette année qui n’est autre qu’un iPad mini sous stéroïdes, sous sous champignons (les champignons magiques de Mario), dites-vous que l’iPad mini Retina est la plus séduisante des tablettes.

iPad mini Retina

Pour être tout à fait juste, chaque appareil a ses défauts. L’iPad mini Retina est un magnifique plateau en verre dans un très beau cadre en aluminium. On peut facilement le confondre avec un chargeur à induction ou se servir du thé dessus. Tout dépend où vous vous situez dans le spectre du passionné d’objets connectés.

Derrière toutes ces façons possibles et imaginables de détourner un iPad de son utilisation initiale, l’iPad mini semble solide et équilibré d’une drôle de façon, comme s’il se permettait quelque chose. La finesse de l’appareil fait toujours sensation, et le dos de la bête anodisé est suffisamment adhérent pour se balader et le tenir d’une main sans avoir peur qu’il ne s’échappe.

iPad mini Retina

La seule fausse note du design est l’emplacement des haut-parleurs. Ils sont toujours placés sur la tranche inférieur de l’appareil, comme deux fesses autour du port Lightning, prêts à se faire recouvrir par la paume de vos mains dès que vous passerez en mode paysage La solution pour regarder une vidéo ou jouer est soit d’accepter le son étouffé ou de faire du yoga avec votre main pour parvenir à maintenir la bête tout en évitant de recouvrir les haut-parleurs. Bon courage.

Le seul changement esthétique concerne la couleur de l’iPad mini. Fini le noir, maintenant c’est argent ou gris sidéral.

Utilisation

Imaginez un myope qui porte des lunettes pour la première fois. Imaginez passer d’une télévision avec un tube cathodique à un écran plat à LED. C’est à peu près le ressenti en passant de l’iPad mini à l’iPad mini Retina.

Le texte qui était flou est maintenant clair et se détache parfaitement. Bien que toujours un peu petit par défaut. Les vidéos qui étaient floues et qui bavaient deviennent immersives. C’est un superbe écran. C’est aussi l’écran que l’iPad mini aurait du avoir l’année dernière au lieu d’un écran pas meilleur, bien que plus grand, que celui du Kindle Fire HDX ou de l’autre rival, la Nexus 7. Bien que ce soit louable, c’est ce qu’Apple aurait du faire il y a longtemps.

iPad mini Retina

Il y a cependant un défaut qui empêche l’iPad mini Retina de réclamer le sans faute : l’utilisation extérieure. C’est exactement le même défaut que l’année dernière : l’écran reflète trop, bien trop. Même à l’ombre, avec la luminosité à fond, vous verrez plus souvent votre tête que ce que vous essayer de faire sur votre tablette. Pas autant que sur un iPad Air, mais le but d’une tablette de cette taille, c’est quand même bien d’être trimballée partout. Priez donc pour que le ciel soit recouvert de nuages lorsque vous sortirez avec cette tablette.

Le nombre grandissant des pixels de l’écran demande plus de puissance, ce que la puce A7 de cet iPad Mini se contente de gérer. Elle ne va pas gérer à faire plus que le minimum syndical. La tablette n’est pas perceptiblement plus rapide que sa devancière en dépit de la musculation de ses entrailles. Une puce M7 est également de la partie, pour la gestion des mouvements, mais à moins que vous alliez faire un jogging avec votre iPad mini, elle ne vous sera pas d’une grande aide. Alors que la tablette est parfaite pour une utilisation simple de tous les jours, si vous êtes à fond sur le multitâche, vous atteindrez les limites.

iPad mini Retina

Jouer à Dead Trigger 2 se passe sans anicroches, même si parfois l’iPad mini Retina aura le hoquet.

La bonne nouvelle, c’est que le format de cet iPad mini est taillé pour les jeux, vos pouces n’ont pas à s’étendre à l’infini pour atteindre des commandes. Les graphismes, la portabilité, et la facilité de prise en main font de cet appareil une console portable plus qu’une tablette.

iPad mini Retina

Ce qui nous amène à parler des applications. Si on s’en tient uniquement aux tablettes, ce que nous ferons ici pour des raisons évidentes, c’est Apple qui en a le plus. La comparaison avec Android est tentante, malheureusement la boutique en ligne des applications pour les tablettes est assez déserte. Beaucoup des applications présentes ne sont que des portages des applications mobiles. L’App Store est un centre commercial sans fin, le Google Play est une rue de fête foraine 20 minutes avant la fermeture.

Et pour finir sur l’utilisation de cet iPad ;: la caméra. Qui a eu l’idée de mettre une caméra sur des tablettes, déjà ? Ceci dit, il s’en tire bien. Pas aussi bien qu’un iPhone 5S, mais juste bien. Si vous aimez prendre des photos avec une tablette (c’est tellement plus pratique…), le résultat sera suffisant pour finir sur internet en miniature.

iPad mini Retina

On a aimé

L’iPad mini de l’année dernière était proche de la perfection, sauf pour une faute majeure, un écran à la ramasse qui ne lui faisait pas honneur, pour ne pas dire qu’il rendait la tablette inutilisable. Cette année le problème a été réglé, la tablette est couplée avec iOS 7 qui quoi qu’on en dise, est un système d’exploitation merveilleux pour mettre en valeur cet écran Retina.

iPad mini Retina

Et toutes les petites choses qui ont fait que le modèle de l’année dernière était bon sont toujours là : le ratio 4 :3 de l’écran, qui rend la lecture agréable, la tenue de la charge de la batterie qui peut tenir jusqu’à 11h avec une utilisation modérée à intensive.

On peut également apprécier l’absence d’un lecteur d’empreintes digitales, qui n’aurait fait que contribuer à l’augmentation du prix, ce dont cet appareil n’a pas vraiment besoin.
Pour faire simple, c’est un parfait second petit écran.

On n’a pas aimé

Le prix, justement, dont nous nous passions de mentionner son existence jusqu’à présent. Ce prix pourra en faire tiquer plus d’un, voire sembler exorbitant pour une tablette de cette taille. 400€, c’est un budget, et tout le monde ne peut pas se permettre de l’avoir.
Pour remettre dans le contexte, c’est 70€ de plus que l’iPad mini de l’année dernière, et quasiment deux fois plus que les 230€ du Kindle Fire HDX. Certes, l’iPad mini Retina est plus grand, et vous pouvez faire plus de choses avec. Come on peut aussi faire beaucoup de choses avec 170€ dans la poche.

Les autres défauts tiennent plus des détails, comme l’emplacement des haut-parleurs et leur qualité, ne leur en demandez pas trop, ils arriveront vite à saturation. L’écran reflète beaucoup trop pour être l’ami du soleil. Et bien que le ration de 4:3 soit un réel avantage pour la lecture, le retour des bandes noires géante du format boite aux lettres vous rappellera les films du dimanche soir sur une vieille télé au même format.

iPad mini Retina

Et alors, j’achète ?

La seule raison pour laquelle vous ne voudriez pas acheter un iPad mini, en partant du principe que vous voulez une tablette, sont des considérations personnes et financières. Vous pouvez vous permettre de lâcher 500€ (parce que bon, 16 Go aujourd’hui, ça peut paraître juste, et qu’il faut ajouter 100€ pour doubler la capacité) sur un second écran ? Vous pensez qu’une plus petite tablette est supérieure aux plus grandes parce que plus portable ? Avez-vous déjà investi dans l’écosystème iOS ? Si vos réponses sont oui, vous seriez fou de ne pas en prendre un.

Le plus excitant dans cet iPad mini, finalement, c’est que c’est une option viable. Vous voulez un iPad plus petit ? Voilà le mini. Plus grand ? Regardez du côté de l’iPad Air. Dégouté des produits Apple pour une raison ou une autre ? Paf, Kindle Fire HDX. Le goût de l’aventure et de Windows ? Surface. Il y a une tablette pour convenir à tout me monde. L’iPad mini était juste une pièce manquante du puzzle. Une pièce brillante, claire, à propos, équilibrée.

no images were found

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. j ai le mini première version et le non retina ne me manque aucunement,de la à dire que les textes son flous et illisible laisser moi bien rire !

  2. Joe la mouche quand tu parles du myope tu fais allusion à ta personne, franchement dire que la différence saute aux yeux c’est un parti pris qui t’appartient.
    C’est dommage que l’on puisse impunément publier comme une vérité des avis trop personnels….

  3. « un écran à la ramasse qui ne lui faisait pas honneur, pour ne pas dire qu’il rendait la tablette inutilisable. »

    Utilisateur d’iPad mini de première génération, je peux assurer que l’écran ne gène en rien, certes ne n’est pas du Retina mais le parti pris dans la phrase du dessus est… naze.
    Le Retina est un atout, mais l’écran du 1er Mini n’est (sans le mettre en concurrence avec les autres) clairement pas un inconvénient lors d’une utilisation quotidienne, personnelle ou professionnelle.

    Jo-la-mouche, tu es trop subjectif.

  4. Pour avoir eu les deux,l iPad mini Retina n est pas une révolution.arrêtons de nous faire croire n importe quoi.je l ai choisi uniquement pour ses caractères plus fins et sa rapidité supérieure à la première version.pour le reste c est une tablette bien pratique mais une LG Gpad ou une Samsung galaxy tab 8.3 font aussi bien pour moins cher.

  5. L’ipad mini rétine possède un écran retina de très mauvaise qualité. C’est peut être retina, mais le rendu des couleurs est juste ignoble… Bonjour la jaunisse et le manque de contraste.

    Après 2 jours de test, il est reparti en remboursement. Je préfère rester sur mon mini de base et économiser pour autre chose.

    Pour les moutons, sachez que le retina, c’est fait devancer au niveau des pixels par pouces et surtout en fidélité des couleurs par 2 autres marques bien connues.

    Après l’os, c’est une autre question…

  6. tu touches combien par iPad mini Retina vendu..?
    j’aimerais bien savoir combien Apple lache pour que vous leurs fassiez de la pub de cette façon..!

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  7. C bizzard l’écran du 1er ipad mini est devenu tout pourri maintenant?
    Alors que soit disant lors de sa sortie il n’etait pas retina mais cela ne gênait absolument pas est qu’il restait même très bon.
    L’histoire de renault avec la laguna 3 qui une fois sortie admet que la 2 avait plein de défauts et de probleme. …. bref.

  8. Ayant opéré moi-même dans une société de « e-reputation » (la manipulation des commentaires sur les forums, blogs et réseaux sociaux pour influencer l’opinion envers une marque), je trouve les agents de Apple (ou du moins de l’agence qui s’occupe de leur budget CM) un peu trop présente sur le site français de Gizmodo.

    De manière réaliste on sait qu’il y a beaucoup moins de « fanboy » susceptible d’écouter ou laisser des inepties qui encensent une tablette alors que celle-ci est critiquée partout ailleurs, justement pour son écran qui n’est pas digne d’un Retina.

    1. La seule chose que j’ai à dire à ça, c’est que je pense surtout que ces « fanboys » Apple sont très discret et peu présents.

      Parce que vous pouvez chercher un peu partout sur le net, vous verrez que ce sont surtout les Fanboys Android qui sont les premiers à agresser, à insulter, à se montrer violent et à passer leur temps à chier contre Apple, l’inverse est plutôt rare !
      D’autant plus que les Fanboys Android vont jusqu’à souhaiter la mort de Steve Jobs, fêtent l’événement et tabassent physiquement des gens simplement parce qu’ils ont un iPhone ou un iPad (j’ai vu ça de mes yeux)

      Donc si vous avez réellement été dans une « e-reputation », je pense que vous devriez prendre en compte ce détail.

      Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité