La Maison Blanche a refusé de laisser le directeur de la NSA démissionner

PRISM

Si la NSA ne paraît pas spécialement affectée par l'affaire PRISM, elle semble manifestement plus secouée qu'elle n'en a l'air. Son directeur, le général Keith Alexander aurait initialement offert de démissionner du poste...

Retour en juin, lorsque l’ex ingénieur de la NSA, Edward Snowden, a libéré pléthore de documents attestant que le gouvernement se livrait à un vaste espionnage mondial. Autant dire que la NSA a été un peu prise de court…

Certes, ils ont immédiatement pris des mesures pour prévenir des actions similaires de la part d’autres employés, mais un remaniement de la direction de l’agence a même été évoqué. Mais pas de leur volonté… à situation extrêmes, réactions extrêmes. Des sources gouvernementales expliquent que face à ce marasme, le général Alexander aurait proposé sa démission immédiate…

Seulement, la Maison Blanche a tout bonnement refusé, arguant qu’une telle attitude semblait valider la décision de Snowden et de ce fait, n’allait pas aider l’agence où chacun allait désormais devoir se serrer les coudes.

Bien sur, la NSA a refusé de confirmer et il y a peu de chances qu’elle le fasse… En effet, Alexander a prévu de prendre sa retraite en mars ou en avril 2014, ce qui leur laisse tout le loisir de laisser couler cette histoire.

Tags :Sources :Mashable
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Mais non c’est pas de l’esclavage. Il est payé le bonhomme. Le truc c’est qu’il est passé aux RH, il leur a dit je me casse. Du coup on lui a balancé qu’il y avait un préavis. Aussitôt il va voir son responsable syndical qui examine le bordel et se rend compte qu’il a pas fini de cotiser pour la retraite. Le général fait ses calculs et comprend qu’il devra rester jusqu’en Avril (ou mars si les stages sont pris en compte).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité