Un aspirateur de bébé pour faciliter les naissances, inventé par un mécanicien

Il s’agit ici de l'histoire d’un mécanicien automobile, le gars du garage au coin de la rue qui fait des vidanges. Et contrairement à ce qui est recommandé par tous les pédiatres du monde, enfourner la tête d’un bébé dans un sac en plastique ne serait pas une si mauvaise chose que ça et permettrait même d’avoir une vie pleine et heureuse. Dans le monde des vivants.

Enfin spécifiquement pour les bébés nés lors d’une dystocie. La dystocie étant une difficulté mécanique lors de l’accouchement, le bébé qui a du mal à sortir. Le plus dingue, c’est que l’idée lui est venue d’une bouteille de vin et d’un bouchon.

Selon le New York Times, presque 10% des 137 millions de bébés nés dans le monde chaque année souffrent de sérieuses conséquences d’un problème à l’accouchement, alors que 5,6% sont mort-nés ou meurent très rapidement après l’accouchement. L’appareil Odon est là pour tenter de colmater ce problème tout ça.

Mais l’argentin Jorge Odon ne était loin de penser à tout ça quand l’idée lui est venue. Tout commence avec Odon qui regarde une video sur YouTube, cette vidéo, qui explique comment retirer un bouchon de liège coincé dans une bouteille de vin vide sans casser la bouteille. Après être allé se coucher, l’argentin déclare que l’idée lui est venue dans un rêve, comme toutes les grandes idées, n’est-ce pas ?

Au réveil, Odon a foncé dans sa cuisine, fourré une poupée de sa fille dans un bocal en verre et l’a retirée en utilisant un sac en tissu comme prototype. La poupée a survécu, Odon a gagné l’approbation de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Aujourd’hui, une entreprise américaine spécialisée dans les équipements médicaux exploite une licence du sac à bébé pour une production et une commercialisation.

Actuellement, lorsqu’un cas de dystocie se présente, la meilleure option, si la césarienne a été écartée, c’est d’aller chercher les forceps, un pince à cornichon ou une ventouse pour attraper le bébé par la tête et le sortir de là. Ce qui peut avoir des conséquences graves sur la santé du bébé si le personnel du service obstétrique n’est pas assez formé. L’appareil d’Odon est quand à lui plus simple d’utilisation et ne semble pas poser de problèmes à des sages-femmes moins entraînées que les autres. Des tests sont toujours en cours.

Le docteur Mario Merialdi, qui coordonne l’amélioration du matériel et de la santé périnatale à l’OMS a été l’un des premiers à approuver l’appareil d’Odon. Comme il raconte au New York Times :

« Ce problème avait besoin de quelqu’un comme Jorge. Un obstétricien aurait essayé d’améliorer les forceps ou l’extracteur, mais la dystocie nécessitait le regard d’un mécanicien. Et 10 ans en arrière, cela n’aurait pas été possible. Sans YouTube, personne n’aurait vu sa vidéo. »

Il n’y a pas encore de calendrier de fixé quand à l’apparition d’un tel matériel dans les hôpitaux, mais aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est une réelle avancée dans le monde de la naissance depuis des années. Et tout ceci grâce à un mécanicien rêveur.

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bonjour,
    Je m’appelle Emile Dutroux.
    Où puis-je me procurer cet objet, cela m’intéresse très fortement.
    Merci d’avance,
    Emile Dutroux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité