Est-ce dur de passer sous Linux ?

Linux

Comme tous les autres systèmes d’exploitation, Linux a ses points positifs et ses points négatifs. Et les points positifs sont déjà connus de tous : c’est gratuit, c’est personnalisable à souhait, ça vous permet d’apprendre beaucoup sur le fonctionnement d’un ordinateur.

Il existe une tonne de distributions, ce qui signifie que vous pouvez trouver celle qui vous correspondra le mieux. Bien que l’utilisation de certaines soit devenue plus facile ces dernières années, aucune n’affiche pur autant le sans fautes.

De très bonne applications, mais il en manque aussi

Linux

La situation de Linux au niveau des applications disponibles est intéressante. Si vous vous inquiétez de ne pas avoir un bon logiciel pour retoucher vos photos, une bibliothèque d’images, un lecteur de musique, vous serez surpris. Linux a de belles choses à vous offrir. Des applications comme digiKam peuvent tenir la dragée haute à des applications professionnelles, et vous avez beaucoup de choix pour d’autres domaines.

Cependant, si vous utilisez des services comme Evernote, Wunderlist, Spotify, vous risquez d’avoir quelques problèmes. Wunderlist et Spotify ont des versions Linux disponibles, mais elles sont souvent un ou deux crans en retrait par rapport aux versions Windows et Mac. Evernote n’a pas de client Linux officiel, et le client tiers Everpad n’est pas si bon. Si vous pouvez vous appuyer sur les applications web de ces services, c’est une route pavée d’or qui vous attend, sinon ce sera le chemin de la frustration et des déceptions.

Linux peut nécessiter une grosse configuration initiale, surtout pour certains périphériques

Installer Linux est très facile, mais tout configurer de la façon dont vous le voulez peut demander un peu plus de travail. Tout dépend de votre matériel, de votre distribution et de vos préférences. Par exemple, si vous avez une souris à 5 boutons, seuls les clics gauche et droit vont fonctionner dès le début. Pour le reste, il faut installer un programme à l’aide d’une ligne de commande, éditer un fichier pour faire correspondre les boutons supplémentaires à des fonctions, et lancer ce programme au démarrage. Et tout ce travail nécessite des essais et des erreurs avant de fonctionner correctement. Sous Windows, les souris sont livrées avec des logiciels qui s’occupent de tout en quelques minutes. Il en va de même pour les pilotes graphiques, les pavés tactiles des ordinateurs portables, les disques durs supplémentaires.

Encore une fois, tout ce travail dépend beaucoup de votre machine et de vos préférences. Certains seront prêt en une journée, mais d’autres prendront une semaine pour que tout fonctionne comme ils le souhaitent. Et plus vous êtes difficile, plus vous aurez de problèmes. Linux offre plus de personnalisations que les autres systèmes d’exploitation, mais ce n’est pas toujours facile.

Linux est moins poli que les autres systèmes d’exploitation

Linux

Même les distributions les plus abouties ne sont pas exemptes de bugs et de choses ennuyeuses. Et elles sont plus nombreuses que Windows ou OS X. Certaines sont réparables par l’utilisateur, mais viendront s’ajouter au temps nécessaire pour que tout fonctionne. Par exemple, pour Linux Mint, quelques petite choses ennuyeuses :

  • même avec la sensibilité réglée au plus bas, la souris reste trop rapide.
  • la configuration des raccourcis clavier ne fonctionne pas.
  • erreurs portant sur le lecteur de disquettes, même quand il n’y a aucun lecteur de disquettes.
  • le réglage du niveau sonore qui n’est pas conservé lors d’un reboot, bug qui existe depuis 2011.
  • la luminosité de l’écran qui diminue même lors de la lecture d’une vidéo.

Encore une fois, certaines de ces petites choses ennuyeuses sont réparables, d’autres sont des bugs qui auraient du être réparés depuis longtemps, surtout pour une distribution qui se veut à destination des débutants.

Ce n’est pas pour dire que Linux et mauvais et qu’il ne faut pas l’essayer. Linux a beaucoup d’avantages, il faut juste accepter de mettre un peu plus de travail pour que tout fonctionne correctement. Les applications, les bugs, les frustrations dépendent totalement de votre configuration.

Pour résumer, Linux est génial pour beaucoup de choses, même si vous ne l’utilisez pas comme système d’exploitation principal. C’est parfait pour faire d’un ordinateur un centre de divertissement sans payer une licence Windows, ou faire revivre un vieil ordinateur. Mais si vous souhaitez l’utiliser comme système d’exploitation principal, sachez que c’est différent de Windows et OS X. Pour certains, ça vaut le détour, pour d’autres c’est trop de travail. La seule façon de savoir, c’est de tester.

Tags :Via :lifehacker
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Perso j’ai recyclé mon vieu PC portable sous Ubuntu et c’est nickel.
    Effectivement il faut se pencher un peu plus sur la config, mais c’est pas un système bridé comme peuvent l’être d’autres.
    Il est même possible de faire tourner certaines applis windows dessus via Vine.

  2. Je cite « Et les points positifs sont déjà connus de tous : c’est gratuit (…) »
    J’ai donc arrêté ma lecture à cette imbécilité, cf RHEL par exemple.
    Le site du zero ou commentcamarche ont des articles plus poussés sur le sujet. Encore une fois un article ridicule.
    Parler de bugs sur linux mint alors que c’est une semi rolling distribution…ouais tout dans la logique! Sinon ces bugs ont des bugtracks ouverts? Si oui ils en sont où? Si non avez vous remonté un rapport? Vous ne l’avez pas payé votre distribution mint, essayez au moins de participer plutot que de gueuler.
    Article indigent.

  3. Je n’ai jamais eu de soucis de vitesse de souris sous Linux Mint.

    Mais si vous souhaitez l’utiliser comme système d’exploitation principal, sachez que c’est différent de Windows et OS X. »

    Différent en quoi ? pask Windows est différent d’OSX aussi. et vice-versa.

  4. Bonjour,

    Dans tous vos article Jo-La-Mouche, les caractères accentués ou spécifiques au français sont toujours mal affichés :
    – « é » au lieu de « é »
    – « è » au lieu de « è »
    – « ç » au lieu de « ç »

    Au lieu de bêtement traduire des articles comme certains de vos collègues, avez-vous fait l’essai ? Quelles distributions avez-vous testé ?
    La liste des points à problème ne sont même pas tous dédiés à Linux Mint : dans la source, ce sont des liens vers des forums ou bugtracks; il est même indiqué que ce sont des problèmes Ubuntu pour deux d’entre eux !

    Les problèmes matériels ne sont pas uniquement dû aux distributions, mais aux pilotes des fabricants qui ne fournissent que le minimum (Le mapping des boutons de souris par exemple)

    Certains s’étonnent que Gizmodo FR devienne un repaire à troll ou rageux, la qualité de certains articles est tellement décevante…

        1. je te conseille plutôt « linux from scratch ».
          Long à compiler, mais on apprend beaucoup en s’amusant avec.

    1. Enfin, ENFIN ! Enfin un utilisateur qui dit « GNU/Linux » et pas « Linux ».
      C’est à cela que l’on reconnaît les vrais connaisseurs, sachez-le.

  5. alors Mint de memoir ces un fork. Si tu veux passer une distri legere est facil pour un utilisateur windows et qui n’a pas forcement une super machine je mets Lubuntu  » un fork aussis » mais ca fonctionne tres bien il peux arriver certain soucis defois la 12.10 a mieux fonctionner que la 13.04 a tester la 13.10 en plus avec kernel 3.X ca devient du bonheur bon seul point negatif faut pas que les gens aient un Iphone itunes. Mais bon linux commence a plus se faire connaitre au pres du grand public ce qui est tres bien

  6. Un autre truc me chiffonne: cet article a l’air de tenter de faire passer Linux en général pour un truc de barbus bricolé dans un garage avec trois bouts de ficelle.
    C’est loin d’être le cas, voir les utilisations de Linux en entreprise, et pas que pour du serveur Web. Quand on veut faire du temps réel, ou faire de la haute dispo, tout plein de chose qui demande performance et fiabilité, on met du Linux en général, parce que y’a pas mieux, et le coup n’a rien à voir la dedans: RedHat est payant, Suse aussi, par exemple, open source ne voulant pas dire gratuit. Si vous voulez un Linux sans bug, ça existe (ou du moins, ça s’en rapproche furieusement, plus que Windows ou MacOSX). Linux Mint est une distrib en évolution constante, parfaite pour avoir les derniers gadgets à la mode, mais c’est pas fait pour avoir un environnement dénué de soucis. Une Ubuntu stable aurait sans doute été plus adapté à votre test.
    Enfin, comme dit plus haut, cet article mélange des problèmes de gestion du matériel, généralement du à une feignantise crasse des fabricants de matos, et des soucis logiciels autre, d’interface par exemple.
    Or l’interface n’a rien à voir avec Linux en lui même.

    1. Pour finir, Linux a plein de qualité, et plein de défaut. si on voulait trouver des défaut à Linux, on pourrait parler de sa gestion du son, par exemple, qui est un soucis général. Mais pas de souris à 5 boutons sous Mint.

  7. Pour un utilisateur Lambda (mail,internet et office).
    Tu installe une distrib genre lubuntu
    Tu as déjà tout le minimum nécessaire pour travailler. Un navigateur Web, une suite office, un client mail…
    Tu veux Firefox ? Tu ouvres le gestionnaire de paquets synaptics, tu cherche firefox et tu clique installer.
    Tu veux un putty ? pareil
    Tu veux mettre en place un Owncloud ? même chose,
    Ah mais tu n’avais pas LAMP ben ce n’est pas grave, il te le propose comme un grand à l’installation par ce qu’il sait qu’il en aura besoin.
    Merci

  8. Linux Mint 16 RC Cinammon, très stable et rapide, il cohabite très bien avec Win7, à utiliser les deux je peux vous garantir que Linux est de loin le plus rapide et le plus sécurisé…côté fun on peut le customiser comme on veut.

  9. Il est frappant d’observer combien cet article a été écrit par une personne incompétente !

    J’utilise Ubuntu 12.04 et une souris 5 boutons et je n’ai jamais eu à éditer un fichier de config pour qu’elle fonctionne…

    Belle-Maman, qui va sur ses 80 ans, en avait assez que son ordinateur sous Windows XP se vérole à vitesse grand V.
    Et j’avoue que j’en avais assez moi aussi d’erradiquer du malware.
    Depuis qu’elle est passée sous Ubuntu (je lui avais fait essayer grâce à un LiveCD), elle est en-chan-tée de son « nouvel ordinateur ».
    Elle le trouve plus simple, plus pratique, plus rapide et… plus fiable !

  10. Ah linux sur desktop, ma source de désillusion sans fin. Un OS libre, c’est génial mais :
    – c’est la loterie pour savoir si ta webcam, ton touchpad ou simplement la mise en veille vont marcher sans avoir à bidouiller (j’ai passer l’âge et la plupart des user ne veulent ou peuvent pas le faire). Que ce soit du aux constructeur de matériel n’est pas la question, c’est un fait.
    – le choix de dizaines de distribs mais combien ont un support à long terme (svp qu’on me parle pas de cette bouse d’ubuntu LTS)
    – de gros manques logiciel. Désolé mais il est envisageable aussi dans la vraie vie de vouloir utiliser des logiciels proprio non portés.

    Bref, l’idée était bonne mais pour moi, non, il ne faut pas passer à Linux. C’est une perte de temps et d’énergie.Tant pis.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  11. Heuuu … Depuis combien de temps celui qui a écrit ça na pas touché à un Linux ? Il ne manque plus que le « C nul ya pa d’interfac grafik »

  12. Je ne vais même pas prendre le temps de lire le reste des commentaires pour répondre à cet article qui est à l’image du reste du site.
    Point par point :

    Evernote : Prendre des notes ? On a etherpad, tomboy, owncloud et ses plugins et j’en passe.
    Wunderlist : Sérieusement c’est si dur que ça d’avoir un fichier appelé todo.txt ? Avec un conky (wait ça existe pas ça sur windows/mac OS/whatever) ça peut s’afficher en live sur le bureau. Ah mais j’oubliais, c’est dur.
    Spotify : La Blague ultime. Youtube, connaissez ? Et même l’app spotify linux fonctionne très bien j’ai rien eu à redire.

    « Par exemple, si vous avez une souris à 5 boutons, seuls les clics gauche et droit vont fonctionner dès le début. Pour le reste, il faut installer un programme à l’aide d’une ligne de commande, éditer un fichier pour faire correspondre les boutons supplémentaires à des fonctions, et lancer ce programme au démarrage. »
    C’est quoi ce délire ? Vous savez au moins de quoi vous parlez ??? Si le pilote linux est pas fourni (ce qui devient assez rare pour être noté) j’installe un paquet avec mon gestionnaire graphique de paquet (synaptics, logitheque dont on a un screen en haut de l’article alors arretez vos raccourcis imbéciles, ou autres), et hop ça marche. Au pire, je dois éditer un fichier texte. Ouh que c’est dur, affreusement dur.

     » Il en va de même pour les pilotes graphiques, les pavés tactiles des ordinateurs portables, les disques durs supplémentaires. »
    Non non et non. Le pilote graphique nvidia fonctionne tres bien y compris avec optimus, le pavé tactile sur mint est un bonheur et marche même en multitouch, le disque dur supplémentaire marche « out of the box ». NON.

    « pour Linux Mint, quelques petite choses ennuyeuses :

    même avec la sensibilité réglée au plus bas, la souris reste trop rapide.
    la configuration des raccourcis clavier ne fonctionne pas.
    erreurs portant sur le lecteur de disquettes, même quand il n’y a aucun lecteur de disquettes.
    le réglage du niveau sonore qui n’est pas conservé lors d’un reboot, bug qui existe depuis 2011.
    la luminosité de l’écran qui diminue même lors de la lecture d’une vidéo. »

    Vous avez une version d’il y a 3 ans ? Non parce que j’ai pas ces soucis. Notez quand même que windows 8.1 rencontre quelques soucis coté carte graphique et souris en ce moment mais bon, c’est windows hein, on a l’habitude de critiquer, ça devient lassant. Et si votre connaissance de linux s’arrête à mint, alors vous n’avez RIEN compris, et ça n’est même pas la peine de faire un article pareil.

    J’en conclu que finalement, les commentaires ultra négatifs ne sont pas juste de la part de haters de gizmodo, mais bien de votre incapacité à pondre un article correct, et de votre incroyable habileté à écrire sur un sujet dont vous ne savez rien.

  13. je suis sous linux depuis 4 ans (ubuntu, fedora, linux mint en ce moment xubuntu 12.04)…et je trouve cet article assez réaliste et je réagis aux commentaires pour défendre l’article :
    ne faites pas croire aux gens que linux est aussi simple à manipuler que windows ou mac osx!, c’est faux et on va en dégouter certains de ce systeme.
    Par contre un mec qui triture dèja son windows ou son macosx a tout interet à essayer linux , c’est juste de la meilleure informatique.

    1. « (…), c’est juste de la meilleure informatique.  » Gné?
      Dis nous en quoi unu distrib GNU/Linux est plus difficile à manipuler que windows ou mac osx?
      C’est un OS différent, donc à utiliser différemment, c’est le cas également pour osx face à windows et inversement. Donc non tout ne se résume pas à des exe suivis de next next next ou de glisser déposer d’images dmg avec copie multiple des dépendances pour installer un logiciel par exemple. Ici on lance synaptic, yum ou autre et on choisit ce qu’on veut installer…vachement plus dur c’est vrai…mais ma grand mère de 83 ans s’en sort merveilleusement bien.
      Si vous êtes trop accrochés à vos habitudes sur windows ou mac osx ça vous regarde mais ça ne vous permet pas d’affirmer que tous les utilisateurs ont votre faible capacité d’adaptation.

  14. Bon les gens, je vous trouve un peu dur avec l’article.

    Certes la personne qui l’a écrite n’a pas l’air de s’y connaître beaucoup dans GNU/Linux. Mais justement c’est ça qui est intéressant dans ce qui est écrit je trouve.
    On voit ici quelqu’un qui a eu la démarche d’essayer autre chose que la mer** que l’on nous vend. Donc déjà pour ce constat il mérite des félicitations et des encouragements.

    Le problème avec les Linuxiens c’est que si tu ne tombes pas tout de suite amoureux de GNU/Linux c’est que tu n’as rien compris à la vie. Je sais de quoi je parle, j’ai été comme ça moi aussi. Mais au cours de mes expériences j’ai constaté que de rabaisser l’interlocuteur ne l’aidait pas plus à y voir plus clair. Il faut donc l’aider et surtout lui donner l’envie de voir plus loin, ce que par vos commentaires vous ne faites pas du tout. L’effet est inverse et va donner peur aux nouveau arrivants.

    Que voit on ici? Quelqu’un qui s’attend à pouvoir utiliser GNU/Linux comme Windows, déjà première erreur. Quand tu essayes ce système tu dois te dire que cela va être une expérience différente et que les précédents schémas que tu as pu connaître pourront être remis en cause. Donc certains logiciels ne seront pas disponibles et personnellement je conseille toujours d’utiliser des alternatives (il y en a toujours) plutôt que d’essayer désespérément de la faire tourner sous Linux via Vine par exemple. Il va donc falloir revoir ses habitudes et faire un peu de recherche pour trouver des logiciels sympa (souvent on est étonné dans le bon sens et on ne peux plus retourner en arrière).

    Ensuite cet utilisateur a eu quelques problèmes matériels (comme la souris). Plutôt que de lui dire qu’il est nul qu’il ne sait rien faire, il faut peut être mieux lui expliquer comment fonctionne tout ça. Le matériel c’est un peu la bête noire de GNU/Linux, car il arrive parfois que les drivers n’ont pas été développé pour ce système (même si c’est de moins en moins vrai, de gros efforts sont fait par les constructeurs). Quand tu tombes sur du matériel qui n’est pas directement compatible effectivement c’est un peu la galère pour un novice qui ne veux toucher à rien. Ce que je conseille toujours c’est de prendre une machine construite pour Linux. Soit on se la monte soit même si on a les compétences, soit on l’achète sur le net (des tas de sites le proposent). Ça évitera d’avoir des tas de problèmes inutiles (j’en ai passé des soirées à installer des drivers de carte graphique ATI alors qu’avec ma nouvelle carte AMD je n’ai jamais eu un seul problème). Toujours regarder sur les forums avant d’acheter un truc (est ce que ton imprimante aura toutes ses fonctionnalités supportées directement comme le scanner par exemple?).
    Certes c’est un peu fastidieux mais ça simplifie tellement la vie ensuite et ça donne une meilleure expérience sous GNU/Linux. Cela disparaîtra le jour où des machines seront vendues directement en grande surface (ce que j’espère encore), on n’aura plus ces problèmes, on saura directement que notre matériel est parfaitement supporté.

    Donc même si l’on rencontre des aléas, dire que se mettre à GNU/Linux est difficile est relatif selon moi. Tout dépend de la capacité d’adaptation de la personne. Il faut bien comprendre qu’il existe des concepts différents de Windows. Et je peux garantir qu’une fois que l’on y a pris goût c’est impossible de revenir en arrière.

    1. Le problème ici, c’est que l’utilisateur en question a une position dans laquelle il peut faire passer sa propre expérience comme une vérité générale, ce qui n’est clairement pas le cas. Certaines affirmations sont fausses tout simplement et faire un article avec ce titre et ces affirmations, ça n’est juste pas acceptable.

      Si l’auteur avait titré : « Retour d’expérience sur un passage à linux » avec une mise en avant de ses manips, alors oui on ne pourrait pas se permettre de critiquer négativement. Mais quand on affirme grosso modo « Linux c’est parfois compliqué faut faire des trucs avec la console », tous les commentaires négatifs sont mérités. C’est de la même veine que de dire « Mac c’est de la merde, y a pas de jeux dessus » ou « Android c’est pas secure, Google vérifie pas les apps ».

  15. Précisons que par rapport à windows 8, GNU/Linux est quand même bien plus simple, surtout en environnement MATE, et de toute façon largement plus sécurisé, puisqu’on se passe encore et toujours d’antivirus sous cet OS, et que la mise en jour englobe le noyau et tous les logiciels installés en une seule passe…

    Alors ok, c’est vrai : il peut y avoir des périphériques exotiques, et tout dépend de l’utilisation de la machine. Maintenant pour 90% des particuliers, l’usage de l’informatique se résume à de l’internet, de la messagerie, du traitement de texte, de la musique, de la vidéo, et de la photo. Or dans ces domaines, les OS libres ont depuis longtemps des petites perles qui valent largement les outils des concurrents.

    Il est juste dommage que les éditeurs n’aient pas encore compris qu’ils peuvent aussi vendre leurs logiciels sous GNU/Linux, et que les libristes ont aussi de l’argent en poche à dépenser. S’imaginer que la seule gratuité explique l’usage et le développement insolent des OS libres, c’est franchement se mettre un pavé dans l’oeil.

  16. Pour le grand public qui possède un PC standard, il n’y a rien de plus simple que de passer sous GNU/Linux. Avant même de franchir le pas, il suffit de tester un live cd qui n’installera rien et pourra vous conforter sur l’usage de vos applications favorites.
    Il existe une quantité astronomique de distributions linux avec quelques unes véritablement abordables pour le citoyen lamba : Ubuntu, Linux Mint et la dernière que j’ai découvert : Zorin OS (qui ressemble vraiment à du windows d’ailleurs). Au passage pour les amateurs de la pomme, il existe une bonne distro appelée Pear OS (je recommande la version 8) qui fonctionne sur PC.
    Au niveau détection matériel, sur certains produits exotiques, il y a effectivement des problèmes que les « barbus » parviennent à dépanner mais en général, les pilotes génériques sont suffisants (le pilote nouveau sous Debian est acceptable pour un seul écran par exemple; Au delà, il faut utiliser les drivers proprio sans oublier de virer nouveau).

    Pour les inconditionnels des logiciels windows, Wine est une solution acceptable mais sa version payante Crossover fonctionne encore mieux.

    Il ne faut pas oublier qu’un ordinateur n’est qu’une machine qui exécute nos ordres, nous n’avons pas à rester passif en face de l’écran ! :)

    Dernière chose : il existe énormément d’associations libristes qui se feront un plaisir de vous conseiller avant de franchir le pas, n’hésitez pas à les solliciter !

  17. La bonne blague, on croirait lire un article de 2000. Coco, il y a 13 ans de passe!J’ai quitte l’aberration Windows qui me fournissait un engin sans que je puisse changer les durites, je me suis mefie de l’escroquerie Apple qui travaille comme du low cost : »tu as bien droit a un siege dans l’avion, lais pour aller aux toilettes faudra payer une nouvelle appli » et depuis je tourne sous linux qui me laisse le droit et la possibilite de faire ce que je veux, comme je veux. On reverra la conclusion, donc, de l’article ainsi: soit vous preferez continuer a etre un consommateur decerebre et vous restez sous Windows ou Apple, soit vous etes un etre vivant, libre et conscient et vous allez sous linux….

  18. coucou, pour ma part je suis arrivé à linux pour sauver un portable récent sur lequel Windows était planté : les DVD de ré-installation n’ayant servi à rien, il a bien fallu que je tente quelque chose pour éviter de jeter un PC de 2 ans…
    j’ai un peu tatonné au début, mais avec quelques lectures, je fais ce que je veux, et tout marche très bien.
    avec cette expérience j’ai viré windows sur un vieux PC de 9 ans et mis linux mint : une vraie résurrection !

    j’hésite encore pour mon PC principal uniquement parce que j’ai des programmes spéciaux qui ne sont pas aussi bien sous linux, et pour l’instant je n’ai pas de problème avec mon OS.

    résumé : si windows plante : installez linux, c’est facile
    si vous avez un vieux tromblon : installez linux, c’est facile
    si tout va bien : attendez !

  19. Linux n’est pas forcément un OS compliqué, et selon moi, pourrait être utilisé par 70% de la population, surtout avec des distributions comme Ubuntu (qui est loin d’être la distribution la plus stable).
    Par exemple est ce que le petit papy qui va lire ces mails et regarder le figaro a t’il réellement besoin de windows, ou encore de OS X, je ne pense pas, si on lui avait fourni un PC sous Ubuntu, pour lui sa aurait été la même chose, sauf que Mr Papy ne connais même pas linux.

    Le problème de linux est que beaucoup de monde le craint, car c’est l’inconnu, tous le monde ce sent bien chez le big brother ou chez la pomme, car c’est leurs éducation technologique.

    Mon cas est totalement le contraire, la 1ere fois que j’ai touché a un PC, c’était linux, et j’ai jamais été capable de m’en débarrasser, j’en perds mes repères quand je passe sous windows pour gamers un peu. (Je suis pourtant admin systèmes windows)

    Donc inversement a ce que tu dis (qui est loin d’être faux), pour moi linux (en l’occurence Archlinux) est pour moi mon système principal, et windows système secondaire.

  20. « Linux est moins poli que les autres systèmes d’exploitation »

    A parce que parler anglais est impoli ?

    C’est sur, c’est mieux : « erreur 1327 » ! Pas de doutes. Moi 1327 ça me parle, je sais directement que mon périphérique ne fonctionne pas : alors je le change.
    Comment ça il suffisait de le monter avec les droits d’administrateur ? Bof tans pis. J’ai du confondre avec l’erreur 1326 qui stipule que mon périphérique est foutu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité